Faits-divers

Cour d'assises de Montpellier : Un Réunionnais raconte son calvaire


Cour d'assises de Montpellier : Un Réunionnais raconte son calvaire
Wilfried Cerveaux, un Réunionnais de 32 ans, a raconté hier aux juges de la cour d'assises de Montpellier comment il a survécu par miracle à une tentative de meurtre en 2003 à Avignon. Ses deux tortionnaires, Eric Meynier et Ludovic Serra, l'ont lapidé sur l'Île de la Barthelasse. La victime a pu échapper à ses bourreaux en se jettant dans le barrage de Sauveterre.

Wilfried Cerveaux, qui était un des amants d'Eric Meynier, a déclaré à la barre que ce dernier "allait le tuer", comme le rapporte le Midi Libre. "J’ai regardé le regard de Ludovic dans le rétroviseur. Un regard pervers, il jouissait de la situation", déclare le Portois.

Arrivés sur le barrage de la Sauveterre, Eric Meyneier jette les clés de Wilfried en contrebas, et l'envoie les chercher. En se retournant il reçoit un rocher sur le visage qui le sonne, puis un second, qui lui brise la clavicule. Pour échapper à son sinistre sort, il saute dans le barrage.

Wilfried Cerveaux continue son récit en indiquant que ses deux tortionnaires ont continué à lui lancé des pierres. "Je me suis dit : je vais mourir, je vais mourir", lance-t-il au tribunal.

Il restera longtemps dans les eaux glaciales du barrage, le temps de voir ses deux agresseurs s'en aller. Au bout d'une heure, il sort de l'eau et marche longtemps avant de s'arrêter chez un couple de fermiers, où il s'écroule.

Wilfried Cerveaux ira porter plainte le lendemain chez les gendarmes, mais l'affaire n'ira pas plus loin. "J'avais l'impression que comme c'étaient des homosexuels, ce n'était pas important", a-t-il déclaré.

Ce dernier rentrera à la Réunion en 2008.

Mais, entretemps, le couple diabolique commet un meurtre en 2009. Les gendarmes décident de reconsidérer la plainte de Wilfried Cerveaux. Marqué par ces évènements, il a reçu les hommages de l'avocat général Manon Brignol "pour son courage et sa dignité".

Les jurés ont jusqu'à vendredi, jour du verdict, pour se forger une conviction dans cette affaire.
Jeudi 21 Février 2013 - 10:31
S.I
Lu 2233 fois




1.Posté par zou le 21/02/2013 11:31
ah tiens,des homos violents? Ben alors,ils sont où les commentaires des adeptes du mariage et de l'adoption pour tous ??? en plus,c'est étrange hein,cet article sort APRES le vote de la loi pour le mariage pour tous !!

2.Posté par zou le 21/02/2013 11:32
un homo homophobe...c'est un comble...

3.Posté par Bravolajusticedemonpays le 21/02/2013 13:01
Dans quel monde on vit??? Et ces gendarmes qui choisissent selon les cas pour prendre en considération les plaintes... Belle loi, belle méthode....

Et l'hyppocrite de représentant de la justice qui ne fait que reconnaitre le courage de ce jeune...Vous n'avez pas honte?

Courage Wilfried..

4.Posté par Zoro le 26/02/2013 16:09
Wilfried Cerveaux ira porter plainte le lendemain chez les gendarmes, mais l'affaire n'ira pas plus loin. "J'avais l'impression que comme c'étaient des homosexuels"

Chez les Gendarmes aussi y'a des pédés? LOL

5.Posté par horsdelui le 05/03/2013 00:11 (depuis mobile)
Si vous aviez été au procès et suivi lactu vous seriez ce qu'il sait passé !!! c'est la faute à un seul gendarme si monsieur cerveau na pas vu sa plainte aboutir,ce gendarme a été viré de la gendarmerie lorsque ces fautes ont été découvertes !!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales