Politique

Contrats aidés: Monique Orphé rencontre les inspecteurs de l'IGAS

Monique Orphé, député réunionnaise, a reçu les inspecteurs de l'IGAS (l’Inspection générale des affaires sociales) à l'Assemblée nationale hier au sujet d'une meilleure utilisation des contrats aidés en outre-mer grâce à l'insertion professionnelle des bénéficiaires du RSA. Il s'agirait de créer un fonds financé par l’enveloppe RSA qui serait utilisé pour financer le résiduel des contrats aidés pris en charge par les collectivités. Voici son communiqué:


Contrats aidés: Monique Orphé rencontre les inspecteurs de l'IGAS
" Rencontre avec les inspecteurs de l'IGAS
 
J’ai reçu, hier après-midi, à l’Assemblée nationale les inspecteurs de l’IGAS (l’Inspection générale des affaires sociales), mandatés par une mission interministérielle (Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social et le Ministère des Outre-mer). L’objet de cette rencontre s’est porté sur l’insertion professionnelle des bénéficiaires du RSA en outre-mer.

Cette mission se déroulera du 8 au 12 septembre 2014 et débouchera sur la rédaction d’un rapport sur ce même thème.

Trois idées fortes ont émergé:

- la problématique du financement du résiduel des contrats aidés du secteur non marchand, en émettant la possibilité d’une création d’un fonds financé par l’enveloppe RSA, le FSE ou encore les fonds dégagés par le taux de non-recours au RSA (enveloppe estimée à 5 milliards d’euros)

- l’importance de la dignité par le travail, afin de faire évoluer le regard porté sur la population réunionnaise (et ultramarine par extension) bien trop souvent taxée « d’assistée » et  pour briser la spirale des inégalités. L’urgence étant de soulager les personnes victimes de la crise et du chômage

- confier la gestion des contrats aidés à Pôle Emploi pour un suivi plus cohérent et plus transparent
Cette première prise de contact m’a permis d’alerter l’IGAS sur la situation hors norme de notre département qui connaît un taux de chômage très élevé. J’ai pu également échanger sur les solutions possibles, qui permettront aux Réunionnais les plus fragilisés par cette crise de l’emploi, d’envisager un retour sur le marché du travail pour une vie plus digne afin de construire une société réunionnaise plus équilibrée et plus harmonieuse."
Mercredi 3 Septembre 2014 - 07:58
.
Lu 881 fois




1.Posté par Didie le 03/09/2014 10:40
Bla bla bla Monique !!!!

2.Posté par noe le 03/09/2014 11:33
Super ! elle fait son boulot !
Il faut tout faire pour redonner confiance au peuple en lui donnant un travail à faire même si ce n'est qu'un contrat !

3.Posté par KLOD le 03/09/2014 13:11
"confier la gestion des contrats aidés à Pôle Emploi pour un suivi plus cohérent et plus transparent " : ...........??????????§§§§§§§§§§§§§§§

4.Posté par Poudre aux yeux le 03/09/2014 13:44
Ah les députés de La Réunion entre les moi je, moi j'ai, et je me félicite etc.. elle en pense quoi la dame de cet article? n'est-elle pas au courant? alors?

http://news974.wordpress.com/2014/09/03/gilbert-annette-detourne-le-cre-de-eric-beeharry-pour-acheter-160-000-voix/


5.Posté par bouhhhh le 03/09/2014 16:15
Monique,
confier la gestion des contrats aidés à Pôle Emploi pour un suivi plus cohérent et plus transparent
j'appelle cela un foutant,
+ de 60 % des militants sont des alimentaires et c'est vous les partis politiques qui soutenaient cette situation.
Comment un élu de quartier aujourd'hui peut il faire sans pouvoir faire recrutement de complaisance.

6.Posté par FICTION le 05/09/2014 16:35
Toujours plus d'emplois fictifs, voila l'avenir de la Réunion vue par les socialistes et mme ORPHE qui ne comprend rien à rien

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales