Economie

Connaissez-vous vraiment le letchi réunionnais?

Lundi 26 Décembre 2016 - 18:41

Pendant les fêtes de fin d’année, il est partout, même sur les étals de métropole. Le letchi réunionnais est en concurrence avec Madagascar et l’Asie sur le marché international mais pourrait bien tirer son épingle du jeu.


Depuis peu, l’île Maurice a introduit dans ses vergers une nouvelle espèce de letchi, plus juteuse, charnue et sucrée: le Yook Ho Pow. Mais en matière de letchis, notre île n’est pas en reste et offre des atouts qui parlent aux consommateurs.

À La Réunion, la variété vedette est la Kwai-Mi, originaire de Chine et introduite en 1764 par Joseph-François Charpentier de Cossigny de Palma et acclimatée à Saint-Benoit par Joseph Hubert à la fin du 18e siècle. "La variété Kwai-Mi répond bien aux attentes, par sa couleur et son goût. Le letchi, c'est sacré pour le Réunionnais. Il sait reconnaître la qualité et il n’achète que s'il peut goûter. Si un vendeur refuse à son client de goûter un letchi avant d'acheter, il ne vendra pas. Les letchis de Bras-Canot ont la côte et l'origine est souvent mise en avant par les revendeurs. Tous les letchis sont bons, il faut qu'ils soient récoltés à la bonne maturité et présentent une belle couleur rouge. La qualité est avant tout due au savoir-faire du cueilleur puisque nous avons tous la même variété", explique Eric Lucas, responsable du Pôle végétal à la Chambre d’agriculture de la Réunion.

Une cinquantaine de variétés de letchis en test sur notre île

Au fil du temps, il y a eu plusieurs tentatives d’introduction de nouvelles espèces. Mais plus ne veut pas dire mieux et dans ce cas, les goûts des consommateurs sont aiguisés. La variété Yook Ho Pow, introduite à Maurice récemment, "fait de gros fruits et comme les letchis sans grain elle devient vite écœurante du fait de son taux de sucre et du volume de la pulpe. Cette variété de letchis ne mûrit pas en même temps et les grappes ne sont pas homogènes", détaille Eric Lucas.

Depuis les années 80, plus d'une cinquantaine de variétés ont été introduites sur notre île, en provenance de Chine, d’Inde, des Seychelles ou des Etats-Unis. "Quelques variétés semblent intéressantes sur le plan agronomique mais elles n'arrivent pas à proposer un plus significatif par rapport à notre variété Kwai-Mi. Quelques clones de cette variété ont été identifiés par les producteurs, notamment l'incontournable letchi-toupie, caractérisé par un petit grain à la forme d'une toupie", continue Eric Lucas.

Plutôt que de diversifier les variétés, les producteurs réunionnais cherchent la maîtrise du produit. "Nous orientons nos essais sur la maîtrise de la floraison par une meilleure gestion de la fertilisation et de l'irrigation, l'objectif est de gagner en précocité. Il nous faut produire des letchis en novembre voire fin octobre pour arriver avant les producteurs malgaches sur le marché de Rungis" précise le responsable du Pôle végétal.

Trois producteurs de letchi bio

Depuis peu, nos letchis réunionnais sont exportés sur les étals d’Europe. "Nous avons un énorme marché sur l'Europe du Nord, en Allemagne, aux Pays-Bas ou au Luxembourg. Ces consommateurs ne veulent pas du letchi malgache traité au souffre", explique Eric Lucas.
 
Des producteurs de letchis pour l’export concentrent leurs efforts sur le bio. "Bien que par essence, le letchi réunionnais ne soit pas traité, précise Jean-Bernard Gonthier, le président de la Chambre d’agriculture de La Réunion, c’est une affaire de cahier des charges, qui est très contraignant pour être certifié Bio", précise-t-il. Pour le moment, ce cahier des charges est suivi par trois exploitations de l’Est de l’île. L’objectif pour l’année prochaine est de doubler la production de letchis bio voués à l’export pour le marché de Rungis.
Laurence Gilibert - laurence.gilibert@zinfos974.com
Lu 22972 fois



1.Posté par Pamphlétaire le 26/12/2016 19:58

Me concernant, je connais le litchi réunionnais acheté sur les étals de la Réunion, le seul produit qui a augmenté de 262 % en 40 heures...Cela, je le sais et je l'ai gardé dans ma mémoire...Le 31 décembre 2001 à 17 heures le kg de litchi coûtait 2,50 francs (deux francs cinquante) le kilo pour l'acheteur sur les étals à la Réunion. Le 2 janvier 2002 à 9 heures, le kg de litchis vendu sur l'étal à la Réunion coûtait un euro soit 6,54 francs le kg soit une augmentation de 262 % par kilogramme de fruit en 40 heures...Le JIR avait effectué quelques temps plus tard une enquête pour indiquer que le produit qui avait augmenté le plus était la lessive, qui avait augmenté de 175 % environ sur combien de temps (Nul ne le sait et je ne me souviens plus de la l'intervalle) et que c'était dû à la matière première, aux frais de transport, aux frais de stockage, aux frais de ci, aux frais de là; aux frais de stockage....Mais le litchi, produit sur place, pas de frais de transport, de douanes, d'acheminement, etc...et 262% d'augmentation en 40 (quarante) heures....Qui dit mieux? Qui est ou qui sont les plus escrocs dans cette augmentation du passage du franc à l'euro à la Réunion? Ah, il y en a qui mouillent dans leur culotte ou slip on dirait car je n'ai jamais lu ou entendu cette affirmation confirmée ou rapportée...Ce qui veut dire que mentir par omission est la reine des mensonges à la Réunion. CQFD.

2.Posté par Choupette le 26/12/2016 20:21

Vive nos letchis !

Les Meilleurs !

3.Posté par golf51 le 26/12/2016 20:23

sans aucun chauvinisme c'est bien le meilleur du monde ce Letchis réunionnais!

4.Posté par Thierry le 26/12/2016 22:19

Moi, mi aime mon letchi. Mwin néna lé myinn' mi mange pas sate mon camarade, mi mangera pas sate déor non pli.

Bon appétit. Ca lé doux mi dis à ou.

Pensées violettes

5.Posté par y.féry le 27/12/2016 10:08

Sat bras canot lé bon mais les miennes lé pas mauvais non plus! lé rare que moin lé obligé achète letchis; au contraire mi partage ec mon band' z'amis, la famille; y envoye en France et même en Autriche (y profite un' y voyage). A soir même ou peut-être demain, ma famille là-bas y sar apprécier les letchis cueillis hier lundi.

6.Posté par môvélang le 27/12/2016 22:34

je n'habite pas à Saint benoit et mon verger n'est pas à Bras Canot, et pourtant des clients qui se disent connaisseur ont reconnu mes letchis, !!!!!!!!!!! de Bras Canot parce que des letchis aussi gros et bons ne pouvaient pas venir d'ailleurs!
j'ai peur de les contredire!

7.Posté par kersauson de (p.) le 28/12/2016 08:33

il est bien meilleur a Rodrigues.. et meme a morice.

8.Posté par kersauson de (p.) le 28/12/2016 08:34

ah ma Choupette.. twa je vais te croquer..

9.Posté par tete pioche le 28/12/2016 16:02

non faut faire venir des experts zoréoles pou explik a nous

10.Posté par menfin le 29/12/2016 04:38

2,50 le kg en metropole en grande surface aujourd hui... Mangue 1,60 la piece.. meme prix qu ici alors qu il en pousse partout.

11.Posté par Hibiscus 974 le 29/12/2016 17:51 (depuis mobile)

Les letchis de la Réunion surtout de l'Est sont les meilleurs!!!
1) visuellement ils attirent le regard (fraicheur, grosseur, peau rouge)
2) gustativement ils sont tout simplement délicieux ( chair pulpeuse souvent avec de petite graine).

12.Posté par tete pioche le 02/01/2017 13:15

ic itt lé meilleur : délinquance, Taux chomage, Allocations , requins
escrocs en politiks
na meme un élu i gagne cale cyclone avec son poing : alors li cé le pompom du Mégaolo

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter