Faits-divers

Crash de la Yéménia: "Aux Comores, l'indemnisation des victimes s'avère très compliquée"

Jusqu'au 30 juin dernier, deux ans jour pour jour après le crash de l'avion de la Yéménia Airways, les dernières demandes d'indemnisation des familles des victimes ont été déposées. Maître Gauthier, avocat réunionnais pour le compte de la compagnie aérienne, évoque la difficulté aux Comores de démêler les requêtes légitimes des abus.


Crash de la Yéménia: "Aux Comores, l'indemnisation des victimes s'avère très compliquée"
 
A l'approche de l'expiration du délai légal de demande d'indemnisation le 30 juin dernier, les proches des victimes du crash de la Yéménia Airways aux Comores se sont manifestés en nombre auprès du tribunal de Moroni.

Selon Maître Gauthier, avocat de la compagnie en charge des questions d'indemnisation aux Comores, il y aurait 60 personnes qui se réclament héritières de sept ou huit passagers, soit un montant total de près de 4 millions d'euros d'indemnisation demandés à Yéménia. Un immense casse-tête.

"La compagnie est désireuse d'indemniser les victimes, mais dans les conditions prévues par la loi et la convention de Varsovie, explique l'avocat. Aux Comores, l'indemnisation des victimes s'avère très compliquée". Le problème de l'avocat, rentré il y a quelques jours de la capitale des Comores, est de parvenir à discerner qui est qui, et quelles sont les personnes qui peuvent légitimement prétendre en tant que membres de la famille proche, à une enveloppe en réparation du préjudice subi.

Qui est qui?

"Il y a des risques d'abus extraordinaires dans ce dossier. Il est très difficile d'identifier les véritables familles des victimes, entre ceux qui n'ont pas de papiers d'identité et ne peuvent pas établir de façon certaine l'affiliation, et ceux qui prétendent être de la famille proche mais qui n'ont pas de liens de sang avec les victimes. C'est encore plus compliqué quand les corps n'ont pas été retrouvés", assure Maître Gauthier.

En collaboration avec le bâtonnier des Comores Harmia Ahmed, l'avocat a tenté ces dernières semaines de démêler le vrai du faux, autrement dit, les "familles des victimes", des "petits malins qui voient dans l'affaire une aubaine". Pour encore corser les choses, il y a également des membres de la famille lointaine des victimes du crash qui se disent, à tort ou à raison, proches des disparus.

Résultat, selon Maître Gauthier, la moitié seulement des dossiers portés devant le tribunal de Moroni sont légitimes. Peut-être est-il en deçà ou au contraire au-dessus de la réalité. Ses conclusions ont été rendues il y a quelques jours et le tribunal tranchera au mois de septembre.
Vendredi 8 Juillet 2011 - 15:24
Lu 1568 fois




1.Posté par Foccart le 08/07/2011 16:05
A l'heure des nanotechnologies, eux ils n'ont toujours pas inventé l'état civil...pfff

2.Posté par noe le 08/07/2011 16:14
Quand on ne veut pas indemniser , on dit qu'il y a des complications ... c'est ce qui se passe en ce moment pour cette compagnie d'avions pourris ....
Chez les musulmans , il y a les très riches qui s'en fichent des très pauvres ... On le voit dans les attentats ...les nantis envoient tj les plus pauvres se faire sauter avec des bombes !!!!!

3.Posté par le congo chez tintin le 08/07/2011 16:32
Dire que toute cette bonne société va en France et bénéficie du regroupement familial, avec la même mentalité et le même flou artistique, quel enrichissement pour nous !

4.Posté par azur le 08/07/2011 17:52
Ah zut alors......je croyais , à lire les "identitaires" pleurant sur zinfos" qu'il n'y avait qu'en France que tout était minable et injuste colonial et tutti quanti ....et que le reste du monde , surtout l'océan indien , marchait à merveille .....quelle info !

5.Posté par Stèle le 08/07/2011 19:05
Les victimes ont déjà une stèle... Que veulent-ils de plus ?

6.Posté par Anti cons et connes le 08/07/2011 20:39
Comment se fait-il qu'ils ne demandent pas une indemnité à la France ?

7.Posté par fiuman le 08/07/2011 21:00
Entre coreligionnaires cela devrait s'arranger! et si cela ne va pas il existe une arme sécrète : Said Larifou

8.Posté par Mohamed le 09/07/2011 06:01
À lire les commentaires écris dans ce média, j'ai envie de voir. Elles sont minables et irrespectieux, tant pour les comoriens que pour les victimes.

9.Posté par Rachel974 le 09/07/2011 08:47
D'accord avec toi Mohammed. Que des commentaires irrespectueux a tendance raciste!

10.Posté par Rachel974 le 09/07/2011 08:52
Vous avez vraiment aucun respect pour ces défunts. Comme s'il n'y avait que chez les comoriens qu'il existait un flou sur les identités. On n'a pas besoin d'aller loin restons sur notre beau caillou et faites un tour a la Mairie vs seriez surpris de voir que même chez nous avec nos racines il existe des problèmes de papiers et nous faisons parti de la France!!!!!! Et puis côté arnaque, les réunionnais sont pas derniers non plus.... Pfff c'est lamentable!!! Bon courage aux familles des défunts.

11.Posté par Rachel974 le 09/07/2011 08:57
Et pour répondre a Stèle et a tous les autres d'ailleurs... Imagine que tu as de la famille proche que tu n'as pas vu depuis un moment et tu te réjouis d'avance de les voir aux pectines vacances. Et la!! Coup du sort ils meurent sur le trajet. Tu régirais comment? La stèle te suffirais ou ta douleur serait tellement forte que tu chercherai a faire payer la compagnie qui les a tué?? Hein comment réagiriez vous tous? Au lieu de parler aussi mal mettons nous un peu a leur place........pfff

12.Posté par indépendancecata le 09/07/2011 18:44
putain ces comoriens sont toujours ET RESTERONT des nabos. On est au 21 ième siècle et eux il n'ont toujours pas EU l'intéligence d'inventer l'état civil et ils se vante en Pays souverain et indépendant alors qu'ils ne sont même pas capable de s'identifier eux-même sur leur propre territoire??? Ce sont vraiment des Grands Conériens. Je ne vois qu'un Pays de profiteurs et certains seront prêts à corrompre pour obtenir des indemnisations, alors qu'ils n'ont aucuns liens de parentés avec des victimes, comme ils savent si bien le faire. Ils profitent à La Réunion, à Mayotte, en Métropole et bientôt ils profiteront sur des cadavres. Certains de leur dirigeant vont même jusqu'à expédier à la mort dans le bras de mer entre Anjouan et Mayotte, les plus pauvres, indésirables dans leur Union bananières, puis ces même dirigeants viennent se vanter d'avoir réduit la pauvreté et le chômage et cerise sur la gateaux, ils continuent leur chantage à la France pour les indemniser? mais quelle honte!!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:53 Le CROSS évacue un marin philippin par hélicoptère

Vendredi 2 Décembre 2016 - 10:51 St-Louis: Collision entre un bus et une voiture

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales