Social

Conducteurs et contrôleurs de la Citalis lèvent leur préavis

Le mouvement de grève n'aura finalement duré qu'une journée du côté de la Citalis. Paralysant de nombreuses lignes de la société de transport depuis ce matin 4h30, les conducteurs et contrôleurs ont décidé de stopper leur grève à 18h15 à l'issue d'une réunion de deux heures avec leur direction.


Conducteurs et contrôleurs de la Citalis lèvent leur préavis
Une fois n'est pas coutume dans un conflit social, la direction de la Citalis fait savoir qu'à l'issue de la réunion qui vient tout juste de se terminer (18h), qu'ils "comprennent les attentes des conducteurs et contrôleurs grévistes".

Un quart d'heure plus tard, après s'être concertés avec la base, les représentants syndicaux de la CGTR et de FO (les deux signataires du préavis de grève) ont décidé de lever leur mobilisation.

Pour rappel, une bonne partie du réseau de bus (notamment les lignes du centre ville de Saint-Denis, lignes 5 à 8 et 10 à 14) a été paralysée toute cette journée de lundi par la grève d'environ 65% des conducteurs et 85% des contrôleurs.

Aller jusqu'aux vitres de protection ?

"Le comité de réflexion concernant la sécurisation suit son processus" prévient la direction par la voix de Stéphanie Bégert, directrice marketing. Pêle-mêle sont évoquées les pistes avancées par les employés eux-mêmes. "Présence de personnel de contrôle supplémentaire, éventuel renforcement des rondes de la police municipale, mise en place d'un personnel de médiation dans les bus" sont les pistes les plus abordables à court terme.

Sur le volet "moyens matériels" , la direction ne cache pas que la pose de vitres de protection entre conducteur et passagers est en cours d'examen. "Il faut du temps pour réaliser de tels projets" se défend la direction. Un point de vue partagé par les syndicalistes qui ont surtout réclamé à leur direction de procéder encore plus vite suite à l'agression par arme blanche pas plus tard que la semaine dernière sur un conducteur.

"Le réseau doit reprendre son rythme normal dès demain matin" termine Stéphanie Bégert.
Lundi 18 Avril 2011 - 18:06
Ludovic Grondin
Lu 1551 fois




1.Posté par David Asmodee le 18/04/2011 18:48
"Sur le volet "moyens matériels" , la direction ne cache pas que la pose de vitres de protection entre conducteur et passagers est en cours d'examen....Un point de vue partagé par les syndicalistes..."

Il est vrai que les syndicalistes ont de l'expérience dans le domaine des vitres et vitrines brisées. Ils pourront faire office de conseillers techniques.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales