Politique

Continuité territoriale, le grand débat

Le président de la Région Réunion a souhaité la mise en place d'un débat sur la continuité territoriale, le plus large possible, à l'occasion d'une séance plénière extraordinaire dans l'hémicycle de la Région. Ce mardi matin, les acteurs de la continuité territoriale et la société civile échangeront, avant que les conseillers régionaux ne se réunissent cet après-midi.


En préambule du débat sur le dispositif de continuité territoriale, le président de la Région Réunion, Didier Robert, a rappelé que l'aide à la continuité territoriale "n'est pas un dispositif social mais un dispositif d'égalité et de droit pour tous les citoyens". Didier Robert souhaite que le débat de ce jour tourne uniquement "sur la question de la continuité et de la mobilité des personnes".

La vice-présidente de la Région en charge de ce dossier, Yolaine Costes, a présenté un historique du dispositif. Dans les grandes lignes, une aide a été créée en 2003 dans le but de réduire de 30% le prix du billet d'avion: "L'Etat prévoit une dotation de 8 millions d'euros, la Région refuse d'y apporter sa contribution estimant qu'il s'agit d'une compétence de l'Etat".

En 2005, la Région commence à participer à ce dispositif "mais a du mal à mettre en place des critères d'éligibilité. Le dispositif est réformé par trois fois", souligne-t-elle. En 2007, ce dispositif s'arrête définitivement. Il y a alors plus de 38.000 bénéficiaires. "Un rapport de la Cour des Comptes conclut que la politique de continuité territoriale est globalement un "échec"", rapporte-t-elle.

En 2010, la majorité régionale change. "Nous disposons d'un nouvel outil, la Lodeom, qui prévoit que l'Etat apporte une aide à la continuité territoriale dans le cadre du désenclavement aérien des Outre-mer", explique Yolaine Costes. Trois volets sont proposés, un passeport mobilité étude, un passeport mobilité formation professionnelle et une aide à la continuité territoriale. "La gestion opérationnelle est confiée à Ladom, ex-Ant, opérateur unique de l'Etat en terme de mobilité", souligne-t-elle.

Le passeport mobilité étude est intégralement financé par l'Etat. "Avant 2010, il est alloué à tous les étudiants réunionnais. Depuis 2010, il est soumis à condition de ressources et délivré par Ladom. La Région n'est pas compétente sur ce dispositif même si la confusion est parfois entretenue. J'en profite pour dire que, selon nous, tout jeune réunionnais doit pouvoir suivre n'importe quelle formation, ici ou en métropole, et quelquesoit le revenu de ses parents. Cela nous semble être une injustice".

Le passeport formation professionnelle est un "package" comprenant un billet d'avion, une allocation mensuelle et une prime à l'installation. "Financé par l'Europe, l'Etat, la Région Réunion, et mis en oeuvre par Ladom, ce passeport est également soumis aux revenus et interdit aux mineurs. Nous demandons à l'Etat une révision du critère de ses attributions", poursuit la vice-présidente à la Région Réunion.

Enfin, l'aide à la continuité territoriale, "une aide de 360 euros", a été mise en oeuvre sur la base du partenariat Etat/Region dans le cadre de la Lodeom. "La Région a décidé en 2010 d'améliorer et compléter ce dispositif pour que le plus grand nombre de Réunionnais puisse être aidé: Une fois par an, pour un trajet Aller/Retour, avec la nécessite de résidence à la Réunion et sur la base du quotient familial", détaille Yolaine Costes.

Jusqu'à ce jour, 358.000 personnes ont pu bénéficier de ce bon à la continuité territoriale "et 40% d'entre-elles ont ainsi pu effectuer leur tout premier voyage vers la métropole", précise encore l'élue.

Le 2 octobre, "sans concertation", la ministre de l'Outre-mer annonce que l'Etat se désengage. Quelques jours plus tard, il est précisé le projet d'instauration "d'un droit triennal, sans changement du plafond de ressources".

Yolaine Costes conclut que des questions subsistent et que l'Etat n'a visiblement pas totalement clos la réflexion autour de cette question. La Région Réunion demande ainsi à obtenir des réponses sur la rétroactivité de la mesure et sur les critères de révisions du montant des aides. "Nous sommes aujourd'hui dans l'attente d'informations. Nous sommes prêts à rediscuter des modalités du partenariat. En 2015, la Région prévoit de maintenir son effort de 27 millions d'euros. Nous nous sentons profondément Réunionnais, Français et Européens. A ce titre, la continuité territoriale est une valeur centrale de l'égalité des chances", a conclu la vice-présidente de la collectivité régionale.
Mardi 28 Octobre 2014 - 10:41
Lu 1474 fois




1.Posté par DOM le 28/10/2014 10:53
Le gouvernement n’a plus les moyens de suivre le rythme effréné mis en œuvre par la Région Réunion. Ce qui arrive aujourd’hui c’est le fait d’une mauvaise gestion
De Didier Robert parfaitement prévisible",
Il apparaît aujourd’hui que c’est le contribuable réunionnais qui est devenu le principal financeur du dispositif dit de continuité territoriale. Une situation qui est anormale et injuste
Didier Robert a annoncé sa volonté de se retirer du financement d’autres secteurs de compétences comme l’université, le logement où l’éducation.
On ne peut accepter que des priorités essentielles pour le développement de La Réunion comme l’université ou l’éducation soient sacrifiés sur l’autel de la continuité territoriale. Les Réunionnais ne doivent pas être pris en otage par l’incompétence de Didier Robert Président

2.Posté par BLUESHARK @ 1 le 28/10/2014 11:26 (depuis mobile)
Vous êtes complètement à côté de la plaque!

Contrairement à vos dire nous ne sommes pas sur un débat social mais de JUSTICE ET D'ÉGALITÉ!

De plus le bilan que vous faites est un tissu de mensonges.

3.Posté par pierre le 28/10/2014 11:34
l'etat socialisme voit du social partout et rogne du mieux qu'il peut sur ceux qui en ont le plus besoin. La continuité territoriale n'est pas une mesure sociale, c'est un droit qu'a chaque citoyen d epouvoir se rendre dans n'importe quel departement sans discrimination de distance, le gouvernement a tout faux comme les elus socialistes qui ramenent la couverture à eux et qui bouffent au ratelier sans limitations

4.Posté par La vox populi.com le 28/10/2014 12:35
Mme Yolaine COSTES, Vice présidente donc bras droit de Didier ROBERT rappelle que "En 2007, ce dispositif s'arrête définitivement."


Didier ROBERT était Député de la troisième circonscription de La Réunion du 20 juin 2007 au 13 novembre 2010 (devenu président de région, il laissé son siège de député à sa copine Jacqueline).

M. SARKOZY était alors président. Pourquoi à cette époque, le Didier ROBERT député n'a t-il pas interpellé Sarkozy sur cet arrêt du dispositif de continuité territoriale? Parce que Didier ROBERT ne voulait pas embarrasser son maître Sarkozy, mais comme aujourd'hui c'est la gauche qui est au pouvoir, il retrouve subitement la parole.....Gros manipulateur.....

5.Posté par JORI le 28/10/2014 12:35
2.Posté par BLUESHARK @ 1 le 28/10/2014 11:26
"mais de JUSTICE ET D'ÉGALITÉ!", qu'attendez vous alors pour me donner le montant de l'octroi de mer perçu par la Corse???. Et au passage votre lien confirmant que 8500 emplois verts seraient déjà créés si vous ne voulez pas passer pour le super nullard dont vous affublez vos contradicteurs.

6.Posté par la lutte finale le 28/10/2014 12:40
le débat doit se placer au niveau de la notion de la continuité économique, et non la seule continuité territoriale.

7.Posté par La vox populi.com le 28/10/2014 12:44
Le requin fayot a été sommé par son maître de distiller de la bave rageuse......

8.Posté par Olive le 28/10/2014 13:03
Le scandale des congés bonifiés dans les DOM

Ces congés aux petits oignons dont profitent 32 000 fonctionnaires originaires d’outre-mer coûtent 600 millions d’euros par an aux contribuables, au nom de la « continuité territoriale ».

Et on parle d'équité, d'égalité....

9.Posté par ti kaf le 28/10/2014 13:15 (depuis mobile)
Bleushark, combien de moi y reste a ou pou travail la région parce que ti coq sa gagne coup d'zergo.

10.Posté par ti kaf le 28/10/2014 13:15 (depuis mobile)
Bleushark, combien de mois y reste a ou pou travail la région parce que ti coq sa gagne coup d''zergo.

11.Posté par Gromale le 28/10/2014 13:34
@ Pierre : oui mais à un moment il faut être cohérent : pourquoi vouloir à tout prix se rendre en Métropole alors qu'on a l'Afrique, l'Asie et l'Océanie à portée de main ?

12.Posté par pierre le 28/10/2014 13:45
tiens, Jori est de retour et il ne connais toujours pas ce que reçoit la corse!!! le pôvre! comme quoi, être le pantin de T robert n'augmente pas le nombre de neurones

13.Posté par pierre le 28/10/2014 13:47
à gromale, parceque nous sommes un departement et que nos enfants poursuivent leurs études superieures en grande majorité en metropole,

14.Posté par JORI le 28/10/2014 14:17
12.Posté par pierre le 28/10/2014 13:45
Parce que vous, vous le savez!!!!. Et bien si vous ne voulez pas passer pour un super nullard, donnez moi la réponse.??. Vous allez juste réussir, puisque vous ne pourrez répondre à ma question, prouver qu'être le pantin de super cumulard D.Robert ne fait pas naître de neurones!!. Merci encore pour cette preuve.

15.Posté par Continuité le 28/10/2014 19:16
Liberté Egalité CONTINUITE
Pour une fois que quelqu'un défend un point de vu vous critiquez
Je c pas ce qu'il vous fo?!?
Revenons alors aux anciens qui promettent de ne rien faire et qui sy tiennen

16.Posté par KLD le 28/10/2014 21:26
sobatkoz tronqué !

17.Posté par Na pi rien le 28/10/2014 22:24
L'état na pi rien et nou lé fatigué payer.
I comprend pa mém ?

18.Posté par alékons le 29/10/2014 06:47
Nous avons découvert hier soir au J.T d'Antenne la (non) réponse de nassimah à la "question qui tue" de la journaliste: son positionnement avec DSK peï concernant la continuité territoriale et ...certaines échéances prochaines. Un flôt de paroles sur la "politik" un brin misérabiliste et condescendant (kréol y fé pitié mais heureusement moin lé la) sur un zembrocal de mesures "pou sauv la zéness kréol". Bref, cela m'a rappelé le mot d'esprit de Bouvard: gardons nous de donner la parole aux cons car ils ne veulent jamais la rendre ! Transmis gratos à nos journalistes peï.

19.Posté par Strass le 29/10/2014 11:40
Arrêtons les commentaires politico-politiciens svp. Et le Réunionnais dans tout cela? Créoles arrête descendre à zot zot même. C'est un dispositif mis en place pour les Réunionnais , c'est un dispositif d'égalité alors ici il ne s'agit pas de Didier Robert, de Nassimah etc mais bien de " nous" et "pour " nous qui pouvons voyager grâce à cette aide . Il s'agit d'être solidaires entre nous pour que ce dispositif ne nous soit pas enlevé . Pourquoi le restreindre, serions-nous des Français de seconde zone? Moi je suis fière d'être Réunionnaise, d'être Française et d'être Européenne. Mais les frontières de l'Europe et de La France ne sont palpables que lorsque nous nous y rendons véritablement. C'est loin La France . Alors, seules les personnes aisées pourront prendre l'avion dorénavant? Et oui sans ces 360 € beaucoup de personnes n'aurait jamais pu prendre l'avion pour la première fois ! Entièrement d'accord avec Madame Costes. Je défends les Réunionnais avant-tout! Le créole au lieu d'être solidaire i préfère allé critiquer un dispositif i met créole encore plus sa lé malheureux en l'air! Franchement, ouv zot zié sort dan le fénoir, allons marche main dans la main et peu importe zot convictions politiques. Vive la continuité! Dans mon entourage proche beaucoup ont pris l'avion pour la première fois, et ces gens là ne sont vraiment pas riches, ils vivent avec moins de 900 € par mois voir avec moins de 500 € mais grâce à la continuité et grâce au soutien de leur famille ils ont pris l'avion pour la première fois. Le soleil doit briller pour tout le monde , pour une fois il a brillé pour les plus modestes. C'est en cela l'égalité, l'égalité des chances. La vraie. L'Etat devrait donner au moins 500 € pour les gens vivant avec des revenus très bas . Oui non plus 360€ ( Etat+ Région+ Europe) mais 500 € sur son budget!! Sommes-nous Français uniquement pour les campagnes électorales ou quand nos équipes ont des médailles d'or!? Français quand on gagne et Réunionnais quand on perd. L'Etat se désengage, aucun Ministre Réunionnais sous ces gouvernements, toujours et encore des Antillais, et nous Français de l'Océan Indien? Rien que neni, on regarde souffler le vent. Remettez Chirac au pouvoir ce sera nettement mieux! Au moins lui aimait les Réunionnais.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales