Société

Conseil régional de la sécurité routière: "Il faut continuer à lutter contre l'insécurité"


Conseil régional de la sécurité routière: "Il faut continuer à lutter contre l'insécurité"
Donner plus de place à la société civile dans la politique de sécurité routière est un des objectifs principaux du conseil interministériel de sécurité routière qui s’est tenu le 11 mai 2011 à Paris. Pour répondre localement à cette attente, Michel Lalande, Préfet de la Réunion, a proposé la mise en place d’un CRSE (Conseil régional de la sécurité routière et de l’éducation routière). Ce conseil qui a vocation à devenir l’instance privilégiée de la concertation en matière de politique locale de sécurité routière s'est réuni pour la première fois ce matin avec l’ensemble de ses membres.

Ce conseil a vocation à devenir le lieu privilégié de la concertation en matière de politique locale de sécurité routière. Il associe, outre les principaux acteurs de la sécurité routière, membres de la commission départementale de sécurité routière (CDSR), d'autres catégories d'usagers et de citoyens susceptibles d'enrichir la concertation, notamment un représentant d'association des handicapés, victimes de la route, des représentants de deux principales associations de parents d'élèves, des représentants des associations d'étudiants, d'un représentant d'une association de prévention et de lutte contre les addictions, d'un représentant d'organisme d'insertion professionnelle, d'un représentant d'association sportive automobile.

Pour la Réunion, l'analyse des accidents corporels de la circulation routière a permis d'identifier les six enjeux prioritaires de sécurité routière pour la période 2008-2012, à savoir : l'alcool, la vitesse, les jeunes de 15 à 24ans, les deux roues motorisés, les piétons et l'accueil des victimes. "Les mesures prises depuis 30 ans ont permis de faire reculer significativement le nombre de blessés et de tués sur la route", explique Michel Lalande, préfet de la Réunion.

Pour mémoire, en 1974 les victimes de la route représentaient plus de 16.000 tués. Sachant qu'en 2011 l'objectif des moins 4.000 victimes a été atteint. L'objectif visé par le gouvernement et la préfecture de la Réunion, une baisse continue des accidents de la route. "Il faut continuer à lutter contre l'insécurité routière", martèle le préfet.

"Pour cela il faut travailler sur deux axes, la répression ferme et sans concession et la prévention", souligne-t-il. Principale fléau, l'alcool à la Réunion qui représente 46% des accidents mortels.

Le conseil régional de la sécurité routière et de l’éducation routière se réunira une fois par an avec pour missions de dresser le bilan de la politique locale de sécurité routière au travers de l'accidentalité et des actions locales mise en œuvre, de débattre des orientations de l'année à venir, de proposer toute mesure ou toute expertise en vue de lutter contre l'insécurité
routière et de suggérer des mesures de communication appropriées. Prochaine réunion l'année prochaine.

------------------

Le bilan de l'accidentologie à La Réunion en quelques chiffres en 2011 :
• Stabilité du nombre de tués : 42 comme en 2010 ;
• Baisse des accidents corporels : 753 (-7%) ;
• Stabilité du nombre de blessés hospitalisés : 258 ;
• Baisse du nombre total blessés : 940 (-5%).
Vendredi 9 Mars 2012 - 14:40
Lu 950 fois




1.Posté par noe 2012 le 09/03/2012 17:34
Sujet trop important ...Les réunions ne suffisent plus ...Il faut des actes et non une énième rapport !

2.Posté par LAMOMEPIAF le 09/03/2012 17:42
Moi je dis : il faut continuer à combattre la langue de bois et les élus aux langues de puttes

3.Posté par Et le joint de pont de la montée et descente Rte des Tamarins le 09/03/2012 18:59
Il faudra 14 ou 150 morts et 227 accidents pour corriger cette faute !! Le joint en bas du viaduc, pas possible qu'un joint de dilatation soit aussi large ( au moins 80 cm ) , en métal ( tout lisse ) !!! PAS POSSIBLE , maintenant zot tout i connait le problème, lev zot derriere et allé regardé zot va comprendre

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales