Société

Consommation de requins: Le doute ciguatérique n'est pas près d'être levé


Consommation de requins: Le doute ciguatérique n'est pas près d'être levé
Avancée comme l'une des pistes sérieuses pour réduire la population de requins, la pêche de squales à plus grande échelle pour leur consommation n'est pas prête de démarrer. La connaissance du risque ciguatera est loin d'aboutir. Une seconde phase de prélèvements doit s'ouvrir sans qu'aucun chiffre du nombre de requins capturés ne soit à ce jour fixé.

A la mi-juillet, 23 requins sur un objectif de 24 ont été prélevés dans le cadre de la connaissance ciguatérique, fait savoir la Préfecture. Ce programme avait été lancé le 10 août pour lever tous les doutes sur le degré de toxicité de la chair de requin.

"Une fois ce 24e requin pêché et analysé, une nouvelle réunion du Comité opérationnel de réduction du risque requin (CO4R) devra fixer le nombre supplémentaire de prélèvements", signale aujourd'hui le comité régional des pêches, "prestataire de services" pour le compte de l'Etat.

Comme cela avait été pressenti à la mi-2012, le nombre de 24 requins est jugé trop faible pour caractériser de façon formelle le risque d'intoxication alimentaire. "Il nous faut une plus grande représentativité des requins pêchés", confirme aujourd'hui le comité des pêches.

Outre le risque ciguatera, les chercheurs doivent aussi confirmer la présence éventuelle de métaux lourds dans la chair de requins.
Mercredi 17 Juillet 2013 - 15:51
LG
Lu 1689 fois




1.Posté par nono le 17/07/2013 16:06
Laissez les requins tranquilles!!! On s'en fout du thon (en plus le thon c'est bon, et le thon blanc c'est excellent), on s'en fout des zourites, on s'en fout des dorades crofyènes..euh.. chropyhène..euh non... vertes!!! Il faut protéger le requin bouledogue!! Et merde aux autres poissons!!!

2.Posté par Bon sens le 17/07/2013 16:16
Tuez les toutes ces saloperies de bêtes de la cote à 300 mètres du bord, il y a assez de place dans le reste de l'océan

3.Posté par Mwa la pa di le 17/07/2013 16:37
Fort, fort, le comité des pêches nous prend pour des cons, il n'y a aucun doute là dessus !! Pour ce faire du fric et pour éliminer les requins, il réclame plus de prélèvement, sachant pertinemment que peu de Réunionnais mangerons de ce prédateur.
La préfecture elle se cache derrière cette ineptie pour justifier de la pêche qui ne résoudra rien sur le problème de la présence des requins.
Les autres à nous prendre pour des cons : ceux qui veulent diminuer la présence des requin en détruisant la réserve marine !

La présence des requins repose sur un grand nombre de critères, écologique, de sur pêche, .... Alors vouloir se voiler la face en incriminant un seul des critères est une ânerie en rien scientifique !
Mais politiquement elle convient bien à T Robert qui fait feu de tout bois pour gesticuler....

Et l'IRT devrait vanter nos belles plages du lagon qui sont sans danger et les visites en mer sur des bateaux à vocation touristique

4.Posté par Mwa la pa di le 17/07/2013 16:39
Bon sens : post 2 faut il être C pour croire que les requins ne naviguent pas entre la cote et le large.....Tes 300 mètres du bord un non sens

5.Posté par Woody wood le 17/07/2013 16:43
Quelle bonne blague.....parce-que d'après vous ya pas de métaux lourds dans les poissons autorisés à la vente ?

Que du blabla......dégagez les requins bouledogues des plages avant qu'un autre baigneur ne se fasse croquer dans l'eau claire à 2 m du bord aux Roches ou a Boucan

6.Posté par breizhatoll le 17/07/2013 18:28
foutage de gueule en règle ! apres derand qui la ramène encore a tout va nos scientifiques pei decouvre au bout d'un an que 24 requins ne suffisent pas . de qui se moque t'on ? il est hallucinant qu'après 5 morts et deux ans d'études ces incapables sont toujours dans l'incapacité de nous dire quel est la population de requins par rapport à 2007, quel sont les taux de ciguatera dans les requins pêchés, ainsi que le résultat du programme charc et de ces balises depuis le début de l'étude notamment celle avant l'accident du 8 mai.
Je rappelle que la mise en danger de la vie d'autrui implique une connaissance manifeste d'un danger et la non prise en compte de ces risques . pas étonnant que ces données ne soient pas publiées mais de là a faire durer ad vitam eternam leurs études , l'insolence devient criminelle.

7.Posté par Thierry le 17/07/2013 18:47
Planter du corail ... créer une barrière de coraux ... on parvient bien à implanter en mer des pylônes pour des ponts où serait la difficulté pour le corail ... c'est naturel, ça serre aux poissons ... et ça limite le passage des requins ... et y a pas besoin d'arroser ...

Ne me dites pas que c'est impossible ...sinon que ça ne pousse pas en un jour ... mais plus on attendra ... moins on les verra pousser ...

8.Posté par L'Homme Trouble le 18/07/2013 05:19
Quelle curieuse idée de vouloir manger un animal mangeur d'homme.
On en reste donc à qui à la plus grosse? Il serait temps de grandir amis surfeurs.
Au temps de la vache folle, de la grippe porcine, de la grippe aviaire, vouloir faire manger à la population réunionnaise un poisson qui ne l'a jamais vraiment intéréssé et dont la chair présenterait un risque pour la santé est illusoire et stupide.
Ceux qui racontent à tout va que le créole a toujours mangé du requin, qu'il fait partie intégrante de la culture locale, etc...n'ont justement aucune idée des moeurs et des coutumes culinaires de l'île.

Et puis sincèrement qui a envie de retrouver un orteil dans son assiette??

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales