Faits-divers

Correctionnelle: L'ambulancier venu lui porter secours vole son portable


Correctionnelle: L'ambulancier venu lui porter secours vole son portable
Julien Calimoutou est un sinistre individu. Ambulancier dans l’entreprise familiale, il a une sale conception de son métier. Il a déjà été condamné à plusieurs reprises pour conduite sans permis (obligatoire dans sa partie), blessures involontaires et violences, il n’en continue pas moins à exercer.
 
Cette fois, en août 2012, lui et son chauffeur sont contactés par le SMUR pour porter assistance à une jeune femme qui a tenté de mettre fin à ses jours. Cette consoeur, grande et belle jeune femme, s’est retrouvée fragilisée à l’extrême suite à une série de déconvenues.
 
A son domicile, Julien Calimoutou, sans aucune empathie pour la victime, ne trouve rien de mieux à faire que de faire main basse sur son téléphone portable qu’il a revendu par la suite.
 
Enquête rondement menée par les gendarmes qui n’arrivent pas à lui faire dire pourquoi il a agi ainsi. On n’en saura pas plus à l’audience puisque le bonhomme n’a pas daigné se présenter. Indélicatesse insigne qui a eu le don d’énerver le procureur Giraudet. Il faut dire aussi que sans-gêne et attitudes cavalières ne manquent pas dans l’affaire : la famille du coupable, qui est aussi son employeur, n’a jamais émis la moindre parole de regret envers la victime. Qui plus est, ce dernier continue d’exercer, avec la protection familiale, alors qu’il n’a toujours pas de permis.
 
Ni l’avocat de la partie civile, ni l’accusateur n’ont voulu "jeter l’opprobre sur une profession indispensable et honorable". Mais le procureur a néanmoins souligné la lâcheté du prévenu, l’absence totale de compassion de sa famille, et le fait que voir l’accusé dans une ambulance n’est guère rassurant pour les patients. D’autant que l’individu a eu le culot de se vanter de sa lâcheté. Citons pour mémoire les plants de zamal retrouvés chez lui.
 
Il lui en coûtera 3 mois ferme, plus interdiction d’exercer pendant 2 ans, et le versement de dommages-intérêts à sa victime.
Vendredi 14 Février 2014 - 09:47
Jules Bénard
Lu 960 fois




1.Posté par Môvélang le 14/02/2014 10:19
ah bé s'il peut recommencer dans 2 ans , en attendant on lui trouver bien quelqu'un d'autre à plumer

2.Posté par noe le 14/02/2014 10:32
Le macro !
J'espère qu'il sera bien puni pour son vilain geste ...

Lamentable personnage !

3.Posté par La vox populi.com le 14/02/2014 11:17
La punitions est incomplète:
1.Dès sa sortie de prison il exercera en misouk avec la complicité de sa famille.
2. La justice aurait du condamner cette famille d'employeur pour complicité (conduite sans permis).....

4.Posté par JUSTICE le 14/02/2014 15:47
3 mois ferme ça paraît cher payé pour ce sinistre individu m^me s'il méritait une peine.
est ce que cela veut dire qu'une victime bien conseillée et entourée peut bénéficier d'une justice plus sevère à l'égard de son agresseur. Et que penser des délinquants, agresseurs, voleurs de toute sorte qui s'en sortent sans passer par la case prison alors qu'ils ont commis bien souvent des faits beaucoup plus répréhensibles laissant derrière eux des victimes traumatisées à vie. Expliquez moi messieurs les juges et journalistes!

5.Posté par L’INDÉPENDANT le 14/02/2014 21:22
Devrait être interdit définitivement d'exercer, pour sa famille complice, devrait aussi avoir des sanctions.
La moindre des choses, serait la publication du nom de cette "société"...
Lamentable de la part d'un "secouriste", d'abuser ainsi des victimes...
Dans quel monde vivons nous...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 08:15 Saint-Paul: Un scootériste décède

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales