Politique

Conseil de la CINOR: Les élus de Ste-Marie et de Ste-Suzanne quittent la séance

La tension n’est pas prête de retomber à la Cinor. Face à la volonté affichée de son président, Gérald Maillot, de garder la tête de l’intercommunalité jusqu’en 2020, en dépit du principe de présidence tournante instaurée entre les communes de Saint-Denis, Sainte-Marie et de Sainte-Suzanne, les élus majoritaires de ces deux dernières ont décidé de quitter le conseil communautaire ce vendredi.


Après le boycott opéré jeudi 25 février par les élus de Sainte-Marie et de Sainte-Suzanne, ce conseil a pu se tenir ce vendredi en présence des groupes majoritaires et de l’opposition de Saint-Denis, Sainte-Marie et de Sainte-Suzanne.

En préambule, le président de la Cinor, Gérald Maillot, a lu la motion déposée par les maires de Sainte-Marie et de Sainte-Suzanne, Jean-Louis Lagourgue et Maurice Gironcel concernant les orientations budgétaires de l’interco’.

Ceci fait, Jean-Louis Lagourgue a immédiatement pris la parole devant l’assemblée et a rappelé à l'assistance -mais surtout à Gérald Maillot- que la Cinor a été créée autour de deux axes : "la solidarité du territoire et la gouvernance partagée, au delà de toute sensibilité politique". "Tous les présidents de notre intercommunalité ont respecté ce principe de présidence tournante. Après deux décennies de fonctionnement, la réussite de la Cinor est unanimement reconnue et cette dernière a dépassé tous les contours des autres communautés d’agglomération de l’île. Elle comporte plus de projets d’investissements que toutes les autres intercommunalités réunies", a déclaré le 1er vice-président de la Cinor.

"Une crise sans précédent"

Il a également déclaré à l’attention de Gérald Maillot que l’élection de ce dernier "s’inscrit dans cette logique de présidence tournante" et que la volonté de l’actuel président de mener la Cinor jusqu’en 2020 "a créé une crise sans précédent". "Vous prenez une lourde responsabilité Monsieur Maillot, celle de créer un blocage institutionnel, reprend Jean-Louis Lagourgue. Je m’insurge contre votre conception manichéenne, avec d’un coté un enjeu prioritaire et de l’autre une politique politicienne. La question de présidence est centrale et indissociable de notre projet. J’espère que la raison va l’emporter : je vous demande donc de reconsidérer votre position", termine-t-il.

Après Jean-Louis Lagourgue, au tour de Maurice Gironcel de prendre la parole. Le maire de Sainte-Suzanne, solidaire de celui de Sainte-Marie, a également appelé Gérald Maillot à respecter le principe de présidence partagée, "un pilier démocratique de notre intercommunalité ". "Lors de votre élection en date du 23 juillet 2014, vous avez déclaré que le mode de fonctionnement respecterait les uns et les autres. Personne n’aurait imaginé que deux ans après, vous alliez revenir sur votre parole,  jetant ainsi le discrédit sur les élus", déplore le second vice-président de la Cinor.

"Depuis 20 ans, elle (la Cinor, ndlr) est à nos yeux un exemple qui, certes, reste à parfaire, mais qui pour l’essentiel travaille pour le bien de toutes et de tous", poursuit le maire de Sainte-Suzanne, qui met Gérald Maillot face à ses responsabilités : "Contrairement à ce que vous avez pu prétendre, le principe de la présidence alternative entre les trois communes ne revêt aucun caractère illégal mais relève d’un processus totalement démocratique. Si toutefois tel était le cas, votre élection, conséquence directe de la démission du Maire de Sainte-Suzanne en juillet 2014, serait elle-même issue d’un processus illégal : il vous appartiendrait alors d’en tirer tous les enseignements nécessaires".

"On se croirait en Corée du Nord"

Après avoir longuement écouté ses deux vice-présidents, Gérald Maillot a déclaré avoir pris "acte" de leurs recommandations, sans pour autant les commenter.

Il a proposé dans la foulée de commencer à "délibérer sur les rapports", ce qui n’a pas plu aux élus de Sainte-Marie et de Sainte-Suzanne, qui ont préféré marqué leur désapprobation en quittant silencieusement la séance, pour se rendre dans une salle annexe du conseil communautaire.


 Là, les maires des communes "frondeuses" ont déploré l’attitude de Gérald Maillot. "Tout ce que le président a à dire, c’est qu’il prend acte. C’est inadmissible", ont déclaré les deux édiles. "On se croirait en Corée du Nord", affirme même Jean-Louis Lagourgue. "Nous aussi nous prenons acte et nous disons que Gérald Maillot joue avec le feu", reprend le maire de Sainte-Marie. "Deux communes soudées et qui représentent 50% du territoire ça peut poser et ça posera des problèmes, il va le constater. Ce n’est pas un chantage que nous faisons", assure le vice-président de la communauté d’agglomération, qui se dit "triste" de ces tensions après "tant d’efforts faits par les présidents respectifs de la Cinor". "

"Malgré ces déchirements, je suis de tempérament optimiste et j’espère que la raison va l’emporter. Il va comprendre que son projet de territoire ne peut-être mené à bien s’il a l’aval des conseils municipaux de Sainte-Marie et de Sainte-Suzanne",
espère-t-il.
 

Les deux édiles sainte-marien et sainte-suzannois attendent également beaucoup du vote du prochain budget primitif, qui se tiendra le 24 mars prochain, où "beaucoup de choses vont être dites". "Nous allons décortiquer et dénoncer également les dérives que nous avons constatées dans les différents budgets, en particulier celui de l’investissement, qui plonge de manière incroyable", indique Maurice Gironcel.

Sainte-Marie et Sainte-Suzanne face à "l'ogre" dionysien

Jean-Louis Lagourgue va même plus loin. "Nous constatons que les finances de la Cinor ne sont pas aussi saines qu’annoncées car les charges de fonctionnement ont explosé. Les charges induites par la Cité des Arts coûtent à la Cinor plus de trois millions d’euros par an et celles d’Aquanor plus de 800.000 euros. Nous dénonçons aussi des recrutements injustifiés et surtout politiques…" affirme Jean-Louis Lagourgue, pour qui ces "dérives mèneront la CINOR dans une impasse budgétaire".

"Les marges étaient relativement confortables avant le passage de relais à Gérald Maillot"
, poursuit-il. "Saint-Denis s’est servi au détriment des petites communes que nous sommes. Ce n’est pas notre vision de l’intercommunalité. Nous voulons une intercommunalité de solidarité, de destin, et il faut que tous les élus en soient conscients", martèle-t-il.

Jean-Louis Lagourgue lance un appel à ces derniers : "Je leur demande de se pencher sur la réalité de la Cinor, cela va peut-être les inciter à nous rejoindre".
Vendredi 4 Mars 2016 - 18:39
SI
Lu 5846 fois




1.Posté par Pro No Stick le 04/03/2016 19:31 (depuis mobile)
Soutien pour le coup aux deux tontons macoutes..le maillot est ridicule, avec Gilbert à la manœuvre..c'est ridicule.

2.Posté par KLD le 04/03/2016 19:31
ho , y fé pitié!!!!!!!!! .faut pas fuir comme ça messieurs les zébus endémiques ....!!!!!!!!!


courageux mais pas téméraires !
NRL , plus que jamais !

3.Posté par INDIGNE le 04/03/2016 19:55
Et parmi les élus de droite restés au côté de MAILLOT : René Paul VICTORIA Himself. Le pathétique looser de la droite dionysienne a vendu son âme au diable pour quelques babioles alors qu'il est retraité de l'éducation nationale, perçoit 5000 euros de retraite parlementaire. Mais surtout il s'allie aujourd'hui avec ceux qui lui ont craché à la figure durant plus de 20 ans, Gilbert ANNETTE lui jetant avec la gentillesse qui le caractérise au visage entre les deux tours des municipales à la télévision en 2014, qu'il avait la culotte sale pour avoir utilisé l'argent du contribuable en amenant sa "secrétaire" en métropole sur les deniers de la collectivité. Aujourd'hui il est bras dessus dessous et se fait même reconduire à l'issue du conseil par un élu socialiste en voiture. Na pa rien que la culot le sal. Beuark

4.Posté par Laurent le 04/03/2016 20:18
Gérard y court après l'argent !

5.Posté par bonnemémoire le 04/03/2016 20:26
Les arguments, de ce Président , rapportés par la presse, pour justifier sa conduite sont proprement hallucinants .
Maintenant que peut-il dire d' autre que " je prends acte" ?
L' ayant entendu un jour dans une interview j 'étais proprement stupéfait et dire qu'il était alors premier adjoint de la " plus grande ville de l' outre-mer " , comme aime à le rappeler certains.
La question n'est pas le niveau d' illettrisme du personnage c'est celle de son choix comme premier adjoint, en raison, sans doute justement , de son illettrisme.
Donc il est à craindre , qu'à la mairie , comme à la Cinor, il remplit une fonction et adopte des positions qui doivent proprement le dépasser et qu'il est en incapacité de défendre.
A qui donc profite ces pratiques ?
Gilbert Annette doit avoir une idée.
Pauvre Réunion .

6.Posté par miro le 04/03/2016 21:03
Laisse bougre là profite du système jusqu'au gongon ! oté lé gaillard, gagne l'argent sans casse son c..l ! cé mon avis et mi changera pas .....

7.Posté par DAKATINE le 04/03/2016 21:04 (depuis mobile)
Il faut rejoindre la CIVIS c'est la mode.....

8.Posté par Phillipe le 04/03/2016 21:13
Momo va faire une conférence de presse pour nous dire qu'il est inquiet pour sa voiture toute neuve 508 toutes options payé par la Cinor , c'est vrai il est habitué au Mercedes payé par les militants....

9.Posté par KLD le 04/03/2016 21:45
merde post 8 , passer de mercedes à 508 , qu'elle déchéance ! non , vraiment , le pcr n'est plus ce qu'il était !!!! roules en 508 , non mais ? pour un PCR , je pensais que l'on restait à la deudeuche ou l'ami 8 ......... la gauche a perdu ts ses fondamentaux !!!!! ils se conduisent comme de vulgaires zébus de droite ek zot gros loto ..............plus de repère !!!!!

10.Posté par KLD le 04/03/2016 21:51
en passant , c'est l'éternel série Z de la politique endémique : PCR et la droite unis contre le PS .........un air de déjà vu ...c'est comique la peau litique locale ..........y fé ri !

11.Posté par Lolo le 04/03/2016 21:59
c'est du grand n'importe quoi, mais que veut ce Gerald Maillot si ce n'est la présidence et tout ce qui va avec, un arriviste doué de vislardise.là, je suis pour les deux autres escogriffes.

12.Posté par GIRONDIN le 04/03/2016 22:17 (depuis mobile)
Je trouve les raisons interessantes.Quand il s''agit de s''accrocher nos élus ont beaucoup beaucoup d''imagination.Du même ordre hier Estrosi (maire,député,président région,président métropole ) s''il cumule c''est à cause de la loi, lui ne veut pas..(FI)

13.Posté par Louis Pariot le 04/03/2016 23:54
Et pendant ce temps-là les cochons cochonnent nout île

14.Posté par romano le 05/03/2016 04:29
Gerald prof de karaté, ou est la sagesse, le respect, intégrité, à l'inverse, nous decouvrons le traite, manipulateur, le baiseur, le gros coeur,
Les parents ne metter jamais vos enfants au contact de cette homme , pour leur apprendre les valeurs de la vie , parcequ'il en a pas ..

15.Posté par st josephoise le 05/03/2016 05:43
FOUT CE PETIT MONDE DE LA POLITIQUE SE BAGARRE CAR SE SONT DES INDEMNITÉS CONSÉQUENTES QUI SONT L OBJET DE LA DISCORDE SI C ÉTAIT DU BÉNÉVOLAT IL N Y AURAIT PAS DE BAGARRE C EST CA FAIRE DE LA POLITIQUE . ACTUELLEMENT LES CONTRIBUABLES ASSOCIES SE BATTENT POUR LA SUPPRESSION DE LA RÉSERVE PARLEMENTAIRES DE NOS TRÈS CHÈRES DÉPUTÉS QUI EUX NE S EN PLAIGNENT PAS ET NE SONT PAS PRES A Y RENONCER CELA REPRÉSENTENT L IMPÔT SUR LE REVENU DE 33000 FAMILLE VOILA OU PASSENT L ARGENT DU CONTRIBUABLE CELA DEVRAIT FAIRE PARTI AUSSI DE L ÉGALITÉ RÉELLE .

16.Posté par Marinette le 05/03/2016 05:50 (depuis mobile)
RAF de ces TDC

17.Posté par Consanguin le 05/03/2016 07:36 (depuis mobile)
Cumuler Pei avec pouvoir Pei la mafia reunionnaise dans toute sa splendeur évidemment il faut se battre pour partager le bon gâteau de la métropole....que dire retourner a l école?

18.Posté par kri le 05/03/2016 07:44
st denis veut ecraser tout le monde , annette en tete ..........l entree du barachois a été décidé sans st suzanne ....

19.Posté par Bayoune le 05/03/2016 08:18
On dirait une bataille rangée de maffieux pour le partage du butin sur le dos de leurs électeurs cocufiés. Espérons qu'ils n'iront pas comme à Marseille jusqu'à la kalaf. In laksidan seré vite arivé. " Jean-Louis Lagourgue ou dit kassnwazète, va même plus loin. "Nous constatons que les finances de la Cinor ne sont pas aussi saines qu’annoncées car les charges de fonctionnement ont explosé" .C'est quand même marrant, que les deux cocus trouvent des dysfonctionnements dans les comptes de CINOR que maintenant. Touletan zot lété konm Q é somize lavé pwin de problinm - c'était la belle vie, la pa vré Momo?

20.Posté par Bof le 05/03/2016 08:33
Bof, pas de quoi se casser des noisettes ! Fais comme zot i ve, la mer i batt mem !

21.Posté par Merci les administré(e)s le 05/03/2016 09:11
Je mets en lien 2 ou 3 phrases de l'article

"Après deux décennies de fonctionnement, la réussite de la Cinor est unanimement reconnue et cette dernière a dépassé tous les contours des autres communautés d’agglomération de l’île." (dixit JL Lagourgue)

"Depuis 20 ans, elle (la Cinor, ndlr) est à nos yeux un exemple qui, certes, reste à parfaire, mais qui pour l’essentiel travaille pour le bien de toutes et de tous", poursuit le maire de Sainte-Suzanne, qui met Gérald Maillot face à ses responsabilités.."

"Jean-Louis Lagourgue va même plus loin. "Nous constatons que les finances de la Cinor ne sont pas aussi saines qu’annoncées car les charges de fonctionnement ont explosé. Les charges induites par la Cité des Arts coûtent à la Cinor plus de trois millions d’euros par an et celles d’Aquanor plus de 800.000 euros. Nous dénonçons aussi des recrutements injustifiés et surtout politiques…" affirme Jean-Louis Lagourgue, pour qui ces "dérives mèneront la CINOR dans une impasse budgétaire". "

Donc, en tant que CON-tribuable et CON-citoyen de la CINOR, j'en conclus:

- la CINOR = un machin qui a marché à merveille depuis 20 ans,

- mais tout à coup, à l'occasion d'un problème de présidence (G.Maillot ou M. "J'y suis, j'y reste), on découvre des problèmes...

Les dérives indiquées, elles ont été votées non? Et si c'était pas bien, fallait pas les voter, non?

On me/nous prendrait pas un peu pour des ânes (je suis gentil) ?

22.Posté par KLD le 05/03/2016 15:27
++++++++++ post 21 , c'est dit !

23.Posté par nicolas le 05/03/2016 17:16
mais bon dieu qu'est ce qu'il comprend pas le MAILLOT ? on a dit présidence tournante donc tu dégages, chacun son tour ! je comprends bien que le salaire t’intéresse..... mais accepte les règles du jeu... de toutes façons on te trouvera bien un autre poste bien payé..... merde à la fin.... ras-le -bol de ces profiteurs ! ou finni gagne assez là mounoir !

24.Posté par KLD le 05/03/2016 18:13
on se calme le comique nicolas ......................ce que dit post 21 est "à méditer" , bien que cette expression me fait doucement sourire. le "très sérieux" lagourgue sans compter le giiiiironcel ont tout voté et maintenant , ils sont po contents .......de l'hypocrisie des "ces politiques" dit "élus"

25.Posté par Fred le 05/03/2016 18:58
La plus grosse part investie Dans la CInor vient de st Denis il est normal que la présidence reste à un élu de la ville de st Denis . Dire que Gérald Maillot court Apres les indemnités cela est peu petit car les deux autres prétendants sont déjà maire et élu dans les collectivités .Les cumulards et chasseurs d indemnités ce sont eux

26.Posté par Fred le 05/03/2016 19:09
Et puis si ces deux commune ne trouvent plus leurs compte qu ils se rapprochent de la CIrest géographiquement il y a rien qui ne les empêchent lol!!!. Inquiet pas ils savents où il y a de l argent .

27.Posté par cafrine le 05/03/2016 20:36
Près de retomber !!!!! Payez vous un correcteur qui sache parler français !!!!

28.Posté par grater de ki le 05/03/2016 21:43
Gironcel ou vaut pu rien sur la scène politik. A ou même avec ary chong chine kan la coule le PCR.

Aii

29.Posté par hypocrite le 07/03/2016 04:23
Je ne comprends plus l'attitude de Mr ALAMELOU ET GRONDIN, pourquoi il siège pour sauver le quorum de Mr MAILLOT?
N'est il pas allier avec Didier Robert ET Jean Louis LAGOURGUE?? Est ce qu'il a changer de nouveau sa veste?? Pourtant la fille de D'Antonio GRONDIN a été Embaucher à la RÉGION par LAGOURGUE. Comprend qui pourra

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales