Contrat d'avenir: Qu'est-ce que c'est?



Contrat d'avenir: Qu'est-ce que c'est?
Le gouvernement Ayrault a annoncé son intention de rééditer les emplois-jeunes sous une nouvelle forme avec les contrats d'avenir, qui partagent leur nom avec les prédécesseurs des contrats uniques d'insertion. Souhaitant en proposer au total 150.000, dont 100.000 dès l'année prochaine, le gouvernement a l'intention d'aller vite sur un dossier capital au moment où le chômage est à des niveaux critiques. 

Mais les emplois jeunes, même s'ils ont été une "réussite indéniable" selon le Commissariat au Plan en 2001, n'ont pas convaincu tout le monde, notamment parce que les activités financées n'étaient pas nécessairement viables sans l'aide de l'Etat. Dès lors, on peut se poser la question: quelles modalités exactes pour cette nouvelle arme anti-chômage?

Pour qui? 

Ces contrats seront réservés aux jeunes de 16 à 25 ans issus des quartiers défavorisés ou du monde rural. Les jeunes devront être peu qualifiés ou sans qualification (sans diplôme, CAP-BEP qui rencontreraient des difficultés d'accès à l'emploi ou baccalauréat venant d'une zone urbaine sensible), sauf si le contrat est dans l'Education Nationale où 18.000 boursiers bac+2 se destinant à l'enseignement pourront en bénéficier. Seront prioritaires pour y accéder les jeunes originaires de ZUS ou d'une zone où le chômage des jeunes est supérieur à la moyenne nationale (et notamment les DOM-TOM). 

Comment? 

Les contrats seront des CDD ou des CDI, principalement à temps plein, qui seront financés à hauteur de 75% du SMIC par l'Etat (sauf pour le secteur privé marchand, où l'aide sera de 35% du SMIC) pour une durée de 1 à 3 ans (si la période du contrat est inférieure à 3 ans, il est renouvelable jusqu'à concurrence des 3 ans). Ce sont principalement les secteurs publics et parapublics non marchand qui seront concernés (associations, collectivités, ... ), même si des expérimentations seront menées dans le secteur privé du service à la personne. Les secteurs concernés en priorité seront les secteurs "d'avenir", capables de péreniser ces emplois et ayant une utilité sociale avérée, comme l'environnement, l'informatique ou les services à la personne.

Quelle différence avec les autres contrats aidés?

Selon le gouvernement, la principale différence réside dans la population cible. Par rapport aux emplois jeunes, ce serait "un ciblage strict sur les jeunes les moins qualifiés ayant les plus grandes difficultés à s'insérer sur le marché du travail" ainsi qu'un "accompagnement renforcé" et un objectif de qualification. 

Par rapport aux contrats d'accompagnement vers l'emploi, les contrats d'avenir cible les jeunes les moins qualifiés. De plus, le contrat d'avenir est plus long (les CAE ont une durée moyenne de 7 mois dans la pratique), en temps plein et pourra inclure des CDI (99% des CAE sont des CDD) . 

Quels débouchés? 

Si, idéalement, le jeune pourra garder son emploi dans la structure qui l'a accueillie ou en trouver un autre dans une autre structure, ce n'est pas la seule option qui s'offre à lui. Les employeurs seront en effet sélectionnés selon les offres de formation qu'ils proposeront au bénéficiaire du contrat et les partenaires sociaux et les régions devront coopérer pour lui offrir des formations compatibles avec son travail. Enfin, à l'issue, une formation professionnalisante lui sera proposée. 

Comment en bénéficier? 

Pour l'employeur, il faut d'abord contacter Pôle emploi ou la mission locale avec un descriptif du poste. L'organisme lui fera ensuite parvenir des profils de candidats. Une fois un candidat choisi, l'employeur devra remplir une demande comprenant le descriptif du poste et la formation et l'encadrement proposés qui sera signée par Pôle emploi, l'employeur et le jeune. Ce n'est qu'après que le contrat pourra être signé. 

Le bénéficiaire doit lui contacter Pôle emploi ou la mission locale, qui vérifieront si son profil, correspond puis établiront avec lui les secteurs où il peut travailler. Ils lui proposeront ensuite les offres des employeurs. Une fois l'employeur choisi, le bénéficiaire devra signer avec lui et Pôle emploi la demande d'aide au contrat d'avenir après laquelle il pourra signer son contrat. 

Quand? 

Le gouvernement prévoit une entrée en vigueur au 1er janvier 2013. Il espère en créer 100.000 durant l'année 2013 et 50.000 en 2014. 

En savoir plus: lien

Jeudi 30 Août 2012 - 17:10
Samuel Bertil
Notez

Lu 11706 fois, cliquez sur une des icônes ci-dessous pour partager cet article avec votre communauté



1.Posté par noe le 30/08/2012 17:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cela va donner une bouffée d'air à nos pauvres jeunes en situation de décrochage ....

Grand merci au gouvernement !
Mais il faut que ce dispositif débouche sur du long terme !

2.Posté par Thierry le 30/08/2012 18:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est vrai que c'est très différent ... de ce qui existe aujourd'hui ... les contrats aidés d'aujourd'hui s'adressent bien évidemment aux riches et aux personnes surdiplômées ???

l'intention est bonne, mais le concept ... à le mettre en oeuvre dans la pratique et surtout les objectifs à atteindre ... encore du rêve !!! m'enfin, il faut bien voir la vie en ROSE ... ça fait tomber de haut ... 3 ans après ... Finalement, rien ne change ...pour changer ...

3.Posté par WQS le 30/08/2012 20:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
un contrat d'avenir est un cdd qui permet de maintenir la paix sociale jusqu'aux prochaines élections.
ceux qui gueuleront le plus fort seront les premiers servis.

4.Posté par DON PAKE le 30/08/2012 21:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@WQS --) j'aurais pas dit mieux lollllll Bien vu !

5.Posté par et si on a plus de 25 ans ?? le 31/08/2012 09:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
donc si on a plus de 25 ans, avec un bac + 5 on a pas d'avenir en d'autres termes ! parce que le chômage ne touche pas que les jeunes de moins de 25 ans qui sont très peu qualifiés !

quelle société...

6.Posté par ZembroKaf le 31/08/2012 09:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A plus de 25 ans...plus d'avenir !!!

7.Posté par CANDIDE le 31/08/2012 10:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
35 h, h de travail la plus chère d'Europe, etc... on peut continuer à se lamenter mais voilà pourquoi la France ne produira que des chômeurs tant que nous ne serons dans les mains d'utopistes !!!

8.Posté par Jules le 03/09/2012 11:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En 2002, lorsque j'ai arreté mes études à bac+2, je me suis naturellement tourné vers pole emploi. A ce moment, personne n'embauchait à bac+2, il fallait obligatoirement bac+3 ou plus. Maintenant, à bac + 5 et à plus de 25 ans (largement) je ne trouve pas d'emploi car trop de diplômes apparement.

Je suis content que l'on s'occupe des jeunes en difficultés car j'aurai aimé que ces contrats existent à l'époque, mais faut il deja définir ce qu'est un jeune en dificulté. Est-ce celui qui est en total décrochage, celui qui a peu de diplômes et peine a trouver son premier emploi, les jeunes en réinsertion, la liste est longue. On oublie néanmoins les autres, ceux que l'on a poussé à faire des études. On parle aujourd'hui de réseau pour trouver un emploi. C'est pour moi un terme plus élogieux pour parler de pistons. Si vous avez de la chance d'en avoir, alors les portes de l'emploi vous sont ouvertes, sinon vous avez beau taper à toutes les portes, personne ne veut vous recevoir.

Alors que faut-il faire aujourd'hui? cachez ses diplomes et de ce fait trouver une solution pour expliquer le gouffre béant des années manquantes sur le cv ou alors rester fier de ce que l'on a fait et ne pas se dévaloriser?
Cela va bientôt faire un an que je cherche un poste fixe. Cela peut paraitre peu, mais travailler 3 ou 4 mois par an, je considere que je n'ai pas de situation stable avec toutes les conséquences que cela entraine car il faut payer les factures et surtout le pret que j'ai du faire pour financer mes études.
Du travail à la Réunion, il y en a, à condition d'avoir un piston, pardon un réseau.........

9.Posté par grave le 13/09/2012 12:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et moi j'ai 24 ans ca fait 3 ans que je cherche un taff avec un diplome pro de niveau 4.
pas le droit au rsa plus le droit au chomage pas le droit à l'ass aucune aide, même pas le droit à quasiment TOUT les CAE, ni service civique aucun revenus. ZERO !!!!!!!
et maintenant on va sortir un nouveaux contrat pour les jeunes et ceux qui sont comme moi n'y auront pas le droit non plus !
j'ai l'impression que tout est fait en sorte pour que je me trouve à la rue

10.Posté par Johnny le 02/11/2012 12:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour.
Et dans ma situation, n'habitant pas dans un quartier dit "sensible" et n'habite pas en zone rurale, j'espère que j'y ai quand même le droit ? Car cela fait 2 ans que je cherche du travail...

11.Posté par Maxence le 13/11/2012 10:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien jolie tous sa, de mettre en place des dispositifs, mais est-ce que sa ira jusqu'au bout?
Est-ce se sera aussi un désastre comme le CAE TRAJECTOIRE?????
Bientôt 3 mois que je suis en CAE TRAJECTOIRE! 3 mois sans salaire!!! 3 mois de galère!!!!
Si y'a pas la famille pour soutenir coté transport/nourriture etc on est foutu! du coup je suis obliger de me déplacer jusqu’à L'ASP à saint-denis pour poussé un gros coup de gueule! Il vous dise qu'a la fait du mois il vous versera le salaire et au final rien, tu rappel et la il te dise non enfaite c'est à la fin de se moi-ci et toujous rien, sa dure des mois et des mois! j'en peu plus et la sa va chauffer!!!!!!!!!!

12.Posté par fortumeau le 26/12/2013 03:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
fin c'est bien beau c'est contrat d'avenir mais bon un jeune comme moi qui cherche constament du travail et n'en trouve pas avec un bac , un autre sans diplôme sera tranquille pendant 3 ans grace a cest contrats .. moins ta de diplôme plus ta de chance d'avoir du travaille

Nouveau commentaire :
Twitter

Recevoir le journal de Zinfos


Zinfos locales

Actu Ile de La Réunion

Le système dépressionnaire se trouve à 1485 km de nos côtes

0 Commentaire - 26/11/2014

Don de sang : L’EFS appelle à une forte mobilisation en cette fin d’année !

1 Commentaire - 26/11/2014

Respecter la saisonnalité des fruits et légumes, c'est consommer moins cher et de qualité

1 Commentaire - 26/11/2014

En grève de la faim devant le Conseil Général pour "tous les chômeurs"

14 Commentaires - 26/11/2014

Jean-Claude Juncker dévoilé son plan d'investissements à plus de 300 milliards d'euros

1 Commentaire - 26/11/2014

Handi-educ.re: Un accompagnement scolaire à domicile pour les enfants handicapés

0 Commentaire - 26/11/2014

Un premier "Village des entrepreneurs salariés", une autre alternative

1 Commentaire - 26/11/2014

Sainte-Marie: Le centre d'assainissement des eaux de pluie prévu pour fin décembre

4 Commentaires - 26/11/2014

Dépistage du VIH: Testing Day à Saint-Denis ce mercredi

1 Commentaire - 26/11/2014

La Passerelle: Le sous-préfet lance un ultimatum aux familles qui doivent quitter les lieux

7 Commentaires - 26/11/2014