Economie

Création d'un hôpital: Clinifutur s'implante au Tchad


Création d'un hôpital: Clinifutur s'implante au Tchad
Clinifutur, groupe de Santé Hospitalisation privée à la Réunion, s'implante au Tchad. Il reçoit actuellement la visite de deux représentants de l'Etat Tchadien et d'un responsable du futur hôpital moderne, actuellement en construction et dont la livraison est prévue pour septembre 2013, à NDjamena, la capitale.

Le PDG de Clinifutur, Michel Deleflie explique : "Nous avons remporté le marché face à de nombreuses sociétés étrangères, notamment du fait de la maîtrise du français". Le Tchad est un pays qui attire de plus en plus d'investisseurs étrangers, surtout depuis que celui-ci procède à l'exportation de pétrole, depuis maintenant 10 ans. Des émissaires Tchadiens sont donc en ce moment à la Réunion "pour les éclaircir sur ce qui ce fait" en matière de soins. Les trois Tchadiens visitent donc les différentes cliniques du groupe, dont, aujourd'hui, celle de Sainte-Clotilde.

Le financement du bâtiment hospitalier est intégralement pris en charge par l'Etat Tchadien. "Nous, on intervient sur la gestion de service. On apporte notre savoir-faire", souligne Miche Deleflie. Clinifutur prend donc en charge "le recrutement de chirurgiens qui vont accompagner les médecins Tchadiens et nous assurons la formation". Une formation qui se déroule, soit en métropole, soit à la Réunion et qui concernera notamment les étudiants de la faculté de médecine de NDjamena.

Un partenariat d'une durée de cinq ans

La future clinique de NDjamena sera un établissement chirurgical et généraliste, une sorte de "CHU miniature". L'accord entre l'Etat Tchadien et la société réunionnaise porte sur un accompagnement de gestion d'une durée de cinq ans, budgétisé à 6 millions d'euros, également pris en charge par l'Etat tchadien, présidé depuis 24 ans par Idriss Déba.

"Un grand hôpital moderne va s'ouvrir", se réjouit le secrétaire général du ministère de la Santé publique du gouvernement tchadien, Mahamat Annour Waddak. Il comportera au départ 190 lits, et à terme, 240 lits. Le Tchad, un pays qui compte 12 millions d'habitants et seulement 600 médecins, attend beaucoup de l'expertise de Clinifutur, "notamment en matière de gestion et d'organisation", ajoute-t-il.

La capitale comportant déjà trois autres hôpitaux, "il conviendra de définir les offres de soin par rapport aux pathologies existantes", souligne Mahamatali Charfadine, qui supervise le projet de l'Hopital Moderne de NDjamena. La construction de cet établissement permettra notamment, espèrent les émissaires Tchadiens, de réduire le budget d'évacuation sanitaire, qui coûte chaque année plus d'un million d'euros à l'Etat Tchadien. Et pourquoi pas devenir "un pôle d'excellence" pour le pays mais également la région.

Côté soins, Mahamat Annour Waddak explique que "tout ne sera pas gratuit" mais assure que l'Etat Tchadien "a une politique sociale". Les soins d'urgence, les accouchements, les soins pour les enfants de 0 à 5 ans, et la prise en charge des femmes enceintes est gratuite. Au bout de cinq ans, à l'issue de ce partenariat, un point d'étape sera effectué  entre Clinifutur et l'Etat Tchaden pour savoir s'il se poursuit ou non. L'objectif étant, qu'à l'issue de ce "transfert de compétences", le Tchad gère lui même de A à Z le futur hôpital moderne.
Vendredi 7 Juin 2013 - 16:34
Lu 3842 fois




1.Posté par volcantamoul le 07/06/2013 19:22
Envoye le C Dij......x au Tchad , n'a voir si il fais pression sur le tchadien vite fait fait les bougs de la bas va torture à li , li va payé tous son ban peche , li sera tellement torture que lu va demande pour finis , vous vous rendez compte il touche 25 000 euros par mois , la bas va payé à il avec igname avec bouillie millet pour mange , arrête déconner dont , coque à lu envoyé à il la bas , ban tchadien va vengé à nous !!!!! Surtout ne le mettez pas au département , il nous tueras tous , déjà , na dine d'art pour totoche a nous , allez envoie , le sois disant énarque avec les caf n'a voir que il vaut
Volcan tamoul

2.Posté par dadou le 07/06/2013 21:58
et combien y a t-il de subventions françaises????

3.Posté par L'Ardéchoise le 08/06/2013 00:01
@ 1 : faut arrêter rhum, zamal et le reste, vos propos sont incompréhensibles !
A vrai dire, je préfère "dadou" et sa question sur les subventions françaises.
Si l'on va sur les sites de Clinifutur, on peut se poser la question de savoir ce qu'il y a de réunionnais là-dedans, mis à part la défiscalisation...
Un peu d'eau au moulin de ceux qui disent que l'on emploie trop de zoreys, intéressez-vous au personnel de direction, administratif , voire soignant de ce groupe...Mais ne faut-il pas un début à tout ?
Pourquoi j'interviens, diront encore quelques "prêts à poster" aux dents acérées ?
J'avais 20 ans, j'habitais en brousse, j'ai des souvenirs éblouis, d'autres moins, j'ai bien connu l'hôpital de Fort Lamy (N'Dajména aujourd'hui) des années 70, où j'ai traîné mes guêtres et mon tout frais diplôme d'infirmière.
Si vous saviez à quel point je suis heureuse de cette nouvelle, j'ai vécu là-bas le pire et le meilleur.
Et seul le meilleur prime aujourd'hui.
J'ai aimé ce pays, ces gens, cette nature sauvage et indomptée.
C'est pour moi une bonne nouvelle et je souhaite très sincèrement l'aboutissement de ce projet.
...

4.Posté par Jamaya le 10/06/2013 12:40
Merci "L'Ardéchoise" ! enfin un commentaire réfléchi...

Le Tchad est aujourd'hui en plein boom économique (cf.FMI) mais il manque d’énormément de ressource humaine pour faire marcher les structures sociales qu'il essaie de mettre en place , j’espère que la Réunion pourra contribuer pour son développement !

5.Posté par Article le 08/07/2013 03:26 (depuis mobile)
Jamaya:
Le Tchad n''est pas en plein bloom économique, il a simplement le potentiel parce que le porte-feuille est dans la main de quelque têtes soient disant représentants illetrés ou niveau
Élémentaire qui remettent le développement au hasard.

6.Posté par Article le 08/07/2013 03:31 (depuis mobile)
L''Ardechoise:
La présence d''un hôpital ou que ça soit est une bonne chose. Un hôpital moderne a Ndjamena ne permet que d''avoir plus de patients en même temps mais l''expertise reste la même. Le soit disant gouvernement qui est clanique ne promet rien

7.Posté par Grondin le 14/09/2013 19:39
Méfiez vous l'hôpital du Tchad , c'est une arnaque ! A N'jamena il n'y a absolument rien , aucune distraction , peu de magasin d'alimentation et tout est hors de prix ! Exemple 6 yaourts la Laitière 30 euros ! On vous propose de très bons salaires , mais vous n'êtes ni logés ni meublés ni rien du tout !
En fait c'est une expatriation au rabais ! Géopolitiquement parlant le pays est très instable et si une fois
que vous êtes instales ( que vous avec tout paye ) il faut partir du pays très vite , vous perdez beaucoup !
Une expatriation c'est pour gagner de l'argent pas pour en perdre !
Sur le papier cet hopital est formidable et les populations l'attendent avec impatience !
Est-il vraiment fait pour fonctionner , ou est-ce encore une façon de détourner d'énormes sommes d'argent ? La question se pose .

8.Posté par Grondin le 14/09/2013 20:04
Cet hopital , est sur le papier , et a le voir une très belle structure . J'espère que la population pourra en profiter car a N'jamena il n'y a absolument rien . J'espère aussi que ce n'est pas une structure qui cache encore des détournement de fonds ! Pratique bien connue en Afrique ! Quand on s'intéresse un peu a l'hôpital et aux personnes en chargent de le gérer , ma peur augmente et je plains la population !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales