Politique

Conflit à la Cilam: Paulet Payet demande au Préfet la nomination d'un médiateur

Le maire du Tampon, Paulet Payet, a envoyé un courrier au Préfet de la Réunion, Jean-Luc Marx, afin de lui demander de nommer un médiateur dans les plus brefs délais pour sortir du conflit qui oppose les salariés grévistes à la direction de la Cilam. Voici le courrier:


Conflit à la Cilam: Paulet Payet demande au Préfet la nomination d'un médiateur
"Monsieur le Préfet,

Comme vous le savez la production laitière du territoire de la commune du Tampon représente 60% de la production totale de l’île. Aussi, le premier magistrat que je suis est particulièrement inquiet quant aux conséquences du conflit social qui se déroule actuellement au sein de la CILAM.
 
Déjà la récente grève survenue au Port avait eu des retombées non négligeables sur l’ensemble de l’agriculture tamponnaise en terme de problématique d’approvisionne-ment. Dès lors, le conflit qui agite actuellement la CILAM vient, par effet collatéral, fragiliser davantage encore un secteur que les intempéries et la crise qui sévit actuellement n’ont pas ménagé.
 
A l’heure où je vous adresse le présent courrier, déjà 120 000 litres de lait ont dû être jetés, les capacités de stockage des producteurs étant limitées. Les éleveurs n’ont, pour l’heure, d’autre alternative que de procéder à la traite – sous peine de risque sanitaire pour le cheptel laitier – et ensuite de jeter le lait. Aucun autre usage ne peut être envisagé, la pasteurisation, condition préalable pour la consommation étant assurée par la CILAM.
 
Aussi et sans remettre en cause le droit de grève qui est un élément imprescriptible du droit des travailleurs, je solliciterai de votre haute bienveillance de permettre la préservation, d’un autre côté, des intérêts du monde agricole en nommant un médiateur qui puisse introduire une fonction de tiers dans une situation qui a tendance à s’enliser. La récente grève du port a ainsi montré qu’une telle procédure pouvait contribuer à débloquer une situation de face-à-face stérile entre deux parties.

Persuadé que vous comprendrez les motivation qui m’animent,  vous remerciant par avance de l’attention que vous accorderez à ma proposition, je vous prie de croire, Monsieur le Préfet, en l'assurance de mes respectueuses salutations."
Lundi 3 Juin 2013 - 17:31
Lu 1071 fois




1.Posté par mi marche ec Melenchon le 03/06/2013 17:37
au lieu de demander à l'etat de nommer un mediateur a chaque conflit apres 3 semaines de pourissement, l'etat ferais des economies d'echelle au augmentant les salaires minimum de 50 euros.

2.Posté par Lol le 03/06/2013 17:45
Ahhh le grand guerrier le sauveur du monde a quand une réactivité aussi rapide pr les sujets propre a la mairie et son fonctionnement

3.Posté par Boa Bill le 03/06/2013 18:08
Le Maire du Tampon est parfaitement dans son rôle d'élu avec cette intervention qui l'honore ! Merci Monsieur Paulet Payet !

Le problème reste bien le monopole qui sévit dans ce secteur, à savoir : "Aucun autre usage ne peut être envisagé, la pasteurisation, condition préalable pour la consommation étant assurée par la CILAM."

Les grévistes ne demandent pas la Lune, juste une légitime revalorisation de leur ssalaires face à un groupe qui a le monopole dans ce secteur depuis des dizaines d'années !!!

Bertel de vacoa

4.Posté par zig974 le 04/06/2013 02:32
lacilam lé dirijé comme 19ê siek ;
lé patron son mylionèr,y pay pa les travayer
y donne tou aux aktionèr

sica-lait et cilam se mem aktionèr

5.Posté par amiral974 le 04/06/2013 06:55 (depuis mobile)
Post 1. Nena un nafer mi comprend pa la cilam c l etat? Reflechi in pé si vou plé!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales