Faits-divers

Correctionnelle: Un futur enseignant et une fillette de 10 ans...


Correctionnelle: Un futur enseignant et une fillette de 10 ans...
Lui avait 23 ans au moment des faits, elle à peine 10. Leurs familles sont (étaient) amies et les deux "protagonistes" (appelons-les comme ça) étaient souvent amenés à se rencontrer, seuls.
 
Le jeune homme est étudiant, possède un CAPES en lettres et se destine à l’enseignement. Sa conception des relations maître-élève l’a manifestement très vite dépassé.
 
Les jeux innocents du je-te-touche-tu-me-touches ont vite dérapé pour en arriver aux attouchements légers d’abord, puis de plus en plus appuyés. S’ensuivent, au fil des semaines, des glissements de plus en plus dangereux qui n’aboutiront quand même pas au pire. Mais il y a, au final, des attouchements sexuels, des actes d’amour simulés, et ce qui s’apparente à un début de fellation. Bref, du très grave.
 
Cet homme, qui ressemble plutôt à un ado attardé, ne parvient pas à expliquer son attitude dont il reconnaît le caractère coupable. Le plus surprenant est qu’il a été animateur de camps d’adolescents et que jamais il ne lui a été reproché quoi que ce fût. "Mais alors, pourquoi cette gamine précisément ?", insiste le procureur Saunier. Autant souffler dans une contrebasse !
 
Autre sujet d’étonnement soulevé par l’accusateur public : comment se fait-il qu’il ait fallu un coup de fil anonyme aux autorités pour que s’enclenche l’action judiciaire alors que les parents étaient au courant depuis un an au moins ?
 
La mère expliquera seulement qu’elle n’avait pas le courage de prendre les devants et a préféré faire appel à une personne de confiance. Bon…
 
Dire ça à un défenseur de la société ou agiter une muleta sous le nez d’el toro, c’est du pareil au même. Le procureur Saunier a chargé des quatre fers. Insistant sur l’attitude dangereuse du prévenu, il a aussi fustigé la réaction tardive des parents de la victime. Ces derniers n’étant pas poursuivis, l’accusateur a réclamé 3 à 4 ans d’emprisonnement ferme et une interdiction professionnelle de 10 ans au moins, qui empêche l’accusé d’être en contact avec les jeunes.
 
Cela semblait mal barré pour Me Omarjee mais le jeune ténor fait partie des opiniâtres qui rentrent dans le mur quand ils ne peuvent le contourner.
 
S’élevant contre une accusation "qui dénature les faits et remet en cause les conclusions des experts psychiatres", Me Omarjee insiste sur le fait "qu’on ne peut condamner sur des supputations" et réclamait la relaxe pour une partie des faits.
 
Appel entendu en partie : certains faits sont écartés et la peine moins lourde que celle demandée par l’accusateur : 3 ans dont 18 mois avec sursis, 5 ans d’interdiction professionnelle dans l’enseignement.
 
En assistant aux débats, en regardant cet accusé emprunté dans son attitude et flou dans ses explications, me revenait en mémoire un autre procès. C’était dans les années 70, je faisais mes débuts dans le métier.
 
Un jeune adulte à peine conscient de ses actes (il avait violé puis tué une adolescente) encourrait la peine de mort. A la fin de sa plaidoirie formidable, son défenseur, le grand Isorni, avait lancé :
 
"Pourquoi a-t-il aimé comme une femme cette fille qui n’en était pas une ? Mais parce que lui-même n’est pas un homme !"
 
L’apostrophe, restée célèbre dans les annales, sauva la tête de l’accusé.
Vendredi 24 Janvier 2014 - 11:29
Jules Bénard
Lu 4838 fois




1.Posté par noe le 24/01/2014 12:15
Ces amours platoniques entre un supposé adulte et une enfant doivent être traités avec tac et discernement par la justice ...
Mais de-là , à pardonner ces amours interdits , je suis contre !

Les soins seraient quelques coups de nerf de bœuf bien donnés et en public !

2.Posté par David ASMODEE le 24/01/2014 12:47
C’était dans les années 70, je faisais mes débuts dans le métier.


Dans les années 70, il a eu l'appel de Versailles. Les grands intellectuels dénonçaient les "entraves à la jouissance et à la consommation du corps"... de mineurs, bien entendu. "trois ans pour des baisers et des caresses, ça suffit " disaient-ils.

Du beau monde :

Alain Cuny
André Glucksmann
Anne Querrien
Bernard Dort
Dr Bernard Kouchner
Dr Bernard Muldworf
Bertrand Boulin
Catherine Millet
Catherine Valabrègue
Christian Hennion
Christiane Rochefort
Dr Claire Gellman
Claude d’Allonnes
Copi
Daniel Guérin
Danielle Sallenave
Dionys Mascolo
Fanny Deleuze
Félix Guattari
Francis Ponge
François Châtelet
François Régnault
Françoise d’Eaubonne
Françoise Laborie
Gabriel Matzneff
Georges Lapassade
Gérard Soulier
Dr Gérard Vallès
Gilles Deleuze
Gilles Sandier
Grisélidis Réal
Guy Hocquenghem
Hélène Védrine
Jack Lang
Jacques Henric
Jean-François Lyotard
Jean-Louis Bory
Jean-Luc Henning
Jean-Marie Vincent
Jean-Michel Wilheim
Jean-Paul Sartre
Jean-Pierre Colin
Jean-Pierre Faye
Judith Belladona
Louis Aragon
Madeleine Laïk
Marc Pierret
Marie Thonon
Dr Maurice Erne
Michel Bon
Michel Cressole
Michel Leyris
Négrepont
Olivier Revault d’Allonnes
Patrice Chéreau
Philippe Gavi
Philippe Sollers
Dr Pierre-Edmond Gay
Pierre Guyotat
Pierre Hahn
Pierre Samuel
Dr. Pierrette Garrou
Raymond Lepoutre
René Schérer
Dr Robert Gellman
Roland Barthes
Simone de Beauvoir
Victoria Therame
Vincent Montail


La France, ce beau pays qui chouchoute ses pédophiles !


3 ans dont 18 mois avec sursis, 5 ans d’interdiction professionnelle dans l’enseignement


18 mois ferme. Avec les aménagements et les remises de peine, autant dire rien du tout.
Il touche à ma fille de 10 ans, je lui coupe la bite.

3.Posté par Bola le 24/01/2014 14:55
Ah des parents irresponsables, dire que ns sommes disposes a proteger nos mineurs eux ils l ont envoyer a l abattoir , honte ,peur ,pioufff. On ne touche pas a mes gosses c tout ,sur que je jetterais un coup d oeil sur celui ou celle qui se rapprocherait trop pres des miens non seulement je le denoncerais de suite en plus il sera face a ma colere qui je pense pourrait etre terrible .

4.Posté par Raymond la science le 24/01/2014 16:40
c'est quoi un début de fellation ??? s'il y a eu pénétration (peu importe ou et avec quoi ) c'est du viol, les juges ont été gentils de ne pas l'envoyer aux assises !

5.Posté par matahahrit le 25/01/2014 11:39
@ David Asmodée : à gerber tout ça en effet, mais inquiète pas, ses compagnons de zonzon lui feront comprendre la leçon ;)

6.Posté par zigwane 974 le 25/01/2014 16:46
encore une histoire bien crasseuse en tout cas quand tu sera en zonzon ne ramasse pas le savon sous la douche,ca va te faire drole.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 09:45 Saint-Louis: Un conducteur heurté par un bus

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales