Politique

Continuité territoriale: Les conseillers régionaux campent sur leur position

Hier après-midi, le second volet de l'assemblée "spéciale continuité territoriale" a eu lieu. Après l'intervention d'acteurs de la continuité territoriale dans la matinée, les conseillers régionaux ont débattu entre eux. Sans surprise, chacun campe sur ses positions. La majorité persiste sur sa voie quand les groupes d'opposition, PS et Alliance, réaffirment leur insatisfaction que la collectivité dépense autant dans un dispositif qui relève de la compétence de l'Etat.


350.000 personnes ont bénéficié jusqu'ici d'un bon à la continuité territoriale. Ce n'est pas rien. Et cela valait bien un débat pour s'accorder sur la suite à donner au financement de ce dispositif après que l'Etat ait annoncé son intention de diminuer sa contribution.

Dans l'hémicycle de la Région, au cours d'une assemblée plénière extraordinaire, les conseillers régionaux ont donc fait part de leur point de vue. Mais rien de neuf à l'horizon. Didier Robert, le président de la Région Réunion, n'a pas manqué de le souligner au moment de clôturer la journée de paroles: "J'ai noté que les positions des uns et des autres n'ont guère évolué (… Je crains que la dimension politicienne ne l'emporte trop souvent sur les débats".

Lui non plus ne changera vraisemblablement pas de ligne de conduite. "J'entends bien que, sur le principe de reconnaitre la responsabilité de l'Etat concernant la continuité territoriale, nous sommes d'accord. Mais nous ne sommes pas tous en phase sur la mise en oeuvre de ce dispositif. La réalité aujourd'hui c'est que, chaque jour, des Réunionnais se posent la question de savoir s'ils peuvent ou pas acquérir un billet d'avion, se rendre en métropole. J'entends que les élus de l'Alliance campent sur une position en disant que c'est à l'Etat de faire. Cela n'est pas ma conception. Je considère qu'avec l'Etat nous devons mener des combats. Avons-nous notre juste place au sein de cette République? Une part de la solidarité nationale a permis à la Réunion et aux Réunionnais d'être ce qu'ils sont aujourd'hui. Je ne partage absolument pas le point de vue qui consiste à dire qu'on ne fait rien tant que l'Etat n'a pas répondu favorablement. Ne rien faire n'est pas juste, pas équitable. Les budgets des collectivités locales ne tiennent que parce qu'il y a solidarité nationale. Opposer l'un et l'autre n'est pas ma posture. Nous revendiquons notre juste place. Je me battrai pour qu'à partir du 1er janvier de l'année prochaine, les Réunionnais ne soient pas malmenés et nous ferons les arbitrages nécessaires", annonce-t-il en conclusion.

Un peu plus tôt, Catherine Gaud du groupe de l'Alliance avait justement regretté ces "arbitrages" qui toucheront l'éducation et l'université. Pour la conseillère régionale, "on peut réfléchir ensemble pour des solutions réunionnaises afin de ne pas dépendre entièrement de la métropole, à l'instar de l'A380… Et d'insister encore un peu plus tard: "Quelle solution le président de Région propose pour régler le problème, alors qu'il détient 98% d'Air Austral? A entendre les représentants des compagnies aériennes, on peut rien bouger. Avec l'A 380, mécaniquement le coût du billet d'avion peut baisser mais il faut une volonté politique. Il faut creuser cette piste", suggère-t-elle.

Didier Robert répondra, en s'appuyant sur les différentes interventions des représentants de compagnies aériennes, que "chacun aura compris que la question du prix du billet d'avion devient moins évidente et que les prix correspondent à la réalité du marché. Comment peut-on encore me démontrer aujourd'hui que la continuité territoriale ne doit pas interférer sur le dispositif alors que cette même continuité pourrait supporter l'investissement et le fonctionnement d'une compagnie aérienne pour obtenir une diminution du prix du billet d'avion?", remarque-t-il.

Le groupe de l'Alliance, autant que le groupe PS, demeurent inquiets quant à "l'explosion budgétaire" que représente ce dispositif "du domaine de l'Etat". Pour Christine Soupramanien, "les moyens budgétaires de l'Etat ne sont pas suffisants. Pour les contrats aidés, vous ne pouvez pas, mais pour la continuité territoriale, il faut aller creuser dans le budget de l'Etat".

L'élu PS, Axel Zettor, estime qu'il y a une "volonté d'amalgamer, de créer un écran de brouillard. Une volonté de récupération politique des uns et des autres. Nous parlons bien ici de la mobilité des personnes avec trois volets (passeport étudiant mobilité, passeport mobilité formation et aide au voyage). L'aide au voyage, que vous appelez aide à la continuité, est détournée. Vous avez en 2010 créé des inégalités. Vous avez décidé d'offrir un bon de transport sans distinction. J'ai une conception de l'égalité et de la solidarité qui n'est pas la votre. En 2007, vous étiez député avec une majorité de droite à l'assemblée nationale, vous avez été muet sur ce sujet. L'urgence à la Réunion pour moi c'est l'emploi, l'activité économique", a-t-il déclaré.

Paulet Payet ou encore Serge Camatchy ont pris la parole pour défendre la majorité régionale. "Plus de 50% de la population de la Réunion vit au dessous du seuil de la pauvreté. Les mairies et les associations assurent l'urgence, en partie. Pour sa part, la continuité territoriale, amplifiée en 2010, contribue à l'épanouissement du Réunionnais, lui permet d'aller 'frotter sa cervelle à celle des autres' (De Montaigne). Compter sur le gouvernement ne sert à rien. Les parlementaires sont tellement divisés qu'il leur est difficile de prendre une décision à l'heure actuelle. A nous de prendre une décision", tente de convaincre Paulet Payet.

Dans un discours solennel, prononcé debout face à l'assemblée, Paul Vergès a évoqué l'historique de ce dispositif avant d'affirmer qu'il doit rester "social". Il a notamment pris pour exemple le cas des fonctionnaires: "Vous dites allons donner à tout le monde, vous donnez à tous ceux qui ont la surrémunération alors qu'elle répare déjà l'injustice du coût de la vie. Cette injustice est déjà compensée"
Mercredi 29 Octobre 2014 - 07:39
MR
Lu 1500 fois




1.Posté par De la transparence le 29/10/2014 08:00
On a bien compris qu'il va manquer des sous pour que certains continuent de voyager.
Qu'on nous dise où ces millions manquants vont être prélevés.
Qui sera lésé.

2.Posté par Tire la chevillette, la bobinette cherra... le 29/10/2014 08:21
Quelle mascarade !!!!!!

Tout cela pour dire.. je l'ai fait votez pour moi !!

Pfffffff rien de neuf sous le soleil, les compagnies d'aviation mènent la danse avec les élus aux poches larges, dans leurs poches trop larges.

3.Posté par la lutte finale le 29/10/2014 08:31
si demain le conseil régional voulait décider d'une aide compensatrice au titre de la cherté de la vie à la Réunion, au bénéfice de tous les foyers fiscaux à l'exception bien évidemment de ceux qui bénéficient par convention collective ou de "droit" d'une prime de vie chère ou d'une sur rémunération, cela reviendrait aussi à payer en lieu et place de l'Etat.

j'invite donc le président de Région a agir dans ce sens en lieu et place de l'Etat.

1000 euros par foyer fiscal à la fin de l'année...ou une réduction des impôts locaux à due concurrence de 1000 euros...allon' nous ??!!

à défaut, que chaque collectivité demeure dans son périmètre d'intervention, Etat y compris.

l'Alliance a raison d'évoquer le jeu des vases communicants au détriment de l'intérêt général, et notamment l'éducation, la formation, l'université et le soutien aux mesures comme les contrats aidés.

4.Posté par BLUESHARK le 29/10/2014 08:50 (depuis mobile)
Contrairement aux dire de Verges nous ne sommes pas sur 1 discours social mais la continuité territoriale est un dossier relève de la Justice et d''égalité!

5.Posté par xinopho le 29/10/2014 08:53
Entre le PS et le PCR ou va-t-on ?

6.Posté par Anne-Cécile le 29/10/2014 09:33
Madame Soucramanien si je peux me permettre qu'attendez-vous alors pour demander à l'Etat plus de moyens dans ce cas, vous qui faîtes parti du groupe socialiste. Je pense que l'Etat vous écouterait davantage. Vous dîtes clairement que l'Etat ne joue pas son rôle dans le dispositif de la continuité.

7.Posté par benito le 29/10/2014 09:45
Didier ROBERT laisse place au débat.
Il est important que chacun puisse donner leur avis sur la question.
Néanmoins, je pense que les autres partis politiques ne jouent pas le jeu.
Toujours dans la confrontation ce qui ne fait pas avancer la Réunion !

8.Posté par zano le 29/10/2014 10:19
il y a eu de la hier on l'a vu a la tele

9.Posté par DOM le 29/10/2014 10:44
Le gouvernement n’a plus les moyens de suivre le rythme effréné mis en œuvre par la Région Réunion. Ce qui arrive aujourd’hui c’est le fait d’une mauvaise gestion
De Didier Robert parfaitement prévisible",
Il apparaît aujourd’hui que c’est le contribuable réunionnais qui est devenu le principal financeur du dispositif dit de continuité territoriale. Une situation qui est anormale et injuste
Didier Robert a annoncé sa volonté de se retirer du financement d’autres secteurs de compétences comme l’université, le logement où l’éducation.
On ne peut accepter que des priorités essentielles pour le développement de La Réunion comme l’université ou l’éducation soient sacrifiés sur l’autel de la continuité territoriale. Les Réunionnais ne doivent pas être pris en otage par l’incompétence de Didier Robert Président
Le Président de La Région n'accepte pas le résultat des travaux d'une instance de nos institutions sous prétexte qu'ils sont parisiens. Veut il disposer des transferts nationaux et européens sans avoir de compte à rendre de leurs utilisations ? C'est l'Autonomie Démocratique et Populaire ?
La population réunionnaise peut se réjouir d'être un Département Français,

10.Posté par La vox populi.com le 29/10/2014 10:46
L'élu PS, Axel Zettor, dit à propos de Didier ROBERT

"En 2007, vous étiez député avec une majorité de droite à l'assemblée nationale, vous avez été muet sur ce sujet."
............................
Flagrant délit de mensonge de Didier ROBERT.......Le 'tit dépité n'a rien fait et maintenant il veut faire endosser son inaction aux autres......

11.Posté par La vox populi.com le 29/10/2014 10:49
4.Posté par BLUESHARK le 29/10/2014 08:50 (depuis mobile) | Alerter
Contrairement aux dire de Verges nous ne sommes pas sur 1 discours social mais la continuité territoriale est un dossier relève de la Justice et d''égalité!
...............................
En 2007, Didier ROBERT a été amnésique sur cette notion de Justice et d'égalité, parce qu"'il baisait alors la main de son maître Sarkozy......"Oui missié, yes missié..... et le reste, à l'image du requin fayot actuel qui passe la langue"

12.Posté par Kirikou le 29/10/2014 11:11
Les Réunionnais ne peuvent plus se passer du bon de la continuité.
Comment fera un foyer modeste pour se payer leur billet d'avion ?
Il devra faire quel sacrifice pour pouvoir voyager vers la métropole ?

13.Posté par JORI le 29/10/2014 11:17
4.Posté par BLUESHARK le 29/10/2014 08:50
"la continuité territoriale est un dossier relève de la Justice et d''égalité!" et pourquoi n' a t il pas réagi lorsque ses amis UMP arrivant au pouvoir en 2007 ont supprimé cette dotation ce qui je le rappelle n’est pas le cas avec ce gouvernement??. N'était ce pas déjà à l'époque que « justice et égalité » qu'elle soit maintenue??. D'autre part, vous qui parlez sans savoir de justice et égalité, puisque forcement se rapportant à un élément de comparaison et que vous faites avec la Corse, donnez moi le montant de l'octroi de mer perçu par cette même Corse. Par la même occasion le lien également qui vous permet d'affirmer que 8500 emplois verts auraient été créés. Et dire que c'est vous qui vous permettez de traiter vos contradicteurs de menteurs!!. Prouvez ce que vous avancez.

14.Posté par WTF le 29/10/2014 14:04
C'est tout de même fort dommage que tout soit toujours autant politiser, car au fond ce dispositif est excellent : 360 € de moins sur le prix du billet d'avion, c'est pas rien.

Pour une fois que tout le monde, notamment la classe moyenne, (celle qui paye tout mais n'a droit à aucune assistance et ni ne peut avoir suffisamment d'argent pour vivre correctement) peut bénéficier d'une aide, on crache dessus. Encore et encore ce sacro saint critère social : en gros, on est dans une société ou l'on vous conforte à rester assister pour bénéficier des aides diverses. Ne travailler pas, ou si vous travailler, rester un travailleur pauvre, ne crée pas de richesses, car sinon vous êtes "riches" et donc pouvez forcément tout payer.

Bien sur qu'on ne peut que être d'accord sur le fait que c'est dommageable que l'arbitrage régional conduirait à sucrer des postes aussi vitales que la formation, l'université....d'un autre côté, les voyages, au delà "du batte carré" sont essentiels pour l'ouverture d'esprit, ne pas se scléroser sur soi même.

Qu'on inclut le critère social, au lieu du critère d'universalité et d'égalité semble surtout être une porte d'entrée pour un nivellement de cette aide vers le bas, privera nécessairement un bon nombre de réunionnais moyen de voyages, d'opportunités professionnelles, de rapprochement familiales....encore et encore en raison de ces critères sociaux. c'est comme si on disait aux gens, si tu veux profiter du système, soit "pauvre". Et on trouve cela normal. Parce que l'autre qui gagne bien sa vie, et c'est vrai, n'a pas forcément besoin de BCT (quoique pour une famille, 360 X ..., ça fait une jolie économie).

De même, il est vrai que c'est à l'Etat de payer cette continuité au nom de l'indivisibilité de la République. certes. mais l'Etat n'a plus les moyens et franchement, l'Etat en fait déjà beaucoup, mais c'est surtout parce que ceux qui sont au pouvoir, ne supporte pas le pdt de Région actuel. Encore une fois, trop de politique dans la politique. Aucun des membres de cette majorité PS d'ailleurs, ne fût présente dans ce débat, le ni oui, mais plus non, étant plus facile. C'est vraiment lassant et pitoyable, toute cette politique faite que dans le but de se maintenir au pouvoir pour au final, ne rien faire d’extraordinaire qui permettrai au réunionnais de cesser avec la précarité et la misère sociale locale qui justement, nourrit ce fond de commerce électorale. Mais les gens l'accepte au final.

On à tous le droit de voyager, de souhaiter améliorer son existence, je ne vois pas en quoi c'est mal de vouloir mieux vivre. Mais de toute évidence, la majorité de nos élus ne veulent pas que les choses évoluent, ils critiquent, mais ne font rien une fois au pouvoir.

car ok, la politique du pdt de région comporte des lacunes (arbitrage budgétaire sur des choses comme l'université, al formation...c'est moyen), mais il est seul (bravo à PP de le soutenir) et au moins propose des choses pour lesquelles tout le monde peut bénéficier. Pourquoi toujours vouloir opposer les gens contre les autres. c'est de la manipulation des esprits à des fins électoralistes. Opposer la solidarité à l'égalité, au fond c'est bel et bien une vision politique des choses : soit on considère que la majorité des gens ont le droit de se déplacer soit on considère que untel à les moyens, qu'il se débrouille seul. C'était le cas, avant sous Vergès ou ce dispositif était confidentiel et ne coutait pas autant. Mais de nos jours, c'est légitime et normal que de vouloir aller voire ailleurs. Il y aura nécessairement des arbitrages à opérer selon la façon de penser. et donc, bel et bien de la politique encore et encore...c'est vraiment lassant. Vivement le renouvellement accéléré de nos politiciens vieillissants.

15.Posté par armistice le 29/10/2014 14:43
Non reconnaissons le 360 euros en moins sur un billet d'avion ce n'est vraiment pas négligeable !

16.Posté par pipoteur le 29/10/2014 15:53
La réunion terre de pleureuses assistées! La faute aux politiques qui depuis 50 ans infantilisent cette population à coups de feuilles tôles, bons CCAS, allocs en tout genre plutôt que de RESPONSABILISER! Un voyage ça se mérite, il faut bosser pour! Mais apparemment ça n'est pas assimilé par tout le monde!
On se plaint que les impôts sont trop élevés et on demande toujours plus de services "GRATUITS". La schizophrénie des français est avérée! C'est comme les charges, on en paye trop soi-disant mais on ne veut pas que la sécu rembourse moins, que le chômage soit moins indemnisé, que les retraites soient moins généreuses...
Les français étouffent dans leur orgie de confort et ne sont plus capables de voir les priorités: est-ce que payer son forfait mobile ou satellite doit passer avant sa facture d'eau ou d'électricité? Pour beaucoup c'est oui................

17.Posté par KLD le 29/10/2014 20:47
ok avec pipoteur !!!!!!!

18.Posté par BLUESHARK @ Jori le Super Nullard le 29/10/2014 20:53 (depuis mobile)
Vous êtes toujours aussi nul!

En 2007 Didier Robert a mis en place une au déplacement pour les étudiants de sa commune, le Tampon.

En 2009 à l''assemblée nationale, dossier continuité territoriale.

En 2010 mise en place de la CT!

19.Posté par BLUESHARK @ Jori le Super Nullard le 29/10/2014 20:58 (depuis mobile)
Salut le super Nullard!

Concernant la Corse il n'y a pas d'octroi de mer! Non seulement ils n'ont pas de taxe supplémentaires mais en plus il ont une dotation de 180 millions!

Super Nullard prouvez moi qu'il n'y a pas 8500 emplois.

20.Posté par SEVERIN le 29/10/2014 22:58
@16/5millions d'€/an de retraites pour nos trois ex-présidents,Giscard/Chirac/Sarko c du concret.Le nombre de retraités qui logent dans la maison de retraite la plus chère du monde.Le sénat made in french,c du concret.Pensez-vous que nos ministres/président,méritent d'être rémunéré pour la fonction qu'ils occupent de 18000 à 43000€. Pourtant on est en période de crise mais forcément pas pour tout le monde,pensez-vous pas que si il y a des réformes plus urgentes a faire dans ces temps difficiles,c plutôt dans les rangs de nos élus.Au jour d’aujourd’hui les contribuables devaient commencer a se révolter contre ses parasites politiques de droites comme gauches suceur de sang du peuple.In yab des Yvelines

21.Posté par pipoteur le 30/10/2014 08:26
@post20: vous avez raison et ... tort! Certes il faut montrer l'exemple mais ce dont vous parlez n'est pas à l'échelle en terme financier du problème français!! C'est quoi 5 millions par rapport aux dizaines de milliards de déficit?? Rien, nada... Mais je suis d'accord, il faut montrer l'exemple...

22.Posté par JORI le 30/10/2014 11:10
19.Posté par BLUESHARK @ Jori le Super Nullard le 29/10/2014 20:58
Combien rapporte l'octroi de mer à la Réunion?. C'est vous qui avez affirmé qu'il y avait 8500 emplois verts déjà créés, comment le savez vous?. Si vous voulez être crédible, même si vous ne savez pas ce que c'est,, quelle preuve avez vous?. Pour ma part j'ai demandé à chaque fois où ces 10 000 emplois étaient et s'ils avaient été créés?. Relisez mes posts.

23.Posté par JORI le 30/10/2014 11:14
18.Posté par BLUESHARK @ Jori le Super Nullard le 29/10/2014 20:53
Vous avez les liens de ce que vous avancez??. Moi je vous ai donné plusieurs liens pour prouver que votre bien aimé et super cumulard D.Robert parlait bien de 2000 bus propres ou éco-bus. D'ailleurs , depuis, vous ne revenez plus sur le sujet!.

24.Posté par SEVERIN le 30/10/2014 14:16
Non j'ai pas tord @21,leur exemple on s'en tape,c'est une vrai réforme sur les dépenses de tous nos institutions.Rien que sur tous les capitaux foncier de l'état,la dette de 2000milliards pourrait être épurer.
Sache que la France n'a plus les moyens d'entretenir tous ces locaux,le parc autos qui nous coûtent un max
en entretiens.En divers taxes et le surnombre en personnelles souvent embauchés en emploi de complaisance et fictif.La Merkel du pays ami les Deutschs,loue tous ces locaux,son parc autos et le minimum en fonctionnaire.
EN CLAIR IL FAUT QUE CES PARASITES POLITIQUES ARRÊTE DE NOUS PRENDRE POUR DES GROS CONS DE NOTRE RÉPUBLIQUE BANANIÈRE.In yab des Yvelines

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales