Social

Cospar : Pique-nique annulé à Carrefour Sainte-Clotilde


Cospar : Pique-nique annulé à Carrefour Sainte-Clotilde
Les premiers étaient présents dès 6h30 ce matin. Les membres du Cospar sont ensuite arrivés au compte-goutte pour finalement bloquer l'entrée de la grande surface ce matin.

Rapidement, le directeur de l'établissement a appelé les forces de l'ordre qui sont venus en nombre pour stopper le blocage.

Les manifestants se sont couchés devant les forces de l'ordre poursuivant ainsi leurs actions puis se sont rendus dans la galerie marchande pour effectuer un sit-in.

A midi, les militants sont repartis annulant ainsi le pique-nique solidaire qu'ils devaient mettre en place.


Cospar : Pique-nique annulé à Carrefour Sainte-Clotilde
Dimanche 22 Mars 2009 - 12:51
Melanie Roddier
Lu 1783 fois




1.Posté par babouck le 22/03/2009 13:09
J'indiquais dans une rubrique précedente mon respect pour les leaders du cospar pour leur sens des responsabilités préferant depuis 4 semaines privilégier exclusivement les actions non violentes et non blocantes pour l'économie. A contrario de ce qui c'est passé aux antilles ou des débordements de violences ont constamment eu leiu et où l'éconoie fut paralysée dans tous ces compartiments.
Nous avons à la Réunion affaires à un mouvement social de grande ampleur mais responsable. C'est rare et donc à souligner.
Et cette information confirme à nouveau que plutôt que de risquer des altercations, qui n'auraient de répercussions que de réveiller en écho de nouvelles émeutes, les manifestants opte pour le retrait et la reconduction aileurs ou a un autre moment de leur actions.
Cet harcelement non violente des distributeurs est une méthode que j'approuve. d'autant que 5 ou 6 familles ultra possedantes , controlant de large pan de l'economie et principaux acteurs du cout des produits ne daigne pas même ouvrir un dialogue constructif. Faire des propositions crédible et aceptable.


2.Posté par Le babouck le 22/03/2009 13:14
Population de la Réunion arrêt laisse a nou faire par la grande distribution.
Regarde simplement ce matin devant carefour, combien y avait-il de gendarme mobile "Reunnionnais"?
Savez vous que Mr le Préfet ne cèsse de faire venir des escadrons de gendarmerie de la métropole.
Qui paie ces gens là? Nous contribuable!!
Dite vous bien que la Réunion nous appartient alors "Réunionais" quel que soit sa classe sociale, vient rejoindre nout mouvement car nou lé tous concernés.
Arrêt écout la di la fé, les gens y di a zot cospar lé pa bon
ti pas ti pas , tous ensemble nou va arriver

3.Posté par franck974 le 22/03/2009 13:36
tant mieux
force reste à la loi

4.Posté par Alexandre Mingot le 22/03/2009 15:05
Le commentaire de Babouck est truffé de contre-vérités.
Le COSPAR n'a en réalité entamé aucune négociation sérieuse sur cette question des prix.
Il se contente de faire traîner les choses en longueur en bloquant les magasins sans négocier sérieusement les propositions faites par les propriétaires de magasins qui pourraient dés aujourd'hui nous profiter.
Le Collectif est composé d'amateurs manipulés qui ne savent pas où ils vont, se fichent des bas revenus. Mais d'autres savent pour eux !

5.Posté par babouck le 22/03/2009 15:53
Entendu Alexandre....je peux bien sur me tromper. Si tel est le cas , je ferai mon méa culpa.
Mais s'il te plait: accuser n'est pas argumenter:
Alors qu'elles ont ces contre verités?

Car si je peux me tromper..moi je ne cherche nullment à tromper les gens...est aussi ton cas...?

6.Posté par Ulysse le 22/03/2009 16:00
Les cospariens n'ont pas pu faire le pique-nique car il aurait fallu qu'ils puissent acheter à Carrefour qui était bloqué ...

7.Posté par rakkye974 le 22/03/2009 18:24
Je suis désolé pour le Cospar mais il perd toute crédibilité
Les patrons des supermarchés ont , eux, retenus la leçon des Antilles
ils ont fermer les magasins au début des manifs car ils craignaient le Cospar et ses troupes
Maintenant ils n'ont plus peur : ils font intervenir la police
Le Cospar serait-il fervent de la non violence ou bien certains de ses dirigeants auraient ils la promesse de figurer sur des listes des prochaines élections régionales???
D'ailleurs on entend plus la revendication de 200 € pour les bas salaires; Sans doute Paul vous a convaincu que la région ne pouvait pas mettre 50 € sur la table et ça la fout mal à quelques mois des élections régionales non??
Le summum a été atteint par la publications de la liste des 500 produits. Comment peut on adhérer à la ristourne de 20% sur des camarons et des manches à balai??
Heureusement que le ridicule ne tue pas si non il y aurait beaucoup de cadavres;;; enfin ne compter plus sur moi pour descendre dans la rue pour défendre de telles inepties alors qu'il ya des moyens plus efficaces de communication et de bocage de ces grandes surfaces

8.Posté par Le babouck le 22/03/2009 18:51
Pour alexandre Mingot:
Ce matin etiez vous là, à carrefour cette clotilde quand Mr JP RIVIERE de la CFDT et le Directeur du magasin était en train de discuter.
Alors Monsieur, si vous n'etiez pas là, fermer votre boite car comme dit créole balaye devant out porte avant balaye sat lé autres.
ou lé acteur de rien, reste assis out case attend mangé cuit cher Monsieur et pour finir nous sommes pas tous des vendus à bon entendeur.

9.Posté par Denant le 22/03/2009 19:22
1
Juste une précision ( ou un rappel ) à BABOUCK les manifestations des antilles et de la Guadeloupe en particulier ont duré 41 jours parmi lesquels on n'a dénombré qu'au + 5 jours de débordements
Et ces débordements ( barrages, violences urbaines, etc..) n'ont commencé qu'au bout du 26ème jour ....

10.Posté par jack le 22/03/2009 21:18
bonsoir,

arret di "comme di créole" la plus grande partie de nos adages est tiré de la grande famille des dictons "François" . Exemple tout couillon : "il faut balayer devant sa porte" que certraines régions complètent par "et la rue sera plus nette".
Comme dit l'autre, "nous lé pa plis, nou lé pa mwin" mais je ne retiens que "nou lé pa plis". Même si pour ma part je trouve le cospar trop "politisé", je trouve que des actions coup de poing qui génèrent des fermetures provisoire de magasin paiereons à) la longue, avec des pertes seulement côté "ban profiter" voire "acaparer". Il faut juste appuyer la ou ça fait mal, dans la durée, mais c'est le plus compliqué.
Ce n'est que mon avis

11.Posté par nicolas de launay de la perriere le 22/03/2009 21:56
merci denant, pour tes précisions...la suite ..? à combien de jours estimes tu des actions plus virulentes de la part des soutiens officieux au COSPAR..?

12.Posté par darkalliance le 23/03/2009 08:09
A quand un sit-in devant les grilles de la RÉGION et du DÉPARTEMENT ? Mr H .... Répondez svp !!! votre mutisme est assourdissant.

13.Posté par Bayoune le 23/03/2009 12:31
"Qui paie ces gens là? Nous contribuable!!
Dite vous bien que la Réunion nous appartient alors "Réunionais" quel que soit sa classe sociale, vient rejoindre nout mouvement car nou lé tous concernés."
Babouk, ou wa pa oulé mainipulé par la bande à Vergès et ses quelques satellites, les Ratenon, Técher, Banon, etc.. Mi espère ou koné Vergès lé milliardaire ek Elie, dé bougue i paye zinpo dosi zot fortune konm TAK dayèr. Ousa oula vu des bougue konmsa i défan ti maléré. So bann la lé kon zourite, na plizièr pate pou kabaye aou. Ou koné Babouk dopi pliss in demi siècle nou subi 3 génération de Vergès na asé, lo Pol, lo Ti Pièr, é wala pa ke lo Franswaz osi i pointe son nez. Rouve ton ziyé lo frar. Larzan nana, La MCUR, véritable mézon Barbi pou son fiye i sar kout anoute nou amwin 100 millions zordi, san konté larzan lé zeté par la fenète, toute la pub lé fé pou lo tram trin, larzan la donn Maud de fontenoy, la boudeuse, in bato d'agrément pou domoune ris, Verzès la mètt sé pa, 12 ou 13 000 euros, ek sà la Région noré pi donn in prim de mizère de 300E à une quarantaine de famille. Lèss pa fé boure la tête par des bougue i touche entre 3500 à 4500E par mois.

14.Posté par babouck le 23/03/2009 13:11
Mi espèr ou lé bien Bayoune!
Mi vien larg un ti kozé si in not post pou ou mèm..mé si nou artrouv a nou tèrla, lé bon mèm...mi té di a ou kom sa : ou kri kont cospar banna i blok l'économi, i mèt lariaz si la liberté domoun...mi di ben lé bon sé out santiman , si ou vé di ben di a li!
mé pokosa kan sé lo FER i blok léconomi, i fé blokaz dann somin ben la non solman ou di pi arien mé ou i tap dann la min bien for???
Té Bayoune...pa ou lé manipulé la? di a nou...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales