Faits-divers

Crash d'ULM: Les gendarmes de la BGTA mènent l'enquête


Crash d'ULM: Les gendarmes de la BGTA mènent l'enquête
Les gendarmes de la brigade des transports aériens ont pu être déposés sur le lieu du crash de l'ULM, ce matin, pour poursuivre leur investigation. Le Major Christian Retournat nous détaille les missions assignées à cette brigade spécifique de la gendarmerie nationale.

Fort heureusement les crash d'aéronefs ne constituent pas le gros du travail des hommes de la BGTA, la brigade de gendarmerie des transports aériens. "Nous assurons la sûreté des vols commerciaux civils depuis la Réunion", éclaire le major. Une mission qui place les militaires de la BGTA "pour emploi" auprès de la Direction de l’aviation civile. A la Réunion, neuf sous-officiers d'active et six gendarmes adjoints composent la brigade située à Roland Garros.

La BGTA compte donc dans ses rangs des sous-officiers qui ont reçu une formation spécifique auprès de l'aviation civile, ce qui l'amène, comme depuis hier, à "assurer l'enquête technique" que lui a diligenté le Parquet.

Alors que dans les crash aériens des avions de ligne, c'est le célèbre BEA (Bureau d'Enquêtes et d'Analyses) qui s'active, la BGTA doit quant à elle assurer les enquêtes pour les ultra-légers motorisés, aéronefs qui ne sont pas certifiés par l'aviation civile.

Ce matin, ses hommes ont investi le lieu de l'impact, sur les flancs du piton Mazerin. Si le Major Christian Retournat ne livre pas plus d'indications sur les premières données, "secret de l'instruction" oblige, il compare le travail de ses hommes à celui de tout gendarme qui se respecte : c'est-à-dire "brosser l'ensemble des paramètres possibles concernant l'aérologie, les témoignages ainsi que les données sur l'appareil". Il faut néanmoins savoir que les ULM ne possèdent pas d'enregistreur de vol.

Là où le BEA peut être amené à mettre en cause une pièce défaillante d'un constructeur d'avion de ligne et clouer au sol, cas extrême, l'ensemble des appareils possédant cette pièce, la BGTA "tente de définir les causes de l'accident et éventuellement les responsabilités", conclut le Major Christian Retournat.
Mercredi 18 Septembre 2013 - 16:33
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1926 fois




1.Posté par au journaliste le 18/09/2013 15:41
Pour info un ULM doit avoir l'agrément de l'aviation civile pour voler . Renseignez vous mieux

2.Posté par Ernest NAGES le 18/09/2013 23:47
Je relève dans l'article ci-dessus :"....Alors que dans les crash aériens des avions de ligne, c'est le célèbre BEA (Bureau d'Enquêtes et d'Analyses) qui s'active, la BGTA doit quant à elle assurer les enquêtes pour les ultra-légers motorisés, aéronefs qui ne sont pas certifiés par l'aviation civile..." je rétire le commentaire précédent, les ULM sont certifiés et deuxièmement pendant mes 25 ans de carrière en GTA j'ai été amené avec mes collègues à constater les accidents de planeurs, d'avions légers, d'hélicoptères, d'un Airbus au mont St Odile et en dernier lieu du Concorde. La GTA procède à l'enquête judiciaire sous les ordres du procureur de la République, de tous les accidents qu'ils soient mortels, corporels ou matériels le plus souvent avec l'appui technique du BEA procède à une enquête technique beaucoup plus poussée allant jusqu'à effectuer des tests sur le matériaux. Il existe maintenant une SEction recherches de la GTA basée à Paris qui intervient dans tous les accidents mortels en métropole. Les gendarmes de la GTA en outremer sont aussi bien formés pour mener une telle enquête.

3.Posté par noe le 18/09/2013 23:57
Attraction terrestre sans plus et inutile de brûler des bougies !

4.Posté par frery le 19/09/2013 11:08
bonjour
il faut bien se comprendre : les constructeurs ULM ne sont soumis à aucune certification.
d ou leur cout moins elevés, et le contraintes de maintenances évités ( puisque c 'est au proprietaire et non à un atelier agrée d effectuer la maintenance ).
par contre ils sont immatriculés aupres de la DGAC; d ou la confusion de M NAGES;
Dans certains pays ( allemagne , angleterre ) , les ulm passent des test un peu plus poussé pour l'homologation ( # de la certification ) , et par exemple oblige à l'emport d un parachute sur la machine.
attention le parachute n 'est pas l'arme absolue pour tous les cas, mais a sauvé quelques vies; cette machine en etait elle équipée ?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 08:38 La comptable escroc détourne plus de 700.000 euros

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales