Politique

Congrès des Maires: Les élus d'Outre-mer dénoncent le gel des dotations de l'Etat


Source: site internet du Congrès des Maires
Source: site internet du Congrès des Maires
Hier, s'est ouvert le 96ème Congrès des Maires à l'Hôtel de Ville de Paris. Jusqu'à jeudi prochain, les maires de toutes les communes de France vont discuter de leur situation, confrontés qu'ils sont à la rigueur budgétaire prônée par le gouvernement. Le gel des dotations de l'Etat est revenu dans toutes les bouches des élus ultra-marins, invités pour l'occasion à débattre lors de la traditionnelle première journée de discussions sous le thème des Outre-mer.

Les présidents des associations de maires de l'ensemble des collectivités d'Outre-mer ont fait le déplacement à cette occasion. Roland Robert, maire de la Possession et président de l'association des maires de la Réunion, a une nouvelle fois dénoncé le contexte budgétaire particulièrement rude auquel sont confrontées les communes réunionnaises.

Les termes "gel des dotations de l'Etat pour les collectivités" étaient dans tous les esprits, hier, dans la grande salle de l'Hôtel de Ville de Paris. A nos confrères de l'AFP, Roland Robert a évoqué les "situations de grande détresse" à la Réunion, notamment un fort taux de chômage qui plafonne à plus de 35%. "Le plus élevé de France", a insisté Roland Robert. Le tout, aggravé par un contexte social et économique compliqué à la Réunion, mais dans les DOM plus généralement.

Tous ont unanimement condamné le manque de moyens de l'Etat vers leurs collectivités. C'est que l'Etat a décidé de baisser de 1,5 milliard d'euros ses dotations pour la période de 2014 et 2015. "Cela donne un effet ciseau infernal (…), avec des effets négatifs comme une hausse des impôts locaux ou une baisse des investissements, qui conditionnent l'activité économique locale, en particulier le bâtiment et les travaux publics", a confié Jacques Pélissard, président de l'association des maires de France au Figaro. Une situation dont se passerait bien la Réunion et qui ne va pas arranger l'activité du BTP local.

Les maires de France et des communes d'Outre-mer attendent désormais le discours du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, faute de pouvoir entendre François Hollande, dont l'absence à ce 96ème congrès est fortement regrettée…
Mardi 19 Novembre 2013 - 16:12
.
Lu 1075 fois




1.Posté par muppets le 19/11/2013 17:20
Tant qu'on est dans les pb d'argent, combien de personnes envoyées généreusement à ce congrès (élus +famille+amis), et pour quel coût global ?

2.Posté par gaspillage le 19/11/2013 18:32
"le contexte budgétaire particulièrement rude" COMBIEN d"argent jeté pour le voyage de toute cette bande, voyage qui n'apporte rien à la Réunion

3.Posté par Lebon le 19/11/2013 19:20
Ils sont toujours en train de gaspiller de l argent public avec le congrès de ce machin "association des maires" : il serait temps que l ETAT refuse de doter ces machines à gaspillage de fonctionner

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 19/11/2013 19:28
faut gérer Roro..mais sais tu seulement le faire ?

réponse : non.

5.Posté par polo974 le 19/11/2013 19:39
Mais, putain, l'argent public, ce n'est pas l'argent des travaux publics....

6.Posté par PAYET le 20/11/2013 00:35
Y A JAMAIS ASSEZ MAIS IL TROUVE 50 000 POUR LES PHILIPPINES ET BIEN D'AUTRES ENCORE .

ILS NE NOUS PRENNENT PAS . ILS NOUS LAISSENT POUR DES C ...S .

7.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 20/11/2013 09:50
* A Jacques Pélissard, Président de l' Association des Maires de France (A.M.F),
* A Rolland Robert, Président de l'Association des Maires de le Réunion (A.M.D.R.),
* Aux 24 Maires de la Réunion,


*Pour compenser le manque de générosité de l'Etat français, je vous suggère, désormais, de ne plus vouloir qu'une seule construction - ne serai-ce qu'une piscine, n'est-ce pas Gilbert Annette ? - soit faite sans Permis de Construire. Vous verrez affluer dans les caisses des collectivités les taxes du Foncier Bâti et d'Habitation; quitte à ce que vous y perdiez personnellement au change...

*Et,pourquoi pas faire une investigation rétroactive chez ceux qui depuis des années font l'économie de ces taxes en ayant construit Sans Permis, avec votre permission... (10 ans d'arriéré à 3 000 € par an, ça fait 30 000 €, oui ?) cinq cent cas par an dit M. Noé de la D.E.A.L !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales