Economie

Coupures d'électricité. Quelles conditions pour être dédommagé ?


Coupures d'électricité. Quelles conditions pour être dédommagé ?
Alors que le préfet et les chambres consulaires (chambres de commerce, d'agriculture et des métiers) ont annoncé des mesures pour indemniser les commerçants victimes des délestages, des questions demeurent sur les conditions ouvrant droit à ces dédommagements. Jean-Michel Piron, le gérant d'un hôtel-restaurant situé sur le bord de mer de Saint-Pierre, a identifié des dommages divers et variés.

S'il n'a pas encore défini exactement le préjudice pour ce qui concerne le matériel, il évalue à environ 6.000 euros les pertes directes en chiffre d'affaires car, dit-il, "j'ai été dans l'obligation de fermer le snack et des clients ont quitté l'hôtel car il n'y avait plus de climatisation".

Par ailleurs le préjudice concerne également des denrées périssables qui ont dû être jetées. Enfin, Jean-Michel Piron aurait eu des dégâts "électriques", notamment concernant l'informatique. Il semble convaincu que cela est dû à une surtension puisque dit-il, "ça sentait le brûlé." Le gérant attend donc de voir quels seront les critères pris en compte pour calculer les indemnisations. Pour l'heure, il constitue son dossier qu'il va envoyer à la CCI, ainsi qu'une copie à EDF.

Et les particuliers ?

Pour Daisy Pineau, porte-parole du collectif des Réunionnais en colère (Crec), c'est une première avancée pour les professionnels, "une bonne chose" dit-elle. Néanmoins, si le collectif va se rapprocher de la CCI pour transmettre certains dossiers qu'ils ont déjà établis pour des professionnels, ils n'ont pas l'intention d'en rester là.

Nous allons continuer à nous battre pour les Réunionnais, souligne la porte-parole. Elle pense notamment "aux particuliers qui ont également eu des préjudices." Elle rappelle d'ailleurs que les particuliers ont cinq jours pour faire leurs déclarations de sinistre auprès des assureurs. Le Préfet a pour sa part effectué une demande de mise en place d'un fonds de secours au Conseil Général.
Mercredi 30 Mars 2011 - 07:30
Lilian Cornu
Lu 1471 fois




1.Posté par noe974 le 30/03/2011 09:16
Il faut envoyer les notes aux différents grèvistes et non au Conseil Général ...

Ce n'est pas normal que c'est l'ensemble de la population qui paie les pots cassés faits par quelques malfrats en manque d'émotion ...

Les Casseurs doivent être les payeurs !!!

2.Posté par SOS Banana ! le 30/03/2011 13:03
Que vient foutre le C.G (donc mes impôts) la dedans ?! Et pis koi encore !

3.Posté par vipère le 30/03/2011 13:24
Pires que les coupures de délestages ce sont les micro- coupures et les fluctuations de tension qui sont innombrables encore aujourd'hui dans l'ouest,et ça c'est pas les grévistes mais le réseau qui est obsolète ,faites un tour chez les radiologues il yen a pour des dizaines de milliers d'euros de dégâts et de pertes de données et d’exploitation

4.Posté par Cambronne le 30/03/2011 18:05
3.Posté par vipère le 30/03/2011 13:24
Pires que les coupures de délestages ce sont les micro- coupures et les fluctuations de tension qui sont innombrables encore aujourd'hui dans l'ouest,et ça c'est pas les grévistes mais le réseau qui est obsolète

vous oubliez ma chère que nous sommes en soviétie française pays en déclin permanent

5.Posté par Thomas le 30/03/2011 19:02
Pourquoi il sont pas plus intelligents que sa !
Moi j’estime que si il faisait une protestation plus intelligente les gens auraient mieux compris et même peut être leurs auraient soutenu
Un exemple faire passer un communiquer dans la presse pour informer que pendant une heure voir une demi heure creuse de la journée ils baissent leurs production en bien expliquant les gens leurs démarche, je pense que tout est possible quand on veux faire son boulot et faire une protestation reponsable
j’ai aussi du mal à comprendre que depuis quelques mois ils ont baissés la production au gol et je crois aussi a bois rouge, mais est ce que leur salaire ont aussi baissés ?
Enfin il vive dans l’entreprise idéal, dans le monde de oui oui, moi je n’imagine pas de dire a mon patron que je vais baisser ma productivité pendant quelques mois en signe de protestation, sans que mon patron réagisse, je pense que beaucoup de patrons vont nous montrés la porte.
En plus ils sont tous de très mauvaise fois en déclarant qu’ils sont pour rien la dedans et que c’est EDF qui coupe le courant, et biensur qu’EDF fait du délestage devant le fait accompli
Ils ont la chance déjà de travailler et en plus de leur travaille dépendent toutes la réunion et j’en suis sûr qu’ils le savent, il ne faut pas faire des choses pour son propre intérêt et faire subir aux autres les conséquences, c’est de l’irresponsabilité que de faire grève de cette façon, il abandonnent leurs poste pour faire subir à toute la réunion leur revendication
Il faut les mettre tous à la porte c’est tout, ils auront peut être l’intelligence de réfléchir si un jour ils retrouvent un autre boulot pareil.

6.Posté par datinic le 30/03/2011 20:01
bonjour
est ce que quelqu'un peu me dire ce qu'il faut faire exactement pour constituer un dossier. ?
Nous avons subis des fortes conséquences samedi, une journée important, voir très important !!
que faut il faire exactement ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales