Economie

Consommation des ménages : Un mois d'octobre stable

Voici le communiqué de l'Insee relevant l'indice mensuel des prix à la consommation des ménages pour le mois d'octobre.


Consommation des ménages : Un mois d'octobre stable
Au mois d’octobre 2010, l'indice des prix à la consommation des ménages à La Réunion est stable. Le glissement des prix sur les douze derniers mois (octobre 2010 / octobre 2009) est de + 1,6 %. Par grands postes, la stabilité de l’indice d’ensemble s'explique par la baisse des prix des produits manufacturés et de l’énergie compensée par la hausse des prix des services.

Baisse des prix des produits manufacturés et de l’énergie

Les prix des produits manufacturés diminuent de 0,4 %. La période des soldes qui s’est terminée le 9 octobre se fait encore sentir dans le secteur de l’habillement et des chaussures.

Les prix de l’énergie reculent de 1,1 % en raison du repli des produits pétroliers intervenu le 18 septembre dernier.

Légère diminution des prix des produits alimentaires

Malgré la hausse des prix des produits frais de 2,6 % et en particulier ceux des fruits, les prix de l’alimentation baissent de 0,1 %.

Les prix des services augmentent

Les prix des services progressent de 0,6 % sous l’effet cumulé d’une hausse des prix des loyers et services ainsi que ceux du secteur des transports et communications.

Les prix du tabac restent stables.
Mercredi 10 Novembre 2010 - 09:36
Lu 1030 fois




1.Posté par Le bon sens de l'humour ! le 10/11/2010 09:45
La consommation des ménages est proche de zéro...

Mais elle est stable !!!

Et ça ne vous fait pas rire ?

2.Posté par midi le 10/11/2010 11:47
ouais c'est trop génial la consommation est stable.
- Bonjour Candy, comment vas tu ?
- Bonjour Casimir, je suis en pleine forme la consommation est stable.
Waou!!

Zinfos974 ca devrait être remboursé par la Sécu.

3.Posté par couleàflots le 10/11/2010 11:50
que des menteurs ceux qui disent que les tarifs EDF ont augmentés.

4.Posté par Nous sommes dans le pire des scénarios le 10/11/2010 15:44
Hausse des prix des matières de première nécessité (alimentaires, par exemple), sans hausse des salaires : un mélange détonnant qui aboutira inévitablement, à très court terme, à une réduction drastique du pouvoir d'achat des ménages, et à une menace catastrophique de l'activité économique générale.

Ce qui occasionnera inévitablement une nouvelle très forte hausse du chômage. Au-delà de 30 % de la population active au chômage, la situation risque de devenir intenable, et l'explosion sociale, peut-être violente, inéluctable.

Pendant ce temps, nos élus nous chantent l'air de "Tout va très bien, madame la marquise... !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales