Politique

Coup de gueule de Vanessa Miranville contre l'incinérateur prévu à Pierrefonds

Jeudi 22 Décembre 2016 - 17:24

400.000 tonnes de déchets par an à La Réunion
400.000 tonnes de déchets par an à La Réunion
Vanessa Miranville, maire de la Possession, a dénoncé ce jeudi les risques liés à l'incinérateur prévu dans le Sud de l'île. Mais c’est en tant qu’administratrice d’Ileva, syndicat mixte de traitement de déchets du sud et de l’ouest qu’elle s’exprime. Vanessa Miranville pointe du doigt plusieurs aspects de la décision prise par Ileva le 12 décembre dernier concernant l’installation d’une centrale UVE-CSR prévue à Pierrefonds en 2021 (comprise dans son outil multifilière). Il s’agit d’une unité de valorisation énergétique, soit un incinérateur qui produit de l’énergie.
 
Si les écologistes sont contre cet incinérateur, Vanessa Miranville en voit une utilité... si les normes sont respectées, notamment celles liées au CSR (combustible solide de revalorisation) ; ce sont les déchets qui restent après le tri qui a pour but de récupérer tout ce qui est recyclable. Après le tri, on retrouve donc des textiles, du bois et du carton prêt à être brûlés.
 
Mais le syndicat prévoit que les déchets secs combustibles soient "valorisés énergiquement par incinération, éventuellement sous forme de CSR après préparation". "C’est le mot "éventuellement" qui est très problématique, explique la maire, car cela signifie que le tri au préalable n’est pas obligatoire. Il y a des normes liées au CSR pour éviter d’avoir du chlore et des fumées toxiques dans l’air. Mais s’il s’agit "éventuellement" de CSR, on risque de polluer l’air. Et là on parle d’un risque de santé publique".
 

Vanessa Miranville s’est rendue à la station de transit des déchets du TCO au Port pour montrer les déchets enfouis qui auraient pu être recyclés
Vanessa Miranville s’est rendue à la station de transit des déchets du TCO au Port pour montrer les déchets enfouis qui auraient pu être recyclés
Vanessa Miranville évoque ensuite le coût du projet : sur les 235 millions d’euros prévus pour l’outil multifilière d’Ileva, la centrale coûtera 140 millions d’euros. "Il n’y a aucun détail d’investissement, ni du coût de fonctionnement et ce qui a été estimé est sous-évalué, explique-t-elle. Si le coût est finalement plus élevé, ce sont les taxes d’ordures ménagères qui vont augmenter". Elle dénonce enfin le fait que seuls dix administrateurs prennent "des décisions à 240 millions d’euros" qui impactent les habitants.
 
Car Vanessa Miranville a peut-être une option moins coûteuse. Après avoir évoqué la chaudière de Bois Rouge qui brûle du CSR, "utilisé comme du charbon", elle explique que la chaudière du Gol pourrait en faire de même. "Elle n’est pour l’instant pas adaptée en l’état mais Albioma (société de production d’énergie, ndlr) dit pouvoir modifier une des chaudières". Mais lors de la réunion du 12 décembre, le syndicat mixte aurait refusé cette proposition car la société ne se serait pas positionnée comme prestataire l’année dernière.
 
"60% de ce que l’on trouve dans les bacs gris est recyclable"
 

Déçue, Vanessa Miranville rappelle que La Réunion produit 400.000 tonnes de déchets par an et que "60% de ce que l’on trouve dans les bacs gris est recyclable, mais ne l’est pas". Au lieu d’être valorisés, ces déchets verts, bouteilles en plastique et cartons sont enfouis. "Au lieu de faire de l’argent, on le jette à la poubelle", s’indigne-t-elle. La société de recyclage Cycléa travaillerait donc à moitié de sa capacité, précise-t-elle, devant le centre de tri du Port ce jeudi après-midi.
 
D’où l’importance, insiste-t-elle, de trier et de recycler avant de brûler.

LIRE AUSSI : Entre incinérateur de déchets et centrale thermique: la "centrale CSR" sera implantée à Pierrefonds
Communiqué de Michel Fontaine, président d'Ileva

Déchets verts, plastique, métaux... tous recyclables, prêts pour l'enfouissement
Déchets verts, plastique, métaux... tous recyclables, prêts pour l'enfouissement
Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 6250 fois



1.Posté par vite sinon ce sera trop tard le 22/12/2016 17:51

ce sera incontournable .....que tu le veuilles ou non.....on va mourrir tous sous les tonnes de déchets .....

2.Posté par Pas gaulois le 22/12/2016 20:11 (depuis mobile)

J'aurais aimé de vous avoir comme à St Pierre madame

3.Posté par slap974 le 22/12/2016 17:25

Peut-être faudrait-il réfléchir à ce que l'on importe sur l'île avant de se demander une fois qu'ils sont là comment on les recycle ?

4.Posté par Maitre CoNNar le 22/12/2016 20:36

Comme ou veut recycle Ti Pierre ek son sèr à cause zot Papa ? ah ah ah arrête fé intéressante don

5.Posté par Mag ouille et incompetence le 22/12/2016 20:57 (depuis mobile)

Le.nom des dix concernés??

6.Posté par jhony le 22/12/2016 18:21

je ne comprend pas, il est vrai que cela n'est pas mon domaine et je me trompe sûrement..mais pourquoi être contre quelque chose qui empêche l'enfouissement de déchet qui von mettre 20 ans à ce désintégrer?? la pollution dans l'air après? il me semble que des filtres en haut de cheminées permettent de filtrer cette pollution et puis il y a des organismes à la réunion qui peuvent mesurer ce taux de pollution pour voir s'il est nocif pour la santé des habitants au alantour..je comprends pas trop pourquoi on préfère angloutir dans la terre plutôt que détruire..mais sûrement que j'ai rater un épisode et je m'en excuse

7.Posté par jhony le 22/12/2016 18:23

je parle de brûler les ordures non recyclable bien sur...

8.Posté par klod le 22/12/2016 21:49

Madame Miranvillle a un franc parlé loin des "langue de bois encartés de droiiiiiiite comme de goooche que l'on connait sur ce cailloux depuis si longtemps qui font que l'ile a 30% de chomage depuis 70 ans, certains s'en contentent " .................. bravo !

9.Posté par Politicienne le 22/12/2016 21:53 (depuis mobile)

Miranville occupe tous les médias chaque semaine. Elle devrait annoncer sa candidature aux législatives très prochainement. Elle est devenu une pro de la politique: populisme, récupération et bla bla comme tous les autres.

10.Posté par Milles Sabords le 23/12/2016 06:24 (depuis mobile)

Ôte si la possession ou la récupère lo bande projet Roland. Pour l'instant où la enk0or rien fė. ..personne la dupe.

11.Posté par fait pas comme MIRANVILLE le 23/12/2016 03:51

Madame au lieu fait la "pionte" sur les médias occupe out communes y paraît z'impot y ça va encore augmenter pour gagné payer tout le band z'élu alimentaire
Tout ça propagande la possession lé sale commence par fait le tri avec tout out band beni oui oui d'out majorité
Allez fait la recup pour embellir le sapin
Zot n'a point la HONTE !?

12.Posté par Question bete le 23/12/2016 08:02 (depuis mobile)

Qui sont les dix.fossoyeurs des contribuables? Les journalistes sont ils couards à ce point??!

13.Posté par VIEUX CREOLE le 23/12/2016 08:05

_ Madame Miranville est une femme récemment entrée en Politique ,souhaitant sincèrement se mettre au service de la population et du petit peuple en particulier ... En prenant ses fonctions à la mairie ,elle a
découvert des"affaires " pas trés claires et" trés propres" et cela a déplu aux hiérarques de l'ancienne municipalité...D'autres ont essayé de la manipuler ...Bref , découvrant le monde "impitoyable" de la politique locale avec ses anciennes méthodes et une certaine mentalité d'avant 1946 ,elle a commis vraisemblablement quelques erreurs... .Elle donne maintenant l'impression d'avoir "trouvé ses marques" : et çà aussi ,çà ne plaira pas à certains Politicards et leurs admirateurs partisans ! Devinez POURQUOI ???

BON COURAGE MADAME MIRANVILE et ,continuez d'accomplir votre Mission avec intégrité et clairvoyance , dans la transparence !!!!

14.Posté par John Galt le 23/12/2016 08:31

C'est drôle elle n'a fait aucun commentaire sur la route solaire. inauguré en grande pompe par Royal souhaitant déployer l’expérimentation en France pour une durée de vie de 15 ans panneaux solaires :
quel impact sur l’environnement ? l'écologie est elle vraiment écologique ? lorsqu'elle aura caché sous terre tous les déchets elle inventera l'eau tiède

15.Posté par Pascal Maillot , le patriote. le 23/12/2016 09:00

Vanessa, tu es bien jolie mais là, tu veux bien aller faire tes courses ailleurs? Stp!
Tu n'es pas chez toi, ici, chez moi! Occupe toi du nord et les poules seront bien gardées!
Les écolos n'existent plus, vous ne valez plus que 4% sur le plan national et je ne parle pas d'ici!
Ton élection est un concours de circonstances, voilà tout!


16.Posté par GIRONDIN le 23/12/2016 09:21

pas grave! après elle fera un référendum pour choisir entre "entre la peste et le choléra" avec un couteau sous la gorge

17.Posté par Antipode le 23/12/2016 10:45

Merci Madame, courage parce que ça n'est que le début du combat et il mérite d'être gagné, c'est de salubrité publique ! Voyez du côté de l'administration européenne, il y a probablement quelques recours puisque ces incinérateurs vont à l'encontre de l'écologie, nécessité faisant force !

18.Posté par Antipode le 23/12/2016 11:29

M'sieur Maillot, faut-il s'acquitter directement de l'impôt auprès de vous ? Oh, j'imagine que vous ne votez pas au niveau national puisque ça n'est pas chez vous ;)

19.Posté par Bleu outre mer le 23/12/2016 11:53

15.Posté par Pascal Maillot , le patriote
A propos d'être chez vous je vous signale que vous n'habitez pas tout seul..
Le problème de l'écologie s'est que cela à été réduit à un parti.
Si vous relisez"Vanessa Miranville en voit une utilité... si les normes sont respectées,"
Elle n'est pas contre. Ce qui est dit a propos des bacs gris, avec le nouveau calendrier et moins de passage les personnes font moins de tri. Idem pour les végétaux et les encombrants qui se trouvent mélangé vous avez dut observer qu par Chez vous
l'écologie n'a rien a voir avec un parti mais est un acte citoyen comme ne pas jeter ses M.... n'iùmporte ou ou chez les autres. Concernant les incinérateurs il y a d'autre procédé que celui quii est présenté et celui de Mme Miranville ou ont peu récupérer le compost . Moins couteux, moins polluant. Ce n'est pas d'être contre l'incinérateur mais lequel.

20.Posté par franco le 23/12/2016 12:14

Voir le retour d'expérience avec les grandes villes métropolitaines qui possèdent ces incinérateurs. Il faut arrêter avec ces écolos qui recherchent un mandat. Il n'y a plus de terrains disponibles sur ce caillou. A savoir pour l'année 2016 le taux d'imposition pour la taxe d'ordures ménagères à la réunion est au environ de 17% et en métropole elle est de 8% pour les villes qui possèdent ces incinérateurs.
Et Mme Miranville qu'est ce qu'elle pense de la centrale thermique qui se trouve à proximité de de sa commune.

21.Posté par Babafigue le 23/12/2016 12:26

Ça bavasse beaucoup sur le dos des politiques et souvent ils le méritent mais sur le sujet précis des déchets, le message en filigrane est que 60% des déchets des bacs gris sont recyclables.

En clair, nou lé P-A-R-E-S-S-E-U-X en plus d'êtres C-O-C-H-O-N-S (cf. BandCochon) et M-A-C-O-T-T-E-S !!!

Triste réalité, mais çà on le savait déjà. Plus facile de cracher sur les politiques et vivre dans le déni, çà évite de s'enlever les doigts du Q, quoique beaucoup le font mais juste pour sentir l'odeur, ils sont tellement habitués à l'odeur de la m**** qu'il laissent traîner sur les trottoirs et dans le canal le plus proche...

Une vraie bande de moutons attendant leur berger mais qui votent en bêlant pour des loups XD

22.Posté par a monsieur le maire de stpierre le 23/12/2016 16:41 (depuis mobile)

Monsieur ok pour votre uve mais combien demplois pour les reunionnais a travers ce projet. Quand je dis emplois je parle aussi de cadres qui maitrisent le sujet.: dechets, depollution, air, sol, etc.

23.Posté par Dana le 24/12/2016 08:18

Concernant les déchets verts, produits de jardin, épluchures de légumes ou fruits, gazon ... pourrait-on étudier sa collecte dans un bac spécifique ?
Le climat étant favorable il y aura toujours de plus en plus de verdure partout.
On me dira que cela coûte cher.
Mais 1 fois par semaine ?

24.Posté par Satya le 24/12/2016 08:40

Et la Région elle fait quoi ?
Pourtant la Région a maintenant la compétence dans l'élaboration du schéma de gestion des déchets.
Nous espérons que dés 2017, la Région pensera à travailler avec le Département et les interco pour travailler là-dessus.
Sur une si petite île avoir des bacs de toutes les couleurs pour le même type de déchet avec des régles différentes, est-ce raisonnable ?

25.Posté par Alain Busser le 26/01/2017 13:23

@post 6: L'incinération ne permet pas de renoncer totalement à l'enfouissement, c'est juste qu'on enfouira des quantités moindres de déchets beaucoup plus toxiques que ce qu'on fait actuellement: Vous pensez qu'il faut au moins 20 ans pour "désintégrer" les déchets actuels? Avec les mâchefers et autres REFIOM, ça risque de prendre le même temps pour que ce soit nous qui soyons désintégrés.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter