Faits-divers

Conflit de voisinage: "Rentre dans ton pays, espèce de p...!"


« Rentre dans ton pays !… Ferme ta gueule, espèce de p... !... Il y a longtemps que j’ai envie de te tuer… » Admirons l’imperturbabilité de la présidente Panet énonçant ces énormités. La force de l’habitude ? Nous penchons plutôt pour l’impassibilité des juges, garante de leur impartialité.

Car ces monstrueuses paroles ont bel et bien été jetées à la figure de sa souffre-douleur par Walter. Lequel ne nie d’ailleurs pas les faits. Sauf qu’il ne se rappelle pas des termes exacts « et que j’étais sous le coup de la colère ». Ah bon ?

O’Hara et O’Timmins

Tampon, 20 mai 2014… Walter fait partie de ces irascibles qui ne supportent aucune contrainte. Un rien le gêne aux entournures. Alors, pensez, quand il a comme voisine immédiate une Mauricienne mariée à un Zoreil, voilà qui pollue son environnement très personnel.

On sait que le Créole est souvent mauvais voisin. Pour un rien, baisement i pète dans la cour Patel. Une perceuse, un coq trop matinal, un chien enroué, une mob' trafiquée, le café qui grille, le pilon dès potron minet, la tantine du voisin à l’orgasme un peu bruyant, tout est bon pour chercher noise à autrui. Walter, lui, ne supporte pas domoune i sorte déor. Tous les motifs de friction, même les plus ténus, sont bons à prendre.

Cette fois, ce fut l’entrée de la cour. J’explique : ces « O’Hara et O’Timmins » (!) tropicaux habitent deux maisons séparées mais qui sont dans la même cour, avec la même entrée de garage. Le « oups ! » est venu de là : le portail, pas refermé à l’heure convenue, a été la goutte de charrette qui a fait déborder la patience de notre colérique bonhomme. Insultes, injures, menaces à peine voilées ont duré des années.

« Elle i gratte sa fesse »

Un jour, la jeune Mauricienne a choisi de faire appel à un juge spécialisé en conciliation entre « personnes qui ne s’aiment pas », ce qui est une litote. Pour ne pas le prendre au dépourvu, elle est allée prévenir son sanguin (je n’ai pas dit « sanguinaire ») voisin. Qui a fort mal pris la chose.

D’où les amabilités citées en début d’article. Comme elle se tient devant le barreau avec une copine (témoin qui confirme tout), il fait mine de leur foncer dessus. Personne n’est blessé mais les infractions sont constituées.

S’il a reconnu tout ce qu’on lui reproche lors de l’enquête de gendarmerie, il y met de sérieuses nuances à la barre.
« Ma patience a des limites… Je reconnais les injures racistes mais… Je ne savais pas que c’était du racisme (saint Larousse priez pour lui !)… C’est elle la commencé… La voiture ? Ah non ! Mi allais travailler. Elle, elle i gratte sa fesse à longueur d’journée… La fé semblant donn’ in coup d’pied dans la roue… Elle l’était en guêpe… »

« Ces propos vous déshonorent ! »

Il est patent que cette atmosphère lourde, insupportable, et son point d’orgue ce 20 mai 2014, ont sérieusement ébranlé la jeune femme qui vit sous médocs depuis. Stressée à fond la caisse.

« Lu la dit aussi mon mari Zoreil rente dans son pays ! » Le substitut Saunier a fustigé les injures racistes mais, juriste jusqu’au bout des ongles, ne se résignant pas à poursuivre hors légalité, a souligné qu’elles étaient prescrites en raison d’une erreur de procédure.

« Il n’empêche, monsieur, que ces propos vous déshonorent », a-t-il asséné en regardant l’accusé droit dans les yeux. Lequel n’a pas supporté la confrontation visuelle.

Curieusement, l’avocate de Walter a tapé lourd sur la victime, sans trop argumenter son propos. Comprenne qui pourra ! Zappant allègrement sur la tentative de conciliation amiable initiée par cette victime, elle met en doute les reproches qui lui sont adressés. Ce qui va conforter son client dans son imbécilité chronique. De là à justifier les conflits de voisinage, il n’y a qu’un fossé…

Sa plaidoirie, pleine d’hésitations, ne m’a pas convaincu une seconde. Mais je tiens à dire, pour rester objectif : ma collègue du Quotidien, Claire Labonne, n’était absolument pas de mon avis. Dont acte.

La cour n’a pas retenu les propos racistes pour cause de prescription, et a condamné le mauvais coucheur à 300 euros d’amende, plus 100 euros de dommages-intérêts à la victime.
Jeudi 20 Août 2015 - 14:52
Jules Bénard
Lu 6663 fois




1.Posté par kafir le 20/08/2015 16:17
L'homme n'est ni ange , ni bête et le malheur , veut que qui veut faire l'ange fait la bête ( Blaise Pascal )
Attention !!!!!!!!.

kafir

2.Posté par gros kafrine le 20/08/2015 16:31
Excellent jules comme d,habitude par contre je ne comprend pas se verdicte se sale type aurais du avoir une très grosse amende salé 100 euros de dommages c'est trop peu

3.Posté par Nono le 20/08/2015 16:35
Ce maloki s'en tire à trop bon compte. Il faut espérer que le calvaire de ce couple va enfin prendre fin, mais bon, avec les imbéciles dans ce genre, c'est jamais gagné.

Un conseil, la prochaine fois enregistrez ses insultes avec une caméra.

4.Posté par austrodoudou le 20/08/2015 17:07
Réunion terre de tolérance!!!!!!! dont acte

5.Posté par lolololo le 20/08/2015 17:56
Beaucoup de personnes juge sans savoir le fin fond de l'histoire

6.Posté par Laurent le 20/08/2015 18:01 (depuis mobile)
Bjr l être humain est parfois imparfait fo le reconnaitre . Mé pr ma part je connais ce ( sale type et maloki ) come vous dite . Vous ne conaisait pas les fait réel .La justice a fait son travail et je vous demanderai de respecter cet décision.

7.Posté par Laurent le 20/08/2015 18:02 (depuis mobile)
Vous n'avais pas le droit le juger un homme sans le connaitre.
Merci

8.Posté par mibaistout le 20/08/2015 18:26
Le racisme n'existe pas à la Réunion. Les différentes ethnies vivent en harmonie...ah ah ah !!! Ca c'est pour l'IRT...
Il faut d'abord connaître l'histoire de la Réunion pour comprendre la mentalité réunionnaise. Aprés, bon, c'est vrai que l'île a été au départ peuplée par de trés fortes personnalités pour rester courtois...Des blancs qui étaient pour la plupart des voyous, des aventuriers prêts à tout, des esclaves cafres costauds en bonne santé, des femmes malgaches qui n'avaient pas froids aux yeux, et puis les derniers arrivants zarabs,malbars, chinois...prêts à tout quitter, à prendre des risques à l'autre bout du monde... Bref des caractères bien trempés, pas des bisounours avec une moralité rodée à toute épreuve ... On peut être invité à partager généreusement un excellent carry avec un dalon le dimanche et se faire arnaquer le lundi par ce m^me dalon pour une histoire de poulet à 10 euros, ou se batailler le mardi pour un ladi lafé...Voilà! déroutant, mais il faut arriver à comprendre cette mentalité insulaire particulière...C'est comme la météo on passe du grand soleil au gros grain trés rapidement...Quand les navires faisaient escales sur l'île au 18 éme siècle souvent de façon contrainte, ils savaient qu'ils allaient se faire baiser le paquet , et c'était pas souvent une bonne affaire ... Mais bon les basques, les bretons, les corses, les occitans ont aussi leurs spécificités françaises...Et quoi qu'on en dise il y a beaucoup de sang gaulois dans le réunionnais ...

9.Posté par Chilloux david le 20/08/2015 20:56 (depuis mobile)
Je suis métro et réunionnais de coeur depuis 23 ans et j''ai vécu le racisme du voisin de ma chérie. Li aime pas zoreil li aime pas blanc ma chérie se fait (...) par un zoreil. Le racisme existe tjs malheureusement et y fait mal lo coeur

10.Posté par Creole le 20/08/2015 21:15
Je te commente pas l'affaire ni la décision de justice...

Ce qui me gene, c'est la phrase "On sait que le Créole est souvent mauvais voisin." Je ne savais pas que j'étais un mauvais voisin, est-ce à dire qu'ils vont tous partir autour de chez moi?

Avez-vous la preuve de ceci?

11.Posté par austrodoudou le 20/08/2015 21:23
chut david post 9 vous allez facher laurent du post 6 et 7. Seuls les zoreils sont racistes et pas les "vrais" réunionnais n'est ce pas ????? (pour laurent c'est du 2° degré)

12.Posté par KLD le 20/08/2015 21:39
mi aime zot tout.

13.Posté par Missel le 20/08/2015 22:58
Mon famm lé zoreil, lo métrès kafrine, lo voisine lé yab é in " ti lenca" é mi sava rode in ti malbaraiz!! mé mi vé pa sinoise ni zarab ek mayotine! mi lé raciste là?!! alé marché don!! set i trouv mi lé mové voizin zot na ka déménazé!! zot lé intolérant é ipokrit!! Kréol lé bon mèm!!
sak lé pa conten alé!! conseil gratuit : allez vivre au antilles ou pétaousnok!!

14.Posté par Sasa le 21/08/2015 04:04 (depuis mobile)
Je confirme : la Réunion est juste un nom de façade malheureusement. Intolérance , racisme et le chacun pour soi sont les maîtres mots. Ils se croient le nombril du monde. Votre fierté est mal placée... A bon entendeur salut !

15.Posté par 974 E.D le 21/08/2015 08:56
si vous le dites.......mi yaime la Réunion.....

16.Posté par @Sasa le 21/08/2015 10:40
Vous travaillez la nuit?

17.Posté par Jules Bénard le 21/08/2015 10:58
au posté 9 DAVID CHILLOUX :
Je ne peux que comprendre votre amertume, monsieur.
Le fameux "vivre ensemble" n'est qu'une façade, un parler commode qui arrange tout le monde. Bref... une hypocrisie de plus.
Je ne connais pas votre âge. Moi j'accuse 67 balais sous la toise. A 18 ans, je tombai fou amoureux d'une Noire plus belle que possible. Très, trop belle pour moi sans doute ? Intelligente, drôle, prof de gym et, cerise sur le gâteau, soeur d'un célèbre auteur compositeur sudiste.
Je me suis foutu toute ma famille à dos, famille très catholique, très charitable, cela va de soi ! Car malgré ses immenses qualités que tous admettaient, elle avait un grave défaut : NOIRE. Les seuls àme soutenir furent Michel et Alain, mes frangins, qui connaissaient Jeanne.
Pour votre information : le langage populaire réunionnais est farci d'expressions qui, sous le couvert du comique (hum !), en disent long sur son état d'esprit profond.
"In Zarab' volèr"... "Un quitte sa mère d'Chinois"... "In macro d'Malbar", etc.
Je précise bien qu'il ne s'agit pas d'expressions venant de moi mais de ce que l'on entend "spontanément" dans la rue chaque jour que diable fait !
Autre information, tant qu'on y est : les Afrikaneers, partisans purs et durs de l'apartheid, prétendent encore aujourd'hui trouver dans la Bible la preuve de la supériorité du Blanc sur toutes autres couleurs de la terre.
Ce pourquoi, sans doute, ils fabriquent plus de vin blanc (pas mauvais au demeurant) que de pinot noir (encore plu meuyeur !)
Manque de bol pour Le Pen, grand raciste devant Satan, selon les scientifiques, la seule différence raciale est le facteur rhésus !
Selon notre ami Gotlib : "Le nombre des cons est infini".

18.Posté par Jules Bénard le 21/08/2015 11:07
à posté 10 "Créole" :
Vous ne commentez pas une décision de justice, écrivez-vous.
Mais vous commentez et exposez votre propre insuffisance, monsieur !
J'ai dit que le Créole est "généralement mauvais voisin".
Vous le prenez au singulier : "je ne savais pas que j'étais mauvais voisin".
Qui a parlé de vous ?
Arrêtez donc d'être nombriliste, SVP !
Si j'écris "un Créole a gagné au Loto", je ne parle pas de vous.
Si j'écris "un Créole est allé au Piton-des-Neiges", je ne parle pas de vous.
Si j'écris "un Créole est con"... il se peut que je parle de vous !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:56 Un homme chute en bas de la Rivière des Remparts

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales