Social

Conflit Energie : La CFDT souhaite finalement s'impliquer dans les négociations

Les syndicalistes de la CGTR d'EDF Réunion sont toujours seuls sur le terrain des négociations avec leur direction nationale, tout comme leurs collègues des Antilles. Un état de fait qui pourrait finalement évoluer dans les prochains jours.


Conflit Energie : La CFDT souhaite finalement s'impliquer dans les négociations

Après six mois d'un conflit ouvert sur la place publique, la CFDT nationale d'EDF semble finalement partie pour rejoindre la table des négociations. C'est en tout cas son souhait évoqué dans un courrier adressé au président-directeur général d'EDF, Henri Proglio (voir l'intégralité du courrier plus bas).

Une table que le syndicat dit vouloir finalement occuper, en accord avec le protocole de 1972 qui avait été signé par plusieurs organisations syndicales, dont la CFDT évidemment. La CFDT alerte ainsi la direction d'EDF "sur le danger de négociations séparées qui seraient organisées qu'avec une seule organisation syndicale".

La CFDT récupère-t-elle le travail de la CGTR EDF ?

Après autant de mois de relatif retrait par rapport au conflit social à la Réunion qui s'est propagé dans les autres DOM, la CFDT souhaite remettre les pendules à l'heure. Pour l'organisation syndicale, elle est, "depuis le 15 avril 2010 (pour ne parler que de l'année dernière), l'organisation syndicale qui revendique l'application pure et simple de l'article 14§6 du statut national des industries électrique et gazière".

Le syndicat national explique son silence, alors que la CGTR battait le pavé, par le fait de ne pas "déclencher un rapport de force du fait d'une acceptation ou un refus à la suite d'une décision législative".

Le nouveau rapport de force qui va naître à la lecture de cette prise de position surprise de la CFDT se jouera sans doute plus entre les syndicats eux-mêmes. Pas sûr que les syndicalistes de la CGTR d'EDF voient d'un bon œil l'arrivée, en cours de route, pour ne pas dire "après la guerre", de la CFDT.

Wilfrid Shock-Torap,secrétaire général de la CFDT chez EDF explique la position du syndicat : "Depuis le début du conflit, nous avons attendu les conclusions du Conseil d'Etat qui a donc donné son avis récemment. Maintenant, nous souhaitons agir par la voie judiciaire. Notre cabinet d'avocats (au niveau national, ndlr) s'en charge" affirme-t-il. Après la voie juridique administrative, c'est donc sur le terrain strictement d'un conflit d'intérêts "privés" que se lance le syndicat. La CGTR va t-elle suivre ou alors continuer de réclamer une solution plus "douce", toujours d'actualité : une table ronde englobant tous les acteurs du secteur de l'énergie.

Conflit Energie : La CFDT souhaite finalement s'impliquer dans les négociations

Conflit Energie : La CFDT souhaite finalement s'impliquer dans les négociations
Lundi 9 Mai 2011 - 13:33
Ludovic Grondin
Lu 2205 fois




1.Posté par atchicanon le 09/05/2011 15:24
il va de soi que le naturel revient au galop pour la CFDT-EDF qui se sent pousser des ailes pour s'accaparer du travail des autres et aussi résister à la vague de mécontement de nos propres adhérents. Nous sommes depuis longtemps derriere le mouvement de grève malgré les réticences de notre secrétaire général, trop complice de l'adjoint de direction militant de la CFDT avec qui il a du faire un deal.

2.Posté par globe trotter le 09/05/2011 22:44
ESPER KUI , je crois qu'il n'y a pas d'autre terme pour qualifier ce syndicat. Alors que le conflit s'enlise , que les politiques se positionnent en faveur de la tenue d'une table ronde, voila la CFDT sentant le vent tourné qui s'invite à la table de négociations dans un conflit dont elle n'a pas prit part. Trop facile messieurs, il fallait prendre son courage à deux mains avant. Demain vous aurez des comptes à rendre à vos adhérents, s'il en reste encore. Quelle leçon de courage vous avez donné dans ce conflit !

3.Posté par zorro le 10/05/2011 20:22
Au moins un syndicat avec un peu de bon sens dans cette entreprise. Il serait temps que la justice tranche dans cette affaire qui a couté de l'argent à la population et à son personnel.
Quel gachis..

4.Posté par pié sur ter le 10/05/2011 21:31
Oté globe trotter, ou dit le vent la tourné mais la point l'odeur mangé cui ! na plutot l'odeur manger gaté !! Critiquer un syndicat parce qu'il pousse EDF devant le tribunal pour faire appliquer un droit, c' est être dans un autre monde. C'est vrai qu'il est plus courageux pour certains de faire rever et d'envoyer les autres au casse pipe.
y vole vraiment bas ton zaffaire...

5.Posté par gran baguette st pierre le 10/05/2011 22:18
çà fait longtemps qu'on attendait que çà bouge au niveau de notre syndicat, l'heure est au rattrapage des militants qui se sont envolés par notre inertie. Pas capable lé mor san essayé.

6.Posté par rend mon argent le 10/05/2011 23:57
Après plusieurs mois de grêve, j'ai été berné par ce syndicat CGT EDF. Il est vrai que comme d'autres je suis jeune dans l'entreprise, je me suis laissé prendre au piège par toutes les promesses : la direction est de lacher les 53 %, prime retroactive de 30 000 euros. Cela m'a fait rever, une bonne du personnel aussi. Mais avec un peu de recul, je me pose la question : pourquoi depuis le départ, la CGT n'a pas attaqué EDF au tribunal vu que d'après elle, tous les elements en sa possession prouvent que le droit doit s'appliquer ? A t-elle vraiment mesurer ce qu'elle reclame? Coup médiatique? Pourquoi nous avoir fait perdre tant d'argent pour se retrouver au même point de départ ? Je comprend mieux pourquoi, le syndicat CFDT est parti au tribunal. Moi, la CGT, vous ne m'aurez plus.

7.Posté par la roule à nou le 11/05/2011 17:33
rend mon argent tu as raison. Sur mon lieu de travail, la honte est tellement forte que les syndicalistes qui nous poussaient à la gréve ont disparu, d'autres ont perdu leur langue. Sure que la rencontre nationale du 29 avril a du les ramener à la réalité. On a bien été roulé. Bonjour la crédibilité de cette CGT à l'edf. Et dire qu'ils m'ont tellement raconter de bobards sur le syndicat CFDT..
Mais je crois que la CFDT ne fait pas les choses à la légère. C'est bien elle qui avait raison en choisissant le juridique. Si je l'avais écouté je n'aurai pas perdu tant d'argent par ces journées de grève. Adieu la CGT EDF, je saurai à l'avenir pour qui voter..


8.Posté par ou allons nous !!!! le 12/05/2011 15:14
Mais ou va-t-on ???? Vous avez remarqué quelque chose !!! NON !!! 2 syndicats qui se foutent dessus alors que c'est un combat qui doit être mené en commun. Je penses qu'ils se sont trompés d'adversaire.
A ROUL ANOU et REND MON L'ARGENT, les amis ne vous faite pas avoir 2 fois ou plus, si un syndicat l'a fait qui vous dit que l'autre ne le fera pas !!!!! ( je m'entends de mener des grèves "pour rien" selon vous) Pour rappel si une grève est mené et que les idées syndicales divergent la DEONTOLOGIE entre syndicat doit être respecté et on voit bien que ça s'applique, non vous ne croyez pas la preuve!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales