Société

Comment s'opère le choix entre pêche et simple marquage d'un requin ?


Le 23 Avril dernier, un bouledogue avait fini entre les mains de pêcheurs de Saint-Gilles. D'autres finissent simplement marqués (photo : Karine)
Le 23 Avril dernier, un bouledogue avait fini entre les mains de pêcheurs de Saint-Gilles. D'autres finissent simplement marqués (photo : Karine)
La pêche d'un requin tigre a eu lieu mercredi dernier. La première d'une série attendue de 20 autres prélèvements.

Une question s'impose : A quel destin est voué chacun des animaux capturés par les pêcheurs mandatés ? Pourquoi un requin est-il simplement marqué lorsque l'autre est prélevé ?

En tant que contrôleur des phases de prélèvement, l'IRD reste l'arbitre. "Nous ne pêchons pas nous-mêmes. Seuls les pêcheurs mandatés le font. Une fois le requin ramené à la surface de l'eau, l'équipe de l'IRD est consultée", précise l'organisme.

L'observation de la nageoire dorsale de l'animal suffit pour lever le premier doute : est-ce un requin marqué ou pas ? "S'il est marqué, un tag (sorte d'étiquette) fixé à sa nageoire permet de remonter jusqu'aux informations de l'animal. Un tag sur lequel est inscrit un numéro identifiant", explique l'IRD.

Si l'animal n'a pas croisé la route des scientifiques depuis 2011, un choix supplémentaire s'impose aux scientifiques depuis le récent arrêté préfectoral : prélever ou marquer le requin ?

"On évite d'une part de tuer les mâles car ils sont beaucoup moins nombreux que les femelles", précise-t-on. Un second critère tient dans la régulation de l'échantillonnage scientifique. "Nous avons des critères de taille. Si nous avons déjà marqué plusieurs requins de telle taille et donc que cette catégorie est déjà satisfaite, nous pourrons opter pour le prélèvement plutôt que pour le marquage", affirme l'IRD. Ainsi s'opère le choix entre la vie sauve et la mort assurée.
Mardi 21 Août 2012 - 11:02
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1181 fois




1.Posté par Kriss le 21/08/2012 11:25
encore une fois, on "maquille" les mots. "Abattage" de requins, c'est effectivement plus "choquant" que "prélèvement"... En attendant, en Syrie et dans bien d'autres endroits, nombre d'humains se font "prélever"...

2.Posté par Requin le 21/08/2012 12:47
Les scientifiques font des études utiles aux usagers de la mer qui permettront aux surfeurs de savoir quand se mettre à l'eau.
Vu les dizaines de milliers de requins tués chaque jours pour leurs ailerons ce ne sont pas les quelques bêtes pêchés ici qui poseront problème à l'espèce.

3.Posté par Jiji le 21/08/2012 13:19
Je ne comprends pas.
Ce n'est que les bouledogues qu'il faut marquer, les autres requins "n'ont pas attaqué" les surfeurs.

4.Posté par magnum et higgins le 21/08/2012 22:11
3.Posté par Jiji
Je ne comprends pas.
Ce n'est que les bouledogues qu'il faut marquer, les autres requins "n'ont pas attaqué" les surfeurs.


ah bon? c'est le medecin legiste qui te l'a dit ou c'est l'avocat qui t'as transmis le dossier?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 10:02 Cap requin: Trois requins prélevés

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales