Politique

Contrat aidés à St-Leu: Le préfet ouvert au dialogue, Thierry Robert reste ferme


Contrat aidés à St-Leu: Le préfet ouvert au dialogue, Thierry Robert reste ferme
Le préfet de la Réunion, Jean-Luc Marx, a tenu une conférence de presse improvisée en raison de l'attitude du député-maire de Saint-Leu, Thierry Robert. Ce dernier campe actuellement dans les jardins de la préfecture refusant de quitter les lieux tant que sa demande de minimum 44 contrats aidés pour sa commune ne sera pas honorée par les services de la préfecture.

"Je suis ouvert au dialogue", a expliqué le préfet de la Réunion. "Surpris" par la démarche du député-maire de Saint-Leu, Jean-Luc Marx s'est engagé à se rendre dès la semaine prochaine sur le terrain dans la commune de Thierry Robert afin d'observer par lui-même les difficultés liées au manque de contrats aidés dans les 22 écoles de Saint-Leu.

Quand à la suite du mouvement, Jean-Luc Marx a voulu être clair sur le sujet. "Cette manifestation n'a pas été déclarée, je vais m'employer à dialoguer avec lui de manière cordiale. Mais je rappelle que la préfecture n'est pas un jardin public", a-t-il souligné.

De son côté, Thierry Robert reste campé sur sa position. "Je veux discuter tout de suite (...). Un accidenté de la route, on le soigne tout de suite et pas la semaine prochaine (...). Je propose au préfet de prendre ma place de maire pendant 15 jours, qu'il fasse le travail et s'il y arrive c'est un magicien", a expliqué le maire de Saint-Leu.

Thierry Robert a décidé de rester sur place.

La Préfecture a par ailleurs publié un communiqué:

M. Thierry Robert, député-maire de Saint-Leu, a été reçu ce matin en préfecture, accompagné d’une délégation. Il a évoqué les besoins de la commune en contrats aidés.

En réponse à plusieurs courriers abordant cette question, le préfet lui a répondu le 12 septembre.

Dans ce courrier, il a été rappelé que la commune de Saint-Leu avait bénéficié, au même titre que les autres communes de La Réunion, d’un abondement de contrats aidés non marchands pour assurer la rentrée scolaire. La commune a ainsi pu disposer de 121 contrats aidés non marchands. Le préfet a également confirmé l’engagement de l’Etat pour accompagner la commune de Saint-Leu pour la surveillance des zones de baignade et d’activités nautiques dans le cadre du plan Requin.

De son côté, conformément à la démarche engagée avec l’association des maires de La Réunion en août dernier, le conseil général a également déployé des contrats aidés à destination des bénéficiaires du revenu de solidarité active. S’agissant des contrats, le préfet a rappelé que leur répartition relevait d’une décision du conseil général de La Réunion.

Enfin, il a été rappelé à M. Thierry Robert le cadre de discussions et d’échanges établi depuis un an et demi avec la commission de la transparence sur les contrats aidés.

Les parlementaires avaient d’ailleurs été conviés à la réunion de cette commission tenue le 28 août dernier. Conformément aux instructions du ministre des outre-mer, la prochaine réunion de la commission de la transparence dressera un état précis de l’utilisation des moyens alloués à La Réunion au second semestre 2012 et procédera à un examen des besoins supplémentaires. C’est à cette échéance que les demandes formulées par M. Thierry Robert, comme celles émanant d’autres employeurs, seront examinées.

En outre, lors de cette rencontre, il a été précisé que les emplois d’avenir seront prochainement déployés à La Réunion et que les services de l’Etat sont disposés à travailler avec la commune de Saint-Leu comme avec les autres collectivités et les missions locales de La Réunion en ce sens.

Le préfet, qui s’est entretenu avec M. Thierry Robert de sa démarche, regrette que le dialogue n’ait pu s’instaurer et confirme sa disponibilité pour échanger sur ce thème.
Vendredi 14 Septembre 2012 - 17:32
Lu 2431 fois




1.Posté par oceane le 14/09/2012 17:39
Ca fait des décennies que la France nous envoie des préfets qui ne peuvent rien faire! Et ils sont payés grassement

2.Posté par Dépité ? le 14/09/2012 18:00
On est quand même représentés par des clowns !

3.Posté par Line le 14/09/2012 18:04
Ni le préfet ni le président de la république gére les comunes se sont les élus!!!mais l,argent sert a faire la féte et distribuer sous forme de bon !aprés il vont brailler comme des cons

4.Posté par STOP INJUSTICE le 14/09/2012 18:38
Nous étions présents,nous avons remarqué que seule la commune de St LEU, était là !

Ou sont les autres ? aucune mobilisation !

Nous sommes allés aussi le matin à la Mairie de st denis c'était le désert,à part une personne nous a reçu, les autres se cachaient dans les bureaux,dés l'instant qu'on parle de l'Affaire KADA il n'y a plus personne c'est tellement génant,

Mais on reviendra surtout que la Ministre du logement a écrit à notre adhérent combattif ,nous sommes à ses côtés,la Mairie a beaucoup à se reprocher dans cette histoire,nous ne lâcherons pas...................

5.Posté par RIEN DANS LE PANTALON le 14/09/2012 20:59
On va bien voir ce qu'il a dans le pantalon ce préfet. Si il se couche et qu'il obéit à ti Robert, sa voudra dire qu'on a ka aller gueuler devant la prefecture pour avoir tout se qu'on veut.

En plus il est malin Robert, il sait qu'il a plein de procès qui peuvent lui être fait pour ses constructions donc il met la pression sur le préfet :-)))

6.Posté par noe le 14/09/2012 21:02
Il est 21h !
Les forces de l'ordre viennent de balancer le député Thierry Robert dans les escaliers de la Préfecture ..Il est un peu inconscient ...
Les gens sont mécontents !
ils hurlent leur mécontentement !

Affaire à suivre !

7.Posté par noe le 14/09/2012 21:06
Le préfet nommé pâr les socialistes a donné ordre aux policiers de jeter le député hors de la préfecture ...il a été jeté avec violence et il est en ce moment inconscient ...l'ambulance vient d'arriver ...
Le député est blessé , il ne bouge plus , il a vraissemblablement mal ...

Drôle de préfet que nous avons eu !

Un député maltraité et pourtant il essaie de défendre les plus pauvres de la Réunion ...
Le député saigne un peu !

8.Posté par harry le 14/09/2012 21:38
Il n'y a pas grand monde qui a quelque chose dans le pantalon à la Réunion! Tout le monde dit amen et paye sans discuter les prix abusifs, les négociations en marge de la réalité de la vie de tous les jours des réunionnais... Quand quelqu'un se lève pour essayer de faire quelque chose, il est seul... Les abus, la corruption, les monopoles ont encore de beaux jours à la Réunion grâce à qui ? A tous ceux qui s'asseyent et qui se taisent en regardant et en critiquant ceux qui veulent faire avancer les choses. Mr ROBERT n'a pas à s'inquiéter pour ses constructions qu'il prenne conseil auuprès des autres maires pour savoir comment ils s'arrangent pour que leurs services urbanisme passent au travers de la justice! C'est facile peut-être un peu plus avec le tribunal de Saint-denis. A st pierre on dirait qu'ils en font un peu plus !

9.Posté par le préfet dehors! le 14/09/2012 21:40
Un député jeté dehors avec violence sous les ordres du préfet? Réunionnais, voilà comment on nous traite? Et on va se laisser faire?

10.Posté par Bravo le 14/09/2012 21:59
Moi je dis bravo le préfet

11.Posté par pouaké le 14/09/2012 23:08
estce que zot l'été la bas tout sak lé entrain dit n'importe quoi , lu fé trop le thierry robert lu veut etre partout dit a lu fe son travcail de depute c tout, c'est lu maintenant qui veut commande le prefet ;parce que li lé député , le prefet c le representant de l'etat et puis dit a li attend un peu , li fé trop , et pi li exagere un peu la du juste tombe un ti peu

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales