Politique

Contrats aidés et "affaire Nadia Ramassamy", l'assemblée plénière de la Région démarre fort


Contrats aidés et "affaire Nadia Ramassamy", l'assemblée plénière de la Région démarre fort

L'assemblée plénière du Conseil régional s'est ouverte avec la traditionnelle lecture des motions des groupes de l'opposition suivie de celles de la majorité.

Parmi ces motions, notons celle lue par le socialiste Michel Vergoz sur une question d'actualité, celle des fameux contrats aidés. Le PS demande la "mise en place dans le secteur de l'environnement d'une politique globale d'emploi, avec des objectifs clairs, des moyens financiers, du suivi, de l'évaluation et du contrôle partagé, au service du développement".

La motion poursuit sur la nécessité du "respect par les autorités de la mise à disposition de contrats aidés en faveur des associations et autres collectivités, selon des règles compatibles avec les textes qui régissent strictement le déroulement des campagnes électorales".

En ce sens, le PS demande une "évaluation préalable de tous dispositifs mis en place et pour lesquels des financements objectivement insoutenables par la collectivité régionale sont mobilisés".

Un sujet sur lequel n'a pas tardé à embrayer Camille Sudre pour le compte du groupe Alliance : "nous vous demandons monsieur le président, des précisions sur l'association proche de l'une de vos collègues (ndlr : allusion à peine voilée à Nadia Ramassamy) et qui aurait obtenu une subvention de 170.000 euros. Qu'en est-il réellement ?"

Les contrats aidés en débat... dans une semaine


Alors que le président de Région, Didier Robert, a confirmé vouloir répondre à toutes ces interrogations en assemblée plénière (le 21 décembre prochain), cela n'a pas pour autant calmé Camille Sudre. "Ce genre de dossiers n'aident pas au rétablissement de la crédibilité politique", a-t-il ajouté.

Didier Robert : "On ne va pas commencer ce matin à se faire plaisir M. Sudre, comme vous en avez l'habitude". Agacé par les interruptions de paroles de l'élu de l'Alliance, le président de Région a renouvelé la mise en lecture de cette question en commission permanente la semaine prochaine. "Il n'y aura pas qu'Huguette Bello qui portera plainte là-dessus", a fini par menacer Camille Sudre.

La lecture de l'ordre du jour par le président de Région a enfin pu commencer.
Mardi 14 Décembre 2010 - 10:43
Ludovic Grondin
Lu 2530 fois




1.Posté par Des contrats qui aident le 14/12/2010 10:51
Quand un ou une élu passe de gauche à droite, et inversement, tant localement que nationalement, il y a très souvent de "l'alimentaire" là-dessous.

Maintenant, pour ce que j'en dis...

2.Posté par noe974974 le 14/12/2010 11:08
Camille SUDRE se réveille et ne sait que faire rire la galerie avec ses questions débiles (surtout pour un élu représentant du peuple) . Le Peuple n'a pas élu un clown , !!!!

C'est un garçon sympathique mais pas fait pour la politique !

3.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 14/12/2010 11:49
REGARDEZ VOUS ACHETER DES VOIX comme seule perspective Politique, contre du "travail"
tout en demandant aux Enfants d'être sages et performant a l'École de la République...

Je sais, comme d'hab la forme ne vous convient pas, sauf celle de la "diplomatie", celle qui arrondi les messages jusqu'à ce qu'ils deviennent insipides et noyées dans le flots des mauvaises nouvelles dissimulées... quel espoir pour nous tous, de voire que vos carrières perdurent ainsi...

4.Posté par Jean Michel le 14/12/2010 14:16
Arrêtons l'hypocrisie !

Association ADIP sur Saint Leu créée le 21 avril 2010 a bénéficié de plus de 200 CUI avec un budget de plus 1 million d'euros du conseil général et de la mairie de saint leu.
On n'a pas entendu des élus monter au créneau !

Association Chik Run plus de 500 CUI dont plus de 300 sur la commune de saint Paul et dont les noms de personnes à recruter sont donnés par les élus de Bello via la DRH de la mairie.
Personnne n'en parle non plus.

Allez allons vraiment fouiller et on va voir qui est plus propre !

5.Posté par Maoul974 le 14/12/2010 14:50
camille sudre qui parle de "crédibilité politique" ! en voilà encore un qui gagnerait à ce que l'usage de la salive devienne payant, il nous ferait peut-être l'économie de telles stupidités ! A quand de vrais politiciens, prêts à s'investir pour La Réunion et les Réunionnais et non des "régleurs de compte", des revanchards, des mauvais perdants prêts à aboyer tels des roquets (et encore, les roquets, eux, sont utiles, car ils gardent la cour et reviennent moins cher !) au lieu de travailler pour ce dont quoi ils se sont engagés ! Sans être pour ou contre la nouvelle majorité de la région, n'oubliez pas que c'est la population qui les a élus, cette même population qui a vous a dit stop ! Aussi, par égard pour les électrices et les électeurs qui vous ont apporté leur soutien, cessez d'agir de la sorte, agissez comme de vrais membres de l'opposition, apportez de vraies solutions à ce que vous estimez mauvais, posez de vraies questions et si ce rôle dans l'opposition ne vous convient pas, si vous ne parvenez pas à assumer cela et bien démissionnez, laissez votre place à d'autres, qui ont vraiment envie de faire bouger les choses et de grâce, fermez-là, car s'il y a des endroits où il convient de se laisser aller à de telles niaiseries, ce n'est pas le cas de cette institution ! Merci d'avance monsieur sudre !

6.Posté par Ah c'est bin vrai ça le 14/12/2010 15:25
Oui, il ne devrait pas y avoir d'opposition. L'opposition, fermez-la !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales