Social

Conflit en Guadeloupe : vers l'apaisement ?

La venue à Basse-Terre d'Yves Jégo semble aurait-elle apaisé certaines tensions ? Après avoir pris la mesure des grèves générales, le secrétaire d'Etat à l'Outre-mer a fait plusieurs annonces. Résultat: les stations-services devraient réouvrir ce matin...


Conflit en Guadeloupe : vers l'apaisement ?
Après plus de quinze jours de mouvement social et de paralysie économique, la Guadeloupe retrouve peu à peu le calme, du moins en ce qui concerne le blocage des stations-services. La grève générale liée à la vie chère se poursuit encore dans les rues de Pointe-à-Pitre...
Le collectif LKP a annoncé la poursuite de son mouvement contre les prix et les bas salaires. Les 146 revendications sont toujours de mise. Pour ce collectif comprenant 47 organisations, les marges et les taxes doivent être revues à la baisse tout comme les loyers dont le gel doit être rapidement effectif.

Yves Jégo le sait, l'attente populaire est forte en Guadeloupe. Installé avec ses collaborateurs en Basse-Terre, ce dernier rencontre depuis lundi les élus locaux et les socio-professionnels et tient à rappeler que son travail sera réalisé en complément de celui des collectivités locales. Des mesures ont néanmoins pu être prises pour apaiser certaines tensions...

L'intégralité des stations-services doit réouvrir aujourd'hui :

Les habitants de la Guadeloupe étaient privés de carburant depuis le 19 janvier. Des barils d'essence et de gasoil avaient même été vendus au noir afin de tenter de pallier à cette pénurie. En grève depuis le 19 janvier, les stations-services ont commencé à réouvrir leurs portes aux automobilistes en réponse à l'annonce du gel de toute implantation de nouvelle station service dans le département. Vingt-cinq stations ont ainsi été réouvertes hier. Les gérants ont donc lâchés du leste. Le reste devrait suivre aujourd'hui...

Le Revenu de solidarité active avec un an d'avance :


Ce ne sont pas moins de 61.000 bénéficiaires qui bénéficieront du RSA dès cette année. C'est une des premières mesures qu'Yves Jégo a décidé d'appliquer en premier lieu face à la grogne... Le revenu de solidarité active arrive avec une année d'avance sur l'agenda initialement prévu, soit en 2010.

40.000 billets d'avions pour la Guadeloupe :

Après la Réunion, c'est au tour de la Guadeloupe de profiter de la continuité territoriale. Ce matin, le secrétaire d'Etat chargé de l'Outre-mer Yves Jégo a annoncé la mise en place, dès cette année, de 40.000 billets d'avions aller-retour (Pointe-à-Pitre - Paris) pour un prix de 340 euros hors-taxe. Comme à la Réunion, ces billets seront délivrés sous conditions de ressources aux Guadeloupéens modestes. Selon l'AFP, cette mesure devrait concerner 10% de la population totale du département.

Rencontre avec "Lyiannaj kon pwofitasyon" aujourd'hui :

Le collectif contre l'exploitation outrancière, comprenant la grande majorité des syndicats, rencontrera Yves Jégo aujourd'hui à la préfecture de Basse-Terre. L'objectif est d'engager des négociations et des discussions entre l'Etat, les collectivités territoriales, le patronat et le LKP.

Réouverture de deux hypermarchés :

Deux enseignes Carrefour (Abymes et Baie-Mahault) ont réouvert leurs portes dans la journée d'hier. Selon l'Agence France Presse, un dispositif des forces de l'ordre était présent sur place afin de fluidifier les nombreuses entrées...
Mercredi 4 Février 2009 - 08:19
Ludovic Robert
Lu 1044 fois




1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 04/02/2009 16:28
pas sûr pour l'apaisement, vu que la martinique commence aussi à appeler à la grêve pour des motifs similaires...

2.Posté par BADO Richard le 12/02/2009 22:04
Copie d'un courrier à monsieur le préfet pour yves JEGO.

La situation guadeloupéenne digne de la révolution française de 1789 en a les mêmes origines
issues de privilèges accordés par un gouvernement français à la solde d'un système.

Pour venir à bout de ce système sans bain de sang, l'équipe Archi a mis au point le projet
Back-Card supporté par deux inventions inconnues, mais aux aspects novateurs reconnus qui sont
protégées par l'INPI (Institut National de la Protection Industrielle.)

Leurs références officielles sont :
INPI Brevet Réf : 04 02874000 du 19/03/04
INPI Brevet Réf : 0511987 000 du 28/11/05

Le site internet du projet Back-Card actuellement en cours de création dénoncera le
système en place de corruption de toute l'Assemblée Nationale, mais en apportera le remède avec
sa transparence. Ce projet peut être lancé dans toucher au budget ni demander de subvention.

Richard BADO
49 rue des Bons Enfants
13006 Marseille
richardba@numericable.fr

Téléphone : 00 33 486 120 184.
Portable : 00 33 629 628 519.

Merci, votre message a bien été envoyé!


Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales