Politique

Corine Bédier - France Insoumise 4e circonscription : "Le combat des femmes est surtout dans les mots"

Mardi 30 Mai 2017 - 16:14

Sur 89 candidats qui se présentent devant les électeurs de La Réunion pour les législatives 2017, 30 femmes sont en pôle position sur les listes locales. Elles partent à la conquête de la fonction de députée à l’Assemblée nationale. 7 d'entre elles ont accepté de répondre aux questions de Zinfos à propos… des femmes.


Elle va devoir faire face à onze autres candidates lors des prochaines élections législatives et rien ne l’effraie. "Je suis une militante de longue date, très investie dans la vie politique. J’ai découvert le programme de Jean Luc Mélenchon à l’issue du mouvement la nuit debout et notre belle victoire à La Réunion lors des présidentielles me donne une bonne raison que les électeurs gardent les yeux ouverts face aux situations dramatiques de notre île, explique Corine Bédier. Elle reconnait aussi qu’un "vote de colère" est sorti des urnes et "qu’il va falloir beaucoup travailler sur le terrain pour offrir aux réunionnais de meilleures conditions de vie".

S’agissant de la place des femmes dans la sphère politique, Corine Bédier témoigne :"Sur la plateforme de la France Insoumise nous avons convenu qu’il fallait insérer dans la nouvelle constitution la place des femmes. Le nouveau gouvernement a fait la promesse de la parité mais elle n’y est pas. Une seule femme pour une dizaine d’hommes, ce n’est ni la parité, ni la l’égalité", dénonce Corine Bédier.

Tout comme pour les propos machistes tenus par des politiciens en place depuis plusieurs décennies : "qui va garder les enfants ?" de Fabius à propos de S. Royal ;  "il est préférable de ne pas débattre avec une femme… " de Vladimir Poutine ; "l’élection présidentielle n’est pas un concours de beauté" de JL Mélenchon  "à nos femmes, à nos chevaux et à ceux qui les montent !" de Chirac,
Corine Bédier souligne "on ne s’habitue pas à ces remarques, il faut savoir les remettre à leurs places, le combat des femmes est surtout dans les mots.

Au niveau des salaires, des droits, les femmes ont encore du travail sur la planche et ce travail lui tient à cœur. Corine Bédier veut le mener à l’Assemblée Nationale. S’agissant des violences faites aux femmes, elle poursuit : " là encore, il va falloir parler sans tabou, travailler sur ces questions subtiles et perturbantes que la société nous renvoie. Un travail de longue haleine ".

En attendant, elle est sur le terrain, accompagnée de son suppléant, Didier Millot. Tous deux tentent de faire évoluer la politique participative, impliquer tous les citoyens dans le débat public, rendre la parole aux électrices et aux électeurs et surtout rester proche d’eux.

Et de conclure : "Cette campagne je la mène tout comme j’effectue mon travail de "maîtresse artisane, esthéticienne" avec précision et détermination".

Propos recueillis par Gillette Aho 

------


A lire également : Carine Garcia, candidate En Marche sur la 3e circonscription : "Je m’engage pour ne pas me plaindre"
Zinfos974
Lu 1510 fois



1.Posté par KLOD le 30/05/2017 17:20

les mots ont un sens , certains n'y pretent plus attention .

2.Posté par Anticolon 974 le 30/05/2017 21:39

On aurait apprécié que Mme Bédier apportât son soutien à la candidate réunionnaise de la 5e circonscription discriminée et rejetée avec mépris par les instances locales et nationales de la France insoumise. Elle ne l'a pas fait. C'est triste, incompréhensible et dommage pour la cause des femmes réunionnaises.

Je lui souhaite toutefois de remporter cette élection parce qu'elle incarne avec sincérité la Réunion dont elle est une représentante digne et porteuse d'un vrai programme pour notre île.

3.Posté par Majutino le 31/05/2017 08:51 (depuis mobile)

Bravo à Mme Bedier pour le travail accompli et à venir ! Vive la France Insoumise et longue vie au mouvement

4.Posté par naty97430 le 31/05/2017 09:10

en voilà une surprise... je salue MME BEDIER, belle représentante pour les femmes et la cause des femmes, respect et soutien :"dame devant, cavalier derrière"

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter