Politique

Création de la 25ème commune : Thierry Robert veut connaître les intentions de l'Etat

La création de la commune de la Rivière aura-t-elle lieu en 2018 ? Thierry Robert a, hier, interpellé l’Etat sur ses intentions. Dans un courrier envoyé à la ministre de l’Outre-mer, le député de la 7e circonscription "regrette profondément, et partage l’agacement de la population". "L’Etat étant partenaire de cette démarche, il est important pour La Réunion, et plus spécifiquement pour la population de Saint-Louis et de la Rivière de connaître les intentions et l’analyse du Gouvernement sur ce dossier".


Création de la 25ème commune : Thierry Robert veut connaître les intentions de l'Etat
Madame la Ministre,
 
La création d’une nouvelle commune sur le territoire de Saint-Louis a officiellement été affirmée par la Ministre Bareigts, lors d’une visite officielle à La Réunion, le 28 octobre 2016.
 
Par un vote unanime, en date du 16 novembre 2016, les élus du conseil municipal de Saint- Louis, ont donné leur accord à la création de la commune de la Rivière Saint-Louis.
 
Par un arrêté préfectoral daté du 16 mars 2017, il a été signifié aux élus de Saint-Louis que le processus de création de cette nouvelle commune était bien lancé ; il devait aboutir en 2018 ; il était prévu la dissolution de l’actuel conseil municipal de Saint-Louis, et l’installation de deux délégations spéciales chargées de conduire les opérations courantes ainsi que de préparer entre janvier et mars 2018, l’installation des deux nouveaux conseils municipaux.
 
Cet arrêté prévoyait également la mise en place de différents groupes de travail chargés d’identifier les questions liées à ce découpage, en termes humains, matériels et financiers etc. Ces groupes auraient dû rendre leurs travaux au plus tard fin novembre 2017. Dans quelques semaines ; le travail était donc considérablement avancé.
 
Il avait alors été acté que les services de l’Etat et notamment le Ministre des outre-mer apporteraient leur concours aux élus de Saint-Louis, afin de garantir la pérennité des deux futures communes.
 
Mais, par un vote en conseil municipal, en date du 26 juillet dernier, une majorité d’élus a voté pour l’annulation de la délibération adoptée le 16 novembre 2016. Certains élus ont souhaité reporter la création de cette commune à 2020 et non plus 2018.
On ne peut qu’être étonné d’un tel changement de calendrier, au vu des motifs avancés : un manque de temps pour préparer ce découpage. Pourtant, la création d’une commune sur le territoire de Saint-Louis est un projet vieux de près de 40 ans. Par ailleurs, en 2009, lors d'une consultation, une majorité d'électeurs de Saint- Louis s'était prononcée en faveur de la création de cette nouvelle commune.
 
Ainsi, après des années de batailles, après un travail constructif avec les services de l’Etat, le souhait d’une grande partie de la population de Saint-Louis s’efface. Je le regrette profondément, et partage l’agacement de la population.
J’ai bien conscience qu’il n’appartient nullement à l’Etat d’interférer dans des affaires municipales. Toute ingérence serait non seulement illégale mais aussi mal perçue.
 
Néanmoins, l’Etat étant partenaire de cette démarche, il est important pour La Réunion, et plus spécifiquement pour la population de Saint-Louis et de la Rivière de connaître les intentions et l’analyse du Gouvernement sur ce dossier.
 
Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de ma haute considération.
 
THIERRY ROBERT
Vendredi 11 Août 2017 - 18:14
Zinfos974
Lu 1295 fois




1.Posté par batofou le 11/08/2017 20:06

mais de quoi je me mèle...........

2.Posté par que dire le 11/08/2017 20:47

on tente de caser son frère

3.Posté par A post 1 le 11/08/2017 20:50

Je m'en mêle car mon petit frère est dans le coup...il aimerait bien être maire lui aussi....j'ai l'esprit de famille

4.Posté par bakoko le 11/08/2017 21:23

mais batofou, avez vous oublié qu'il a un frère????

5.Posté par loyada le 11/08/2017 21:23

de connaître les intentions et l’analyse du Gouvernement sur ce dossier".!! avant de parler ainsi , monsieur !!! apprenez avant tout cela a respecter vous même les lois de la république mais surtout l integrité qui ne fait partie a ce jour apres toutes vos interventions !!!! d un bagage que vous possedez !!! le silence de votre part serait de mise mais surtout le bienvenue , nous en avons marre de voir votre tronche ds les medias simplement au moment ou vs sortez vos aneries , mais le reste du temps pour la defense des interets des iliens RIEN !!!!!!!!

6.Posté par Faudrait savoir le 12/08/2017 03:41

Parce qu'il voudrait l'avis de l'Etat maintenant celui là ?
D'habitude, il s'assoit dessus

7.Posté par Volaille le 12/08/2017 04:13 (depuis mobile)

C mr veut surtout placer son frere com maire a st louis la point la honte ote ?.........

8.Posté par Diz le 12/08/2017 06:53 (depuis mobile)

Étant dans la majorité présidentielle, il pourra se poser ses questions à lui même, y répondre lui même, et mettre à la fin, la faute sur l'Autre.

9.Posté par PATRICK CEVENNES le 12/08/2017 11:35

fukcd473
Ben, il attend quoi pour mettre au garde-à-vous le Préfet ? mdr !
Après tout, c'est bien lui qui avait affirmé un jour être le supérieur hiérarchique du Préfet ! pdr !
Et en ces temps d'austérité pour les finances publiques est-il vraiment opportun de créer cette 25ème commune ?

10.Posté par DE QUOI JE ME MELE?????????? En marche vers la couillonnisse totale? le 12/08/2017 12:24

Il nous fait quoi, là, le dépité à l'ouest?

La collectivité de Saint-Louis a voté un report. Point barre. Le rôle d'un dépité n'est pas d'aller contre les souhaits communaux.

"Mais, par un vote en conseil municipal, en date du 26 juillet dernier, une majorité d’élus a voté pour l’annulation de la délibération adoptée le 16 novembre 2016. Certains élus ont souhaité reporter la création de cette commune à 2020 et non plus 2018."

C'est clair non? Ils ont voté pur décider plus tard. De quoi je me mêle?

En plus, le TR il dit:

"J’ai bien conscience qu’il n’appartient nullement à l’Etat d’interférer dans des affaires municipales. Toute ingérence serait non seulement illégale mais aussi mal perçue."

Donc il demande l'avis de l'Etat qui est sensé ne rien dire! Euh, chef, j'ai pas compris, là! T'occupe!

Trop fort! Du nawak de première qualité! ANouLa©® Mdr

Et comme le rappelle post 8: il est dans la majorité, donc il s'interroge lui-même? ????? Trop fort de re trop fort!
ANouLa©®

Donc, le TR: DE QUOI JE ME MELE?

En Marche vers la Couillonnisse totale?

Il cherche à placer des "copains" sur Saint-Louis? Ou son frère (post 7)

Qu'il s'occupe déjà de ses affaires à lui (construction) et régler ses dettes...:!

Et s'il est pas content, le TR, tiens, une idée:

- faire une grève éclair comme il en a l'habitude!

- ou un petit enchaînement éclair à la préfecture (mais je pense qu'Amaury, il va pas laisser faire...)!

Par exemple avec son pote CH, celui qui a été condamné plusieurs fois et bosse chez l'assoc des maires?

Entre condamnés, on se comprend, non?


8.Posté par Diz le 12/08/2017 06:53 (depuis mobile)

Tout à fait vrai! Mdr! ANouLa©®

11.Posté par Ronan le 12/08/2017 18:30 (depuis mobile)

Moi, j'dis :«en métropole, ce mec est un illustre inconnu... y a que chez vous que vous lui donnez un semblant d existence. On n en n a rien à carrer.»

12.Posté par momo le 12/08/2017 19:29

il nous saoul thierry robert qu il nous dise plutot s il a payé ses amendes pour ces magouilles immobilieres

13.Posté par MICHOU le 14/08/2017 11:44

Pourquoi cet homme n'aurait il pas le droit de s'exprimer? Qui sommes nous pour juger qui a le droit ou pas?
Que l'on soit d'accord ou pas c'est une chose, et on peut le faire savoir sans invectives et insultes de tous genres.
La vie commune ne peut se faire en harmonie qu'à cette condition, n'oublions jamais que l'intérêt général doit toujours primer sur le personnel.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter