Faits-divers

Contrôles au Butor: Un couteau dans un cartable et des scooters débridés


Les policiers des commissariats du Chaudron (Unités départementales et de voie publique) et de Malartic ainsi que la Police municipale étaient engagés (photo: Police Nationale)
Les policiers des commissariats du Chaudron (Unités départementales et de voie publique) et de Malartic ainsi que la Police municipale étaient engagés (photo: Police Nationale)
La Direction Départementale de la Sécurité Publique a mené une opération de police à Saint-Denis aux abords des établissements scolaires du Butor ce mercredi, lors de la sortie des élèves.

A ce titre, des contrôles d'identité ont été effectués (45 personnes contrôlées) pendant plus d'une heure dans le cadre d'une réquisition du Procureur de la République.

Lors de la fouille des sacs, un port d'arme (couteau) a été relevé par les effectifs de voie publique. L'auteur a été entendu et remis en liberté.
 
Le Groupe de Sécurité Routière (GSR) des Unités Départementales a déployé le "curvomètre" afin de vérifier si les cyclomotoristes n'avaient pas débridé leurs deux roues.

Direction la fourrière

Sur les douze cyclomoteurs contrôlés par les motards de la Police nationale, seize infractions (cumulées) ont été constatées pour notamment non port de casque, non présentation de document, émission de bruit excessif, transformations mécaniques interdites et circulation sur les voies dédiées aux transports en commun, voire en sens interdit. Deux cyclomoteurs ont été immobilisés

Plus significatif, trois contrevenants dont les engins dépassaient la vitesse maximum de 100 km/h (au lieu des 45 km/h règlementaires) ont, outre leur verbalisation, vu les  cyclomoteurs partir immédiatement en fourrière.

Cette pratique de débridage des deux roues est dangereuse pour la fiabilité des engins et la sécurité des conducteurs et passagers (suspensions et système de freinage plus adaptés...). C'est pourquoi de tels contrôles sont quotidiennement réalisés par les forces de l'ordre tant dans le chef-lieu que sur les autres circonscriptions de sécurité publique de la Réunion.
 
Mercredi 30 Mars 2016 - 17:13
Lu 1922 fois




1.Posté par laurent le 30/03/2016 18:26
vous devriez le faire un peu plus souvent , sur la montagne par exemple

2.Posté par titi974 le 30/03/2016 19:06
Destruction immédiate de ces scooters et une visite aux parents s'impose, une suspension des allocations familiales devraient calmer les ardeurs de certaines familles qui au lieu d'éduquer leurs enfants se contentent de les élever.....

3.Posté par Urmah le 30/03/2016 19:54
Ca, c'est enfin de très bonnes ititiatives. Quand on tape sur le porte-monnaie (procès verbaux) ou quand l'engin part à la fourrière et qu'il faut encore de l'argent pour l'en sortir, peut être que les jeunes et leurs parents regarderont à deux fois avant de transformer ces engins :-)

4.Posté par bandedecon le 01/04/2016 03:17
c'est le metier qui rentre...mais c'est des petits joueurs meme pas un peu de zamal?de plus le gars avait un cartable sa craint sa veut dire qui va a l'ecole...ben non gars pour etre futur caniard c'est pas comme sa j'espere au moins qu'il a insulte le flic/le scoot est meme pas voler.....piuf mais ou va t on faut demander aux aines de relever un peu le niveau, une manif je sais pas on veut des sous a rien foutre, de l'alcool pour foutre sur madame, du rivotril pour faire chier ceux qui n'ont rien demander,aller gars le france le mechant,done a mwin le bm,done a mwin gars ben

5.Posté par frank le 01/04/2016 09:26 (depuis mobile)
Bravo les forces de l'ordre plus de contrôle plus régulièrement ces jeunes fait n'importe quoi sur les routes ils se prend pour des caïd

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 08:55 Quatre blessés graves en cette fin de week-end

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales