Société

Conflit SRPP: "Au bord de l'asphyxie", l'artisanat du bâtiment appelle à la médiation


Les artisans et les petites entreprises du bâtiment acceptent très mal le conflit de la SRPP qui concourt à l’aggravation de la filière construction mise à mal depuis 2008 par une crise sans précédent, rapporte la Capeb dans un communiqué.

Bien qu’ils mettent tout en œuvre pour maintenir, tant bien que mal, l’activité de leur entreprise, les artisans et les petites entreprises du bâtiment précisent qu’ils sont au bord de l’asphyxie. 

La Capeb regrette que les artisans et les petites entreprises du bâtiment ne fassent pas partie de la liste agréée par l’Administration pour pouvoir bénéficier du carburant pour pouvoir continuer à travailler. 

Au nom de l’Artisanat du Bâtiment, le président C. Rickmounie appelle à la médiation pour sortir de ce conflit le plus rapidement possible. 
Mardi 3 Mars 2015 - 16:20
.
Lu 1116 fois




1.Posté par noe le 03/03/2015 16:43
Ce sera quelques jours de repos forcé à cause de 30 grèvistes pour beaucoup d'entre nous qui ne pourront plus aller bosser comme les professeurs ... qui déposeront des congés de maladie ...

2.Posté par ah bon le 03/03/2015 17:14
et quand c'est vous , qui bloquez les routes ?????
chacun son tour

3.Posté par Saint Just le 03/03/2015 18:27
Post 1, Noé pour une fois sort une vérité qui interpelle: 30 grévistes qui font un pied de nez à 850 000 réunionnais! Elle est pas belle la démocratie dans la tête des syndicalistes?

4.Posté par KLD le 03/03/2015 22:33
a 3 ; et la démocratie ds la tete des actionnaires , elle est pas belle ?

5.Posté par GIRONDIN le 04/03/2015 07:09 (depuis mobile)
Ils répètent tous les jours que c'est la crise, qu'il n'y a plus de boulot.
Donc pas besoin de carburant, non?
Les patrons qui soutiennent le patronat?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:03 Saint-Leu : L’opération 10.000 arbres lancée

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales