Faits-divers

Corruption : Un ancien salarié de la SIDR devant la barre


Corruption : Un ancien salarié de la SIDR devant la barre
Un ancien chef de projet de la SIDR a comparu hier devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis pour corruption. Il lui est reproché d'avoir facilité l'octroi de marchés en échange de potsde vins entre 2007 et 2009.
 
Licencié en 2010 par la société pour faute grave, le prévenu a nié les faits à la barre. 
 
Près de 11 chefs d'entreprise ont reconnu leur participation dans cette affaire de corruption : ils ont rapporté aux enquêteurs que le chef de projet exerçait sur eux un chantage, et l'on parle de chèques de "plusieurs milliers d'euros, de surfacturations suivies de rétro-commissions et même d'avantages en nature", comme le rapporte le Quotidien.
 
Au total ce seraient plus de 227.000 euros tombés dans les poches de l'escroc.
 
Des faits que réfutent totalement ce dernier. "Je n'ai jamais reçu de l'argent dans le cadre d'un marché SIDR. Les sommes que j'ai pu percevoir, c'était par rapport à mon bureau d'études", indique-t-il.
 
"Vous n'y avez jamais vu un conflit d'intérêt ?", réplique Robert Chicaud, avocat de la SIDR qui s'est portée partie civile. 
 
Le ministère public a requis deux ans de prison avec sursis à l'encontre de l'ex-salarié, et le délibéré est attendu pour le 29 janvier 2013. 
Mercredi 21 Novembre 2012 - 10:21
S.I
Lu 1357 fois




1.Posté par multiplexe le 21/11/2012 09:34
encore une erreur judiciaire. C'est un scandale!

2.Posté par Justice équitable le 21/11/2012 09:45
Corruption on veux 10 ans à 20 ans ferme couper la gangréne sinon elle tue tout le corps, ïle de la Réunion

"Nul n'est censé ignorer la loi."
Proverbe français ; Règle du droit français.

3.Posté par Association "contribuables974" le 21/11/2012 09:52
Malheureusement, pratique courante et récurrente. Combien d'entreprises n'ont pas eu de marchés alors que toutes les garanties étaient prises.
Les entreprises sont obligées d'augmenter leur devis et au final qui paie ? Encore le cochon de payant, le contribuable.
Ces pratiques maffieuses doivent cesser. Malheureusement, certains sont sûr de l'impunité et on en arrive à se demander s'ils n'ont pas raison.

4.Posté par blacko le 21/11/2012 11:29
Qui est ce ?

5.Posté par GADJA le 21/11/2012 11:57
Cette personne n'a pas de nom bien sur ! Par qui est-il encore protégée ?

6.Posté par William le 21/11/2012 18:50
Même sans pot de vin en monnaie sonnante et trébuchante, la pratique continue d'une autre manière comme par exemple en faisant livrer des matériaux à domicile ou en faisant faire des travaux chez soi ou chez des proches...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 09:45 Saint-Louis: Un conducteur heurté par un bus

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales