Economie

Conférence de coopération régionale: Renforcer l'attractivité des pays de la zone


Conférence de coopération régionale: Renforcer l'attractivité des pays de la zone
Après deux jours de travaux au sein de plusieurs ateliers, Claudine Ledoux, nouvelle ambassadrice déléguée à la coopération régionale dans l'océan Indien, a clôturé la conférence de coopération régionale. Plusieurs pistes et chantiers ont été définis en vue du développement économique et sociale des territoires de la zone. Dans la salle, sont intervenus le ministre, Victorin Lurel, et le commissaire européen, Johannes Hahn.

"C'est la première conférence que j'ai eu l'honneur de présider. J'ai pu constater le nombre et la qualité des intervenants dans les discussions", a expliqué Claudine Ledoux. En tout, les participants ont travaillé au sein de quatre ateliers où plusieurs propositions concrètes ont été faites pour la zone océan Indien.

Coopération policière et judiciaire, coopération éducative, transition énergétique ou encore coopération décentralisée, l'ensemble de ces sujets a été passé au crible pendant les deux jours de travaux. "Nous sommes en train de vivre une période passionnante. Une prise de conscience de notre identité indiano-océanique. Les moyens dédiés à la coopération régionale nous permettent de donner corps à nos ambitions (…). Ce partenariat répond le mieux aux attentes de nos populations et nous permet de dire combien la Réunion travaille en étroite intelligence avec les autres îles de l'océan Indien", a souligné Jean-Claude de l'Estrac, secrétaire général de la COI (Commission de l'océan Indien).

Les débats tournés vers l'Europe

Rappelant les défis communs autour de l'impact climatique, l'éloignement des centres mondiaux de décisions, l'étroitesse des marchés intérieurs, la desserte aérienne ou encore la surexposition à la piraterie, cette coopération a pour vocation de "dessiner à grand trait les contours de la zone de demain", a-t-il poursuivi.

Mais la majorité des débats a tourné autour de la prochaine programmation des fonds européens 2014-2020, en grande partie liée à la présence du commissaire européen en charge du développement régional, Johannes Hahn, invité dans l'île pour la XIXe conférence des RUP. "La politique régionale va être très importante dans le prochain budget européen qui va principalement consacrer des fonds dirigés vers des zones prioritaires", a expliqué Johannes Hahn, ajoutant que "les fonds structuraux devront suivre une stratégie et pas l'inverse". Une coopération territoriale estimée à 9 milliards d'euros, en légère hausse par rapport à la dernière programmation, faisant des RUP, des régions "importantes" pour l'Union européenne, de l'aveu même du commissaire.

De son côté, Victorin Lurel a insisté sur l'impérieuse nécessité de mettre en place un "véritable réseau de coopération" adapté à nos territoires. "Sur la problématique européenne, je demande au RUP de se rapprocher des pays tiers pour une meilleure utilisation des fonds européens. Une étape cruciale de couverture renforcée des outre-mers que nous appelons tous de nos voeux", a précisé le ministre des Outre-mer. "Il faut renforcer l'attractivité des territoires de la zone océan Indien et prendre la voie de la prospérité commune. La Réunion et Mayotte ont des atouts nombreux pour y arriver", a conclu Victorin Lurel.

La prochaine conférence de coopération régionale devrait avoir lieu à Mayotte en 2014.
Vendredi 18 Octobre 2013 - 07:09
Lu 548 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales