Société

Comprendre la sécurité d'une aire de fête foraine

Après une semaine complète de fête, le parc Expobat était à quelques heures de tirer un bilan positif de la manifestation. Mais ce dimanche 15 juillet vers 19h15, un accident de manège, un premier du genre pour cette manifestation traditionnelle de Saint-Paul, est venu gâcher la fête.


Gina Hoarau, directrice de la Sécurité
Gina Hoarau, directrice de la Sécurité
Le site Expobat est un lieu de fête. Mais c'est vite oublié tout le dispositif de sécurité mis en place. Hier, la chaîne de commandement a dû se déployer.

La sécurité sur site se décompose en deux branches : la première concerne la sûreté des personnes. Une sûreté assurée par des vigils de sociétés sous-traitantes de la mairie, explique un agent municipal.

Le deuxième volet concerne les secours. Pour ces derniers, "nous avons sur site, et en permanence, des agents de la Croix Blanche. C'est obligatoire pour ce type de manifestation", insiste Olivier Morel, de la division Sécurité de la mairie. Hier soir, il n'était pas directement présent mais relayé par l'un de ses collègues. "En cas d'accident, le personnel de la Croix Blanche est le premier à intervenir. Ils peuvent être dix voire quinze, cela dépend des soirs et de l'événement attendu". Leur nombre peut aller croissant si un gros concert est attendu par exemple. "Si le personnel de la Croix Blanche estime que l'accident est trop grave, il alerte les pompiers", relève-t-il.

Hier soir, "les pompiers ont à leur tour demandé le soutien du Samu", complète Gina Hoarau, directrice de la Sécurité à la commune de Saint-Paul, directement en charge du bon déroulé du site d'Expobat.

"Chaque propriétaire de manège doit se munir d'un certificat délivré par un contrôleur agréé. En plus, un contrôle a lieu avant le début de la manifestation", ajoute Olivier Morel.

Sur le terrain vague d'Expobat qui se vide ce matin de ses attractions et de ses stands, ils sont 40 manèges a avoir diverti les 70.000 visiteurs venus pendant ces 8 jours de fête.
Lundi 16 Juillet 2012 - 12:31
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1946 fois




1.Posté par coco de lo le 16/07/2012 19:25
Mdr comme qui dirait quand on connait lincompetence de cette dame...ah..ste suzanne...

2.Posté par Citoyens mais pas con-citoyens le 16/07/2012 19:46
Madame, je suis au regret de vous informer que votre mode opératoire de la gestion de la sécurité sur un site de fête foraine est inexact, incomplet et comporte des omissions importantes.
Tout d'abord, pour qu'un manège soit accepté, il faut qu'il ait deux documents : l'attestation de conformité attestant de la régukarité du manège aux normes maximales de sécurité, puis selon la catégorie l'attestation de bon fonctionnement général et particulier du manège. Ces deux documents émanent pour le premier du constructeur, et le second d'un organisme de contrôle dont malheureusement il n'en existe qu'en métropole. A cet effet, louons les efforts des forains qui s'associent pour le faire venir afin qu'ils procédent à l'ensemble des manèges du parc réunionnais.
La mairie doit exiger ces deux documents avant toute manifestation.
Le rôle de la mairie est aussi de vérifier que le manège est stable et n'entraine aucun danger pour autrui. C'est une opération particulière auquel on associe généralement les services techniques, les policiers municipaux, le service de sécurité de la mairie et toute personne qui a une compétence particulière.Il n'y a que deux communes qui satisfont à ces obligations.
Ceux qui font appel à des bureaux de contrôle ont tout faux. Demandez leur leur certificat de qualification qui est personnel et vous aurez des surprises.
Par contre il y aura bientôt un réunionnais habilité pour ces contrôles de stabilité.
Aussi, j'ai été étonné de voir des vérifications par des gendarmes "TIC". Où ont-ils appris la réglementation relative aux manèges. Ce sont des vrais enquêteurs doués dans le judiciaires mais aucun d'eux ne possède la compétence manège et CTS(chapiteau, tente, structure)

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 10:02 Cap requin: Trois requins prélevés

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales