Politique

Conseil général: Six millions d'euros pour la Santé publique

Voici le compte-rendu officel de la Commission permanente du Conseil général 10 juillet 2013:


Conseil général: Six millions d'euros pour la Santé publique
Avant la présentation et le vote des différents dossiers prévus à la Commission Permanente, la Présidente a souhaité informer les élus d’un nouveau prix obtenu par la Collectivité et plus particulièrement par le Conseil Général des Jeunes en juin dernier, le Prix ANACEJ des jeunes citoyens (Association Nationale des Conseils d'Enfants et de Jeunes) dans la catégorie Conseils Généraux.

Bruno MAMINDY-PAJANY, Conseiller Général délégué à l’Education représentant la Présidente lors de cette cérémonie, a remis officiellement à Nassimah DINDAR, le trophée Prix ANACEJ 2013.

Ce prix vient récompenser l’action des élus du Conseil Général des Jeunes intitulée « Echange intergénérationnel des cultures réunionnaises », une initiative mise en place pour répondre à une nécessité d’ouverture et de création de liens entre les générations. A travers ce projet, c’est le « vivre ensemble » qui est ici valorisé, car le partage permet une transmission de savoirs, un passage de « témoins ».

« C’est une grande fierté pour notre Collectivité, une immense joie pour le Conseil Général des Jeunes de La Réunion. Ce prix récompense leur travail, leur implication quotidienne, leur investissement pour devenir des citoyens responsables de leurs avenirs. Ils font parti de l’Institution et les bilans des différentes mandatures sont toujours enrichissants et constructifs. L’initiative, primée aujourd’hui, me tient particulièrement à coeur car pour construire leur avenir, il est essentiel pour les Jeunes d’apprendre d’où ils viennent et savoir le « vivre ensemble ». C’est la base de toute réussite sociétale. Nos aïeuls sont là, à nos côtés, pour cette transmission des savoirs et nous ne devons pas les oublier. Bravo pour cet excellent travail et félicitations à toutes et tous» Nassimah DINDAR, Présidente du Conseil Général de La Réunion.

Depuis 2011, le Prix ANACEJ des jeunes citoyens valorise la participation des enfants et des jeunes à la décision publique et leur concertation au niveau local. Le Conseil Général de La Réunion emporte ce prix parmi les projets présentés par les Conseils Généraux de France.

Mois de juillet : Mois Départemental de la Santé

Après avoir fait un rappel de la politique départementale et des actions menées en matière de Santé Publique en ce mois départemental de la Santé, les élus réunis ce 10 juillet 2013 sous la présidence de Mme Nassimah DINDAR ont validé des dossiers relevant de la Santé, puis de l’Insertion, de la Sécurité incendie et de la Coopération Régionale notamment.

11 motions ont été par ailleurs présentées et votées.

SANTE PUBLIQUE : 6 millions d’euros en 2013 investis par la Collectivité hors CSD (Contrat de Solidarité Départementale)


Les politiques publiques de Santé contribuent à renforcer sur le territoire la capacité des personnes à prendre en charge durablement leur santé et donc de réduire les inégalités sociales des publics touchés par la précarité ou l’exclusion, au travers de l’accès aux soins.
En matière de Santé, la responsabilité du Conseil Général porte sur la protection maternelle et infantile.

Toutefois, au regard de ses compétences, de ses connaissances des situations locales et des priorités de santé publique de l’île, le Conseil Général a décidé de mener une politique volontariste et se positionne ainsi comme acteur principal ou partenaire privilégié dans le champ de la prévention primaire et de l’éducation pour la santé, soit directement en s’appuyant sur ses propres services, soit par le biais de subventions à des associations.

Les interventions de la Collectivité se structurent autour de 3 axes principaux :

· les interventions dans les PMI qui comportent plusieurs types de mesure :
- prévention, médicales, psychologiques, sociales… pour les futurs parents et les enfants,
- des actions d’accompagnement psychologiques et social des femmes enceintes et des jeunes mères de famille,
- les actions de prévention en école maternelle,
- les projets d’accueil individualisé –PAI- en direction des enfants porteurs de handicap, maladie chronique ou en difficultés scolaires, des séances d’éducation sanitaire ;

· la prévention en matière d’éducation et de santé avec comme inscrit dans le Plan Départemental pour la Famille Réunionnaise (2011-2014), un renforcement de l’action sociale à travers une politique plus offensive sur l’accompagnement et la construction des parcours de vie de chaque public notamment en matière de prévention et d’éducation à la santé (rendre chaque personne actrice de sa santé, développer le travail en réseau et accompagner sa déclinaison territoriale, participer à l’articulation des champs du social, de l’insertion et de la santé) en s’appuyant sur :
- les 4 Points Info Santé (qui initient des ateliers de prévention auprès des publics scolaire, associatif, professionnel. Nous pouvons citer dans les collèges la sexualité, la parentalité, l’hygiène de vie, les conduites à risque, puis le Plan Départemental de Lutte contre l’Obésité notamment dans le secteur de la restauration scolaire en collège ou en faveur des personnes âgées et encore, le dispositif SOS Zamal…),
- les Centres de planification familiale (interventions sur la contraception et les grossesses précoces puis les besoins vitaux et affectifs du jeune enfant, les enjeux de la parentalité et les violences intra familiales en lien avec le CEVIF…). A noter qu’en 2012, 21 associations ont été
subventionnées pour un montant de près de 370 000 €.
- et la Mission Prévention et Education pour la Santé (qui instruit les demandes des associations, renforce la territorialisation à vocation départementale…)

· les actions en faveur des personnes âgées dépendantes.
- la Maison pour l’Autonomie et l’Intégration des Malades Alzheimer (MAIA) agréée en 2011 par l’ARS est co-portée par l’Association Alzheimer et le Conseil Général). Cette structure assure une coordination autour de la prise en charge des personnes âgées en perte d’autonomie en facilitant la coopération, la coordination et la mise en synergie des acteurs concernés. Implantée en mai 2012 sur le territoire Nord, elle a été étendue sur le territoire Sud en début d’année 2013 et le sera en fin d’année 2013 sur le territoire Ouest.
- le Réseau Gérontologique Ouest (RGO) labellisé en « centre Local d’Information et de Coordination (CLIC) » qui a pour missions l’accueil, l’écoute, l’information, le conseil et le soutien aux personnes âgées et à leurs familles. Son territoire d’intervention lui permet de toucher près de 23000 personnes.
- Les actions du Conseil Général visent à promouvoir la vie à domicile de la personne âgée et de prévenir la perte d’autonomie. Des actions sont menées comme la création d’un réseau de professionnels/dépistage de la maladie et des troubles de comportement afin de rompre l’isolement, l’intervention de prestataire de services d’aide à domicile dans le cadre de l’APA, la mise en place de groupes d’échanges entre aidants, assistés de professionnels, l’apport de solutions de répit par l’orientation vers les services créés (Répit/repos, accueil de jour en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes –EHPAD -, famille d’accueil agréées…).

Pour 2013, les élus ont réaffirmé l’engagement volontariste de la Collectivité en votant les orientations en matière de santé publique se décomposant comme suit :
· Renforcer le dépistage précoce des troubles et le suivi médical des enfants en particulier ceux accueillis à l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) ;
· Poursuivre les interventions dans les collèges en matière d’éducation à la vie (sexualité, parentalité, hygiène de vie, conduites à risque) pilotée conjointement par le Conseil général, l’ARS et l’Académie de La Réunion ;
· Pérenniser la collaboration interservices et le partenariat auprès des acteurs associatifs institutionnels pour la mise en oeuvre des projets territoriaux ;
· Valoriser les actions liées au Plan Départemental de Lutte contre l’Obésité (nutrition et équilibre alimentaire) notamment dans le secteur de la restauration scolaire en collège (promotion de la consommation des fruits et légumes, valorisation de la production locale) en faveur des personnes âgées (malnutrition ou sous nutrition) ;
· Développer un accompagnement des assistants familiaux et accueillants familiaux sur le volet Prévention et Santé des publics accueillis ;
· Envisager l’accompagnement à la santé des bénéficiaires du RSA ;
· Rester mobilisé dans la « lutte contre les addictions » dans le cadre du dispositif SOSC Zamal en privilégiant les actions en direction des 11-16 ans et les familles ;
· Amener les jeunes à réfléchir sur les besoins vitaux et affectifs de jeune enfant, les enjeux de la parentalité et les violences intra familiales en lien avec les associations concernées ;
· Poursuivre le repositionnement des associations subventionnées sur les priorités départementales et la contractualisation sur des programmes pluriannuels d’intervention ;
· Initier des projets de prévention et de promotion de la santé dans le cadre des actions de coopération existantes ou à bâtir notamment avec les Seychelles (lutte contre les addictions) et les Comores (détection des handicaps chez les jeunes enfants).

Au titre de la Santé, les autres dossiers validés par les élus membres de la Commission Permanente

→ 210 000 € pour la Kaz Grand’R, une nouvelle offre pour étoffer le dispositif « Répit-Repos »


Afin d’étoffer l’offre du dispositif « Répit-Repos » qui consiste à soulager les aidants familiaux et leur permettre de faire une « pause », le Conseil Général va mettre à la disposition du GIP-SAP – Maison de l’Aide à la Personne, une propriété située à l’Entre-deux (ex-auberge de jeunesse) et rebaptisée la « Kaz Grand’R ». Cette infrastructure pourra accueillir les aidants familiaux de personnes âgées ou de personnes handicapées et leur famille pendant un week-end ou une semaine autour d’un concept de tourisme social. Le budget consacré à ces nouvelles prestations s’élèvera à 210 000€ pour l’année 2013. Par ailleurs, pour faire face à la montée en charge du dispositif Répit-Repos, la Commission permanente a voté le versement de la totalité de l’acompte de la subvention 2013, soit 540 586€.

→ Près de 155 000 € pour le CEVIF et Momon Papa Lé La

Deux subventions sont accordées aux associations CEVIF (Collectif pour l’Elimination des Violences Intrafamiliales) et « Momon Papa Léla ». La première pour garantir la continuité de ses actions de prévention et d’accompagnement. La seconde pour apporter des réponses aux besoins
d’hébergement d’urgence des publics vulnérables.

→ 7 000 € pour la Maison des Parents de l’océan Indien « Kaz a nou »

Une subvention d’un montant de 7 000€ est accordée à l’Association MPOI (Maison des Parents de l’Océan Indien) pour améliorer l’accompagnement des familles d’enfants hospitalisés originaires de la zone Océan indien au sein de la structure « Kaz a nou ».

→ 5 000 € pour financer les actions de « l’Association Echanges, Solidarité, Voyages »

Cette association qui valorise les échanges entre les familles et les enfants, intervient également auprès des personnes en difficulté (accompagnement administratif, recherche de solutions diverses) et mène des actions de solidarité en faveur des personnes démunies. De plus, elle organise des voyages pédagogiques et culturels ainsi que des manifestations.
Pour 2013, cette association souhaite reconduire les actions de prévention en matière de santé auprès des collégiens et des centres de vacances, plus particulièrement la prévention des addictions et des MST, ainsi que sur la sensibilisation en matière de nutrition en partenariat avec les services du Conseil Général.
Pour mener à bien ces actions, les élus ont alloué à l’association une subvention de 5000 €.

Autres dossiers votés par les élus

→ Insertion


■ 73 premiers jeunes Emplois d’Avenir recrutés dans la filière sportive
Comme l’avait annoncé la Présidente du Conseil Général, les ligues et comités sportifs réunionnais feront partie des organismes qui pourront accueillir les bénéficiaires des « Emplois d’Avenir » recrutés par le Conseil Général. La Commission Permanente a approuvé la 1ère programmation de ce dispositif : 73 jeunes (sur un effectif total de 250) seront affectés au sein des ligues de football, de voile, d’échecs et des comités régionaux de cyclisme et de boxe anglaise afin de suivre un parcours global d’insertion professionnelle et de formation.

■ Près de 130 000 € pour soutenir l’économie sociale et solidaire
Trois associations intervenant dans le champ de l’économie sociale et solidaire bénéficieront du soutien de la Collectivité à hauteur de 126 000 €.

→ Focus sur cette annonce relative à l’Agriculture

Conformément à un des axes prioritaires du Programme de la Mandature, le Conseil Général a engagé une démarche de valorisation agricole de ses propriétés foncières (terrains agricoles et espaces naturels dont ENS).
Cette orientation stratégique traduit la volonté de la Collectivité à développer sa politique de solidarité économique, en autorisant sur ses terres inexploitées et non valorisées l’installation d’activités agricoles, en accompagnant les publics en difficulté et en favorisant l'insertion sociale et
professionnelle des Réunionnais par l'agriculture.
La première étape de cette démarche prend la forme d’un appel à projets pour permettre la mise en culture des propriétés départementales à vocation agricole sur les communes de Saint-Pierre, Saint-Paul, Bras-Panon et Saint-Leu.
Le Conseil Général dispose également d’Espaces Naturels Sensibles (ENS) susceptibles d’accueillir des activités agricoles respectueuses de l’environnement, soucieuses d’un développement durable et pouvant contribuer à préserver la biodiversité et la qualité du milieu naturel.
Les ENS concernés : Domaine Fleurié (Saint-Denis), Dioré (Saint-André), Sainte-Marguerite (Saint-Benoît), Bois Blanc (Sainte-Rose) et Notre Dame de la Paix (Tampon).
C’est pourquoi, l’appel à projets pour permettre la valorisation agricole de certains des ENS, propriétés du Conseil Général, est limité dans un premier temps à l’apiculture et à la culture de la vanille.
Les agriculteurs en activité ou en devenir, en recherche de foncier pour pouvoir s’installer ou consolider une exploitation agricole de taille insuffisante, sont invités à venir retirer un dossier de candidature à compter du 15 Juillet 2013 à la Direction de l’Agriculture et du Développement Rural à Saint-Denis. Le dépôt des dossiers de candidature devra se faire au plus tard le 14 août 2013.

→ Sécurité Incendie

Près de 3 millions d’euros pour une nouvelle caserne du SDIS à Saint-André

Pour assurer une meilleure qualité de service, le Conseil Général a engagé une politique de renouvellement et de création de centres de secours sur l’ensemble du territoire. C’est ainsi que la commune de Saint-André accueillera bientôt une nouvelle caserne pour un coût prévisionnel de 2,9M€.

→ Aide aux communes

Dans le cadre du dispositif CSD (Contrat de Solidarité Départementale) destiné à aider les communes à financer des projets dans des domaines prioritaires de la mandature du Conseil Général, quatre communes, Saint-Benoît, La Possession, Bras-Panon et Sainte-Marie bénéficieront d’une subvention globale de 407 600€ pour des structures d’accueil de jeunes enfants et la mise en oeuvre de chantiers d’insertion.

→ Logement

Une subvention complémentaire de 55 000€ est accordée à l’ADIL (Agence Départementale d’Information sur le Logement) en vue d’assurer la mission d’animation et de coordination du 5ème Plan Départemental d’Actions pour le Logement des Personnes Défavorisées de La Réunion
(PDALPD).

→ Sécurité routière

Le Conseil Général participe au PDASR (Plan Départemental d’Actions de Sécurité Routière), socle permanent des interventions de sécurité routière, en soutenant notamment la totalité des actions portées par les collèges et celles liées au secteur social.
Pour l’année 2013, une subvention de 44 000 € est accordée pour que les actions prévues puissent être mises en oeuvre.

→ Coopération régionale

Dans le cadre de l’insertion-mobilité des bénéficiaires du RSA, le Conseil Général accorde une subvention de 12 000 € pour le développement de l’entraide humanitaire et de la flore internationale afin de mener un chantier d’insertion à Madagascar visant à la rénovation et l’extension de la
boucherie municipale d’Antanifotsy.
6 agents polyvalents recrutés en CUI prendront part à ce projet.
Jeudi 11 Juillet 2013 - 17:26
Lu 980 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales