Economie

Conseil général : "Un budget 2012 très difficile à réaliser"

Les ex-salariés de l'Arast ont mobilisé l'attention ce matin au Conseil général, alors que devait être débattu le budget primitif pour 2012. Une assemblée plénière très importante sur fond de crise économique et de gel des dotations de l'État aux collectivités. Un budget évalué à plus de 1,4 milliard d'euros qui a été très "difficile" à mettre en place.


Conseil général : "Un budget 2012 très difficile à réaliser"
 
Une ambiance électrique, des élus de l'opposition remontés après le débordement de ce matin entre ex-salariés de l'Arast et vigiles: tout était réuni pour un vote du budget primitif 2012 sous haute tension. Mais après le départ des élus de l'opposition (voir ici : Ex-Arast : Une récupération "politique" et "minable" pour la majorité au Conseil général ), l'ambiance s'est "calmée" et les débats autour du budget ont pu reprendre dans une certaine "sérénité".

Dans un contexte budgétaire "difficile" et marqué par un gel des dotations de l'État vers les collectivités, le Département a tout fait pour maintenir un budget équivalent à celui de l'année dernière. "La commission note avec satisfaction que le budget primitif 2012 du Département est maintenu à son niveau antérieur et s'élève à 1,454 milliard d'euros", explique-t-on au Conseil général.

"Il faudrait se concentrer sur de vrais sujets économiques et non pas sur des sujets polémiques"

Un budget primitif sans augmentation des impôts locaux. "Le budget a été très compliqué à faire cette année dans ce contexte de crise. Il faudrait se concentrer sur de vrais sujets économiques et non pas sur des sujets polémiques", explique Bachil Valy, conseiller général. Une petite phrase en forme de piqure de rappel après le départ des élus de l'opposition suite au dossier Arast…

"C'est un budget qui illustre bien pour la première fois les vrais difficultés entre les recettes et dépenses. Ce n'est pas en prônant la division et la zizanie que nous allons ensemble, majorité et opposition, trouver des solutions (…). C'est l'intérêt général qui domine et nous en sommes qu'aux premières secousses (ndlr : crise économique mondiale)", prévient Bachil Valy.

Le budget primitif 2012 apporte une réponse aux problématiques économiques et sociales à la Réunion. Trois grandes orientations de la mandature ont été définies : un plan départemental pour la famille réunionnaise, un plan départemental pour l'insertion et la construction de la Réunion de demain.

"Malgré le vent de rigueur imposé malgré les contraintes, nous, Conseil général nous allons voter un budget courageux", ajoute-t-il.

Un budget qui a été voté et adopté dans l'indifférence générale après les débordements de ce matin…
Vendredi 16 Décembre 2011 - 16:32
Lu 957 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales