Politique

Contrats aidés non utilisés: M.Orphé réclame la tenue d'une commission extraordinaire au préfet


Contrats aidés non utilisés: M.Orphé réclame la tenue d'une commission extraordinaire au préfet
Mardi dernier, la députée PS, Monique Orphé, a lancé un appel pour que les collectivités locales financent les 17.000 contrats aidés non utilisés cette année (voir ici).

"Le gouvernement a fait un pas vers nous, faisons un pas vers lui, avait-elle expliqué. On me rappelle souvent que La Réunion est le seul département à recevoir un soutien à 90% pour les contrats aidés et je constate que nous ne prenons pas nos responsabilités". Selon la députée, les collectivités qui reçoivent un soutien financier de 90% et les entreprises qui bénéficient d'aides fiscales ne font pas l'effort de faire baisser le chômage de l'île.

Monique Orphé a décidé d'alerter le préfet de la Réunion, Dominique Sorain, en lui réclamant la tenue en urgence d'une commission extraordinaire sur la transparence des contrats aidés. "Je vous interpelle pour qu'une union sacrée s'établisse pour vaincre ce grand fléau au nom de l'intérêt de tous les Réunionnais. Je vous sollicite pour que soit organisée une commission extraordinaire sur la transparence des contrats aidés avec tous les élus des différentes collectivités réunionnaise afin d'évoquer toutes les solutions possibles pour parvenir à la consommation de ces contrats", explique la députée PS de la 6ème circonscription.

Dressant une nouvelle fois le portrait peu flatteur de la situation de l'emploi et du chômage à la Réunion, Monique Orphé rappelle que la non consommation de ces 17.000 contrats relève d'une "aberration" compte tenu de la situation sociale dans notre île. Avec 150.000 chômeurs inscrits à Pôle emploi, le retour de ces contrats aidés aurait un "impact désastreux" sur l'économie et sur le pouvoir d'achat des ménages. "Cela décrédibiliserait notre action politique dans ce domaine", poursuit Monique Orphé.

"L'heure est à l'action. Il y a urgence à se mobiliser autour de ce grand défi. Nous ne pouvons pas nous diviser sur ce sujet. La lutte contre le chômage doit rester la priorité principale réunionnaise. Nous devons nous montrer responsables et solidaires vis-à-vis des chômeurs qui attendent", conclut Monique Orphé.
Dimanche 19 Octobre 2014 - 16:49
Lu 1339 fois




1.Posté par Ed le 19/10/2014 18:45
Et vous Madame Orphée qu'avez vous fait pour les sans emplois à la mairie de st-Denis ?

2.Posté par Sin 2ni dabor le 19/10/2014 18:55
Monique Orphé rentre out kaz PS,

3.Posté par alex le 19/10/2014 19:03
il ne faut pas attendre les élections pour vous bouger le ***** .

vous cautionnez les baisses des dotations que votre gouvernement faites subir aux collectivités et ensuite, vous criez "au secours" avec Mr Le Préfet !!!!

vous devriez vous montrer solidaires et surtout responsables pour tous projets concernant la réunion et le peuple réunionnais. vous avez été élu pour prendre notre défense auprès du gouvernement, mais vous ne bougez pas le petit doigt, tout ce que votre gouvernement dit, vous dites "oui" ...

on verra lors des prochaines élections, on fera comme vous !!!

4.Posté par Bourbon KID le 19/10/2014 20:34
'L'heure est à l'action' dit-elle le popotin sur une chaise!!!

Je l'attendais ' mon article lexomil ' du dimanche soir.

Je le tiens !

Merci Monique.

5.Posté par kachane le 20/10/2014 07:30
Et si on mettait en place une commission pour savoir qui seront dans cette commission extraordinaire.... et ainsi de suite. Que de masturbation intellectuelle. Il ne reste que ça pour cacher l'arbre de la foret...

6.Posté par Pfuut le 20/10/2014 08:56
Moi patron, j'ai eu trois contrats d'avenir.
Entre absence non justifié, manque de volonté, vols, maladie tous les dix jours et j'en passe, j'ai decidé de m'en séparer et embauche deux salariés mature .

J'ai donné de mon temps et mon equipe a tout fait pour les intégrer.
Mais nos jeunes ne veulent plus travailler, ils veulent de l'argent , mais pas travailler.

Gardez vos 17000 contrats , nous les patrons, ne sommes pas vos cas sociaux

A bon entendeur salut

7.Posté par Créole depuis 1600 le 20/10/2014 08:57
lé tellement couillon, lé même pas bon pour faire la figuration dans un western série "B". Comme dit l'autre :même pas bon pour ramasse ballon derrière goal. Allez tourne film avec zilber domengeod dont!

8.Posté par Michel le 20/10/2014 09:09
La tenue de cette réunion est une obligation légale à laquelle doit se conformer le préfet, l'Inspection du Travail et les collectivités territoriales, mais si les Socialistes étaient un peu plus courageux et puisqu'ils mettent des millions d'argent public sur la table, ils devraient exiger du patronat local qu'il y participe aussi.
Le PS pourrait par exemple exiger que les patrons qui usent et abusent des heures supplémentaires dans le commerce, le transport de marchandises et de personnes, les hôpitaux et dans tant d'autres entreprises, convertissent ces heures en autant d'embauches en CDI et à plein temps.
C'est ce que devraient aussi exiger les syndicats de travailleurs pour soulager la peine de ceux qui travaillent trop quand tant de chômeurs ne trouvent pas d'emplois !
Quant aux travailleurs et aux chômeurs, aux jeunes qui se posent légitimement des questions sur leur avenir dans la société, ils seraient bien inspirés de faire preuve d'un peu plus de réactivité et de combativité. Ils nous promettent des emplois, allons les chercher, manifestons pour les avoir !

9.Posté par caloupilé le 20/10/2014 09:42
Il n'y a pas besoin de sortir de saint cyr pour savoir que les mairies n'ont plus les moyens financiers 3 ans de gel des dotationsles trois dernières années et cette année votre gouvernement baisse les dotations des collectivités. Restrictions budgétaires sévères dans es mairies. Meme à 90 % de financement état il n'y a plus d'argent.
Merci monique de t'étonner des conneries de ton gouvernement

10.Posté par Estelle le 20/10/2014 12:41
Madame
pour les contrats aidés , vous oubliez de dire qu'il faut payer les charges et la cotisation retraite !.....donc il faut avoir les moyens pouvez vous indiquer combien de contrats aidés vous avez signé à la Mairie de Saint-Denis? c'est trop facile de faire de la démagogie .......et surtout lorsque vous intervenez donner les vrais renseignements......

11.Posté par alékons le 20/10/2014 13:12
Lo zén Kréol potentiellement intéressé ne l'est que pour continuer à rien foutre... mais en étant payé. Même les maires pourtant pas sortis de la cuisse de Jupiter et malgré leur contribution minimale, ne s'y trompent pas ! Voilà à quoi on est arrivé après 68 ans de départementalisation ! de quoi en pleurer ! Pauvre zéness koméla, pauvre Réunion ! LASSISTANZ georzio, mi di a ou !

12.Posté par Zeus69 ZEUS69 le 20/10/2014 14:38
Continuons a offrir des contrats qui ne menent a rien , ca occupe les chomeusr pendant un peu de temps et ca fait baisser les chiffres du chomage . La solution est d accepter que les entreprises facent des profits pour investir et ensuite embaucher , tant que nous aurons une vision Stalinienne et bornee sur ceux qui sont des Riches mais grace a qui on a une economie en bonne sante on est pas sorti de l auberge . A quand les mesures draconniennes comme en Grece au Portugal ou en Italie , continuons comme ca on y va tout droit .

13.Posté par maxo le 21/10/2014 13:54
La Réunion n'a jamais été aussi bien protégée, avec des gens tellement compétents. Que du bonheur!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales