Société

Crash A320 : L'actualité n'arrange pas la peur de l'avion


Attentif au moindre bruit? Crispé lors de la moindre turbulance? Sous l'effet de calmants si forts que vous ne savez même plus où vous êtes? Vous êtes nombreux à avoir peur de l'avion. Une peur que votre entourage cherche à guérir avec d'innombrables statistiques et l'assurance que nous avons bien plus de chance de mourir dans un accident de voiture.

C'est ce que rappelle le site peuravion.com qui donne des conseils et organise des stages antistress. Si l'on sait que 15 à 20.000 avions de ligne effectuent chaque jour environ 80.000 vols reliant 14.000 aéroports, soit un atterrissage et un décollage chaque seconde, on devrait être rassurés... et pourtant. Entre disparitions, attentats terroristes et maintenant un co-pilote présumé suicidaire, les anxieux ne sont pas tranquilles.

Cathy, infirmière à Saint-Denis, redoute son prochain vol vers la Chine, dans quelques semaines. "J'ai toujours eu peur mais avec les dernières actualités, je sais que je serai mal dans l'avion". Pourtant grande amatrice de voyage, c'est le moment qu'elle redoute le plus, un moment très désagréable à passer pour enfin se trouver en vacances avec sa fille, à l'étranger.

"J'ai deux fois plus peur qu'avant, avoue-t-elle, l'année dernière j'avais déjà pris des calmants mais cette fois il va falloir quelque chose de plus fort". Selon elle, "il n'y a que de mauvaises surprises". "Si c'est pas une chose, c'est une autre, et à chaque fois c'est imprévisible. Même si la sécurité s'affine surement, je me demande ce que l'on aura oublié de prévoir la prochaine fois qu'un drame survient".

Et elle n'est pas seule. "J'en parle à mes amis et mes collègues et eux aussi redoutent le prochain vol", ajoute-t-elle. Certains finalisent leurs papiers avant de partir, d'autres, parents, se demandent s'ils devraient prendre le même avion...

Air France propose également un stage "Apprivoiser l'avion" dans lequel Philippe Goeury, psychologue et coach en gestion de stress au sein de la compagnie, identifie les types d'anxieux et les réponses nécessaires. Il s'agirait de personnes habituées à un environnement familier, décideurs et professionnels à responsabilités, anxieux (peur de la mort, de l'échec), les personnes ayant vécu un choc émotif et les spatiophobes. Mais tous seraient capables de retrouver la sérénité une fois dans les nuages.

Besoin de techniques antistress pendant le décollage et les turbulances? En voici quelques unes:

Vendredi 27 Mars 2015 - 17:22
SH
Lu 2082 fois




1.Posté par noe le 27/03/2015 18:31
On a peur !
On a le cul serré en faisant la queue d'enregistrement !
On fait le signe de croix !
On crache en arrière !

Tout cela pour conjurer le sort ...

"Il y a deux choses inadmissibles sur la terre : la mort - et les impôts. Mais j'aurais dû citer en premier les impôts." (Sacha Guitry)

2.Posté par Naty974 le 27/03/2015 21:12 (depuis mobile)
Noé prenez vos pilules et au lit de suite !

3.Posté par EKOLO le 28/03/2015 07:31
On a une mauvaise série, avec les avions et les hélicos. Des gens connus dont on connaissait la valeur humaine, d'autres, inconnus mais qui avaient certainement des qualités dont au moins celle d'être aimé par des proches ...

Dans le monde de la musique, on a perdu Balavoine à cause d'un hélico. En 1959, Buddy Holy est mort dans un crash d'avion avec Richie Valens et ses musiciens.
En 1967, c'était au tour d'Otis Redding d'y passer avec ses musiciens.
Voilà un extrait vidéo du dernier concert qu'il ait donné, quelques heures avant sa disparition tragique :
https://www.youtube.com/watch?v=P29E7YYMD7o
Tant d'énergie positive, de bonheur et d'émotion distribués aux gens, tout ça annihilé en un instant ...

Les astrologues diraient qu'il y a une opposition Uranus-Mars ou Uranus-Saturne, ça ne m'étonnerait pas.

4.Posté par 974pasfier le 28/03/2015 07:53
bah comme dirait les 3/4 des locaux pas besoin de prendre l'avion rest ou caze......

5.Posté par L'Ardéchoise le 28/03/2015 21:25
Ekolo, tu as oublié d'autres disparitions qui ne touchaient pas forcément le monde de la musique, mais au moins une, qui touchait elle La Réunion. Le Général Ailleret en mars 68...
Oui, Otis, mais il est encore et pour toujours parmi nous. Et moi j'aime bien sur un vinyl, même s'il crachotte , tout comme Janis et bien d'autres qui n'ont pas eu besoin d'un avion ou d'un hélico pour planer et briser leurs ailes...
Mais ton truc d'astrologie m'interpelle, bien que tu n'aies peut-être pas suivi qu'il y a une nouvelle interprétation très intéressante qui chamboule complètement tout ce que nous pouvions penser.
!!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales