Economie

Contrats aidés : Un effort soutenu de l'Etat

La Préfecture a publié un communiqué récapitulant l'effort de l'Etat en matière de contrats aidés au cours de l'année écoulée. Nous le publions ci-dessous.


Les effets de la crise financière sur l’activité économique de l’île ont entraîné en 2010 une dégradation importante de la situation de l’emploi à la Réunion (+ 12,9 % en un an), qui connaît un taux de chômage de 28,9 %.

Cette situation difficile a conduit l’Etat à soutenir le déploiement des emplois aidés qui demeurent un outil indispensable des interventions publiques en faveur des personnes en recherche d’insertion. Il en est ainsi en particulier des publics les plus en difficultés (bénéficiaires des minima sociaux, chômeurs de longue durée) afin de les inscrire dans une démarche d’insertion et de professionnalisation.

Compte-tenu des 1.800 contrats d’accompagnements dans l’emploi supplémentaires obtenus en fin d’année, ce sont pour l’année 2010, 25 256 contrats aidés qui ont été déployés (chiffres non définitifs, arrêtés au 5 janvier 2011 par l’Agence de Services et de Paiement chargée du paiement des contrats), ce qui représente pour l’Etat un engagement financier total de 129M € (autorisations d’engagement).
Contrats aidés : Un effort soutenu de l'Etat

L’effort sur les contrats non marchands s’est concentré sur Pôle Emploi qui a pu prescrire 15.983 contrats d’accompagnement dans l’emploi (dernier chiffre connu).

Il faut également noter que l’expérimentation du contrat unique d’insertion menée avec le Département a permis de mobiliser 7.035 contrats (dernier chiffre connu à ce jour), dont 1 635 marchands.

La mise en oeuvre du revenu de solidarité active (RSA) au 1er janvier 2011 à la Réunion, comme dans tous les DOM, s’accompagne de la généralisation du contrat unique d’insertion, comme c’est déjà le cas depuis un an en métropole.

Désormais un seul type de contrat aidé est proposé à tous les publics en insertion professionnelle, y compris aux bénéficiaires du RSA, avec des améliorations sensibles en matière d’accompagnement, de formation, de tutorat et de possibilité d’immersion en entreprise.

L’Etat, dans une période de forte contrainte budgétaire et de nécessité de redressement des finances publiques, réaffirme sa priorité au soutien aux politiques de l’emploi et de l’insertion et mobilisera les moyens nécessaires à cet effort commun en 2011.

Dans les tout prochains jours, le préfet de La Réunion signera avec les collectivités locales et administrations employeuses les premières conventions bilatérales en vue de l’emploi des contrats aidés sous des conditions précises qui donneront lieu à évaluation.
Vendredi 7 Janvier 2011 - 19:53
Pierrot Dupuy
Lu 1940 fois




1.Posté par etheve maurice le 07/01/2011 21:56
et dire que la création d'emplois aidés lorsqu'il s'agit d'une décision des forces progressistes réveille tous les libéraux qui ne croient qu'au saint marché libéral, mais là il faut bien aider didier à faire face à ses contradcitions, les emplois aidés ça aident toujours à l'approche des élections
aux bénéficiaires, n'ayez pas honte, pendant que l'on vous propose ce type de contrat nos chers élus sont attentionnés par les différentes primes et petits fours qui valent bien quelques contrats aidés
qu'un libéral tout azimut m'explique comment sortir la réunion de cette impasse en peu de temps et je me ferai ambassadeur de ses idées

2.Posté par Mondi rue Joseph Bédier le 07/01/2011 22:11
Voilà une bonne manière pour soulage nos élus lors des élections.
On joue avec la détresse des gens.
La honte de la République

3.Posté par malbarais le 08/01/2011 08:56
mais lorsque l'on met en place des dispositifs( CUI) qui viennent concurrencer à moindre couts des emplois marchands , on accélère la précarité en détruisant des emplois pérennes .... Mais rien n'arrête nos chers "forts en stratégie" qui pilotent la France

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales