Société

"Communecter": Une association réunionnaise met sur pied un réseau social à l'échelle communale

Les porteurs de projet sont à la recherche de financements. Une campagne de crowdfounding a été lancée.


Tibor Katelbach, l'un des porteurs de projet
Tibor Katelbach, l'un des porteurs de projet

Après trois ans de travail, l'association réunionnaise Open-Atlas a mis sur pied son projet "Communecter ". Incubé à la technopole de Saint-Denis, ce site est un réseau social se distinguant par sa volonté d'implantation locale. Il a été imaginé par quatre informaticiens passionnés du web qui ont réuni un collectif disséminé entre la Réunion, Nouméa, Lille, Toulouse et Paris. 

"Le projet Communecter, c'est être connecté à sa commune. On se référence et on a accès à une cartographie pour trouver des informations localement. Chaque citoyen peut indiquer les commerçants et les services qu'il apprécie (garagiste, crèche,...), les associations auxquelles il participe (troupe de théâtre, école de musique, jardins partagés,...), ou les projets qu'il est lui-même en train de créer ou de faire vivre" explique Tibor Katelbach, l'un des porteurs du projet, précisant au passage que les données collectées ne seront pas utilisées à des fins commerciales.

Les communes du Port, de la Possession et de Saint-Louis, se sont d'ores et déjà montrées intéressées. A terme, l'association ambitionne de devenir un outil incontournable dédiés aux citoyens de tous les territoires de France et d’Outre-Mer.

"Communecter" a bénéficié d'une aide de la Région mais est désormais à la recherche de financements "pour rester indépendant, citoyen et libre". Les porteurs de projets se tournent donc vers le financement participatif. Jusqu'au 16 avril prochain, tous ceux qui le souhaitent peuvent soutenir leur projet en faisant un don sur la plateforme kiss kiss bank bank

Lundi 21 Mars 2016 - 11:23
Lu 1569 fois




1.Posté par Marx le 21/03/2016 12:26
Choquant: une initiative citoyenne qui vients faire le boulot qu'aurait du faire nos elus depuis l'invention d'internet.
Un veritable outil de developpement locale, de lien sociale et de communication entre commune et citoyens et c'est aux privé de payer?
Cet outil va permettre au commune de f1ire enfin de la vrai democratie directe, d'etudier les demandes et besoins, de les quantifier voir même la possibilite de lancer des mini referundum locaux pour valider les projets de la ville et les communes ne deboursent rien?

Ou l'article est imprécis ou nous marchons sur la tête: ce n'est tout de même pas aux citoyens de payer deux fois: une fois pour des municipalités qui fouttent rien et embauche par clientelisme électorale et une seconde fois poir financer les outils que les communes et l'association des maires de France auraient deja du faire depuis longtemps?...

2.Posté par Louis Pariot le 21/03/2016 12:53
Marrant ça... une autre version de...
Réseau social péi : il y en a déjà 1 c'est bandcochon.re qui a été fabriqué par 2 personnes... oui... 2
Il a une carte et offre gratuitement un outil de travail pour les collectivités pour qu'elles nettoient les cochonneries...

3.Posté par lectrice attentive le 21/03/2016 13:50
" Les porteurs de projet sont à la recherche de financements. Une campagne de crowdfounding a été lancée. "

Comment Zinfos974 peut-il laisser passer un tel titre sans en faire la traduction en Français ???

A lire les commentaires, il ne semble pas que tous les lecteurs de Zinfos974 ne soient pas des bi-lingues Français / Anglais confirmés à défaut d'être des Français parlant le créole régulièrement !!!

4.Posté par Capeline et bob Anti-UV le 21/03/2016 15:46
" Un fonds de 100 millions d’euros dédié aux start-up

Philippe Jean-Pierre, président du CRI, et Gaston Bigey, directeur général de Nexa veulent arriver à structurer les investissements privés ....

Le problème de financement des start-up est devenu un enjeu majeur à la Réunion. Face à l’absence de business angels sur le territoire et à la difficulté d’attirer les mécènes métropolitains, la Région a décidé d’initier un fonds dédié. Doté d’un budget de 100 millions d’euros, il devrait être opérationnel début 2017..;."

(Clicanoo.re, le 21 mars 2016)

Il vous faut demander encore et directement à ce... ce.... ce @@@ qui est à la Région. Puisqu'il partage (j'ai dis partage pour ne pas risquer un procès en diffamation) allègrement l'ARGENT de la RÉUNION.

5.Posté par William le 21/03/2016 17:55
tout le problème est directement dans l'article :
- le format association pour pouvoir avoir des subventions pendant 2 ou 3 ans.
- au bout de 3 ans occupé à faire semblant grâce aux subventions, il faut se remettre en question
- pas de réelle étude de marché pour valider un vrai modèle économique viable
- qu'est-ce qu'apporte ce réseau par rapport à ceux déjà existants ?
- 3 ans d'attente pour ce type de projet ne se rattrapent jamais

bref, ça sent la fin pour une idée peut-être intéressante au début.

6.Posté par Criké craké le 22/03/2016 01:17 (depuis mobile)
Ca ne fait que commencer justement, enfin un outil ciroyen libre et ouvert aux echanges avec la collectivité. On le paye pas 2x puisque un jour ce serait directement deduit des impôts grace au rescrit fiscal

7.Posté par bovis jacques le 22/03/2016 09:13
quand on voit les commentaire la reunion est tombe bien bas

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales