Faits-divers

Condamnée, une Réunionnaise continue d'usurper l'identité d'une habitante de Toulon


Image d'archives
Image d'archives
 
La presse locale s'est déjà faite l'écho de cette affaire qui dure depuis de nombreuses années. Une habitante de Toulon, née à Madagascar, accuse une habitante de Sainte-Clotilde de se faire passer pour elle. Depuis désormais plus de 12 ans, Dominique Rioul se bat pour que son identité lui soit rendue.

Alors que la Réunionnaise nie les faits, le tribunal de grande instance de Saint-Denis a tranché le 23 novembre 2010. Le juge a estimé que la Varoise était bien victime d'une usurpation d'identité. La situation aurait dû s'arranger, d'autant que la victime ne pouvait même plus se prévaloir de la nationalité française.

"J'ai découvert, en demandant un acte de naissance, que j'étais divorcée d'un mari que je n'ai jamais eu et dont j'aurais eu trois enfants. (…) Comme elle était inscrite outre-mer, moi, je n'avais plus aucun droit. Plus aucun remboursement", relatait hier le journal, Var Matin.

Toujours selon le journal régional, la "vraie" Dominique Rioul se retrouve confrontée à de nouvelles situations cocasses. Alors que l'autre Dominique a fait appel de la décision, "l'histoire continue. Elle a été condamnée et elle utilise encore mon identité. (…) J'ai découvert que je n'avais plus de droits à la Sécurité sociale. (…) Pire, elle use désormais du nom de famille du père de ma fille, avec lequel je n'étais pas mariée et qui est décédé. On a aussi prélevé sa taxe d'habitation à la Réunion directement sur mon compte", relaie encore le journaliste de Var Matin. La femme est à bout, et appelle aujourd'hui les politiques à la soutenir dans ce combat.

Le 13 décembre dernier, l'Assemblée nationale a adopté en deuxième lecture une proposition de loi visant à empêcher l'ursupation d'identité avec notamment la création d'un fichier centralisant les éléments d'état civil et données biométriques. On constate, en France, plus de 200.000 usurpations d'identité par an.
Mardi 10 Janvier 2012 - 11:22
.
Lu 2950 fois




1.Posté par jyves974 le 10/01/2012 23:48
Un tres grand bravo pour nos fonctionnaires de la Justice et des impots. Voila l'exemple même d'une justice rendue.. version.. Peut-on vraiment trouver un nom pour cela ?

2.Posté par Gajik le 11/01/2012 07:58
Les gens à blâmer dans cette histoire ce sont les administrations et la Sécu qui restent sourdes à une décision de justice. Parfois certains administratifs sont de vrais lombrics, aveugles, sourds et muets même devant l'évidence. Il faudra que cette femme demande des dommages et intérêts aux administrations et organismes qui lui causent tous ces problèmes par stupidité... Un combat de dix ou 15 ans sans doute.
On est le Royaume du PAPIER, çà c'est certain, mais pas toujours de l'intelligence et de la sensibilité.
La parole n'a plus de valeur, On a admis en principe, consacré par un proverbe absolument scandaleux et inique que les paroles s'envolent et que seuls les écrits restent dans cette société de papier et de chiffons.

La vérité est, comme vous le diront tous les psychanalystes est que LA PAROLE reste et les papiers s'envolent, en réalité. On a placé le papier au dessus de l'humanité des gens dans nos pays dirigés par des commerçants cyniques. Le résultat est là, une administration et des administrés qui n'ont plus de PAROLE, plus aucun sens de la valeur de la Parole.

Et on se permet de rabaisser les nombreuses sociétés où la parole prime sur l'écrit, en les traitant d'arriérés ? Nous sommes vraiment devenus un pays moralement décadent. La vraie "crise" est là, et non pas dans le racket et braderies des banquiers et de Sarko-Hollande sur notre force de travail et nos biens communs. Notre crise est avant tout MORALE et pas économique. Nous laissons le pouvoir à des commerçants mafieux et criminels mondialisés et appelons çà la "démocratie" ! pauvre de nous tous !

3.Posté par Léa le 11/01/2012 13:41
Publiez la photo de la voleuse, elle fera moins la maligne !

4.Posté par jeanaymard le 16/01/2012 22:46
C'est une histoire hallucinante. La toulonnaise est dans son droit, ne demande rien à personne, travaille et se retrouve sans couverture sociale (puisque l'autre lui a volé) et prélevée d'une taxe d'habitation à la réunion alors qu'elle réside en métropole. La fraudeuse escroque les finances publiques par le biais d'allocation perçues (C.A.F., sécu, C.M.U., etc...) alors qu'elle ne peut prétendre à rien étant donné qu'elle n'est pas la vraie et la vraie doit se retrouver couverte de dettes par le biais de facture d'honoraires d'avocats dont les coûts sont exorbitants. Comment dans un pays comme la France un tel problème peut exister et durer aussi longtemps (12 ans) ? C'est une république bananière ? A moins qu'un jour un politique se fasse à son tour voler son identité et peut-être qu'ils feront alors l'effort de se pencher sur ce fléau. C'est lamentable. Il faut expulser du territoire cette voleuse d'identité. Elle a été condamnée et peut aussi facilement recommencer ? Certains "haut-placés" seraient-ils mouillés ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales