Social

Conflit au Pôle Emploi : Suspension de la grève ce vendredi

Toujours pas d'issue dans le conflit qui oppose la direction et l'intersyndicale du Pôle Emploi. Contacté ce matin, le porte-parole de l'intersyndicale, Jérôme Payet, a lancé : "C'est un nouveau constat d'échec". Toutefois, les sites devraient être ouverts depuis ce matin en raison d'une suspension de la grève pour cette journée.


Conflit au Pôle Emploi : Suspension de la grève ce vendredi
De 10 à 20 heures, hier, la direction du Pôle Emploi et l'intersyndicale ont poursuivi les négociations. Des réunions qui s'éternisent au vu du nombre de jours de grève cumulés : les salariés grévistes en sont à leur 13ème jour de mobilisation.

"C'est un nouveau constat d'échec. Nos revendications n'aboutissent pas", a affirmé ce matin, à ZInfos974, le porte-parole de l'intersyndicale, Jérôme Payet. Augmentation de l'effectif, revalorisation des compétences, maintien de l'ensemble des sites... Les revendications de l'intersyndicale ne trouvent pas preneur au sein de la direction qui fait des propositions, "pas en proportion de l'attente de nos salariés et des usagers", rétorque Jérôme Payet.

Mais parce que "nous arrivons à la fin d'un cycle dans les négociations avec la direction régionale. Nous avons besoin d'un temps de pause, de réflexion", explique le porte-parole. Un temps également nécessaire pour les salariés pour qui l'impact financier commence sérieusement à se faire sentir... Pour toutes ces raisons, l'intersyndicale a décidé la suspension de la grève, ce vendredi.

Mais sans plus attendre, l'intersyndicale veut préparer la suite, décider des actions à venir... "Ce matin j'informe, je fais état des négociations auprès des salariés. J'en profite pour saluer leur courage, et nous discutons pour préparer la suite. Tien bo nou larg pa", a déclaré Jérôme Payet. Le directeur du Pôle Emploi, Jean-Luc Minatchy, sous-entendait hier qu'une sortie de conflit était imminente, cela ne semble pas être le cas. Reste désormais à savoir si la grève reprendra lundi.

A la question, "que pensez-vous de l'action menée hier par l'association Agir contre le chômage?", Jérôme Payet répond qu'"il était temps qu'on donne un espace de parole aux demandeurs d'emploi. On le dit depuis le début, il faut leur laisser la parole, ils sont les premiers concernés".
Vendredi 13 Novembre 2009 - 10:55
Melanie Roddier
Lu 1682 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales