Politique

Comment nos députés ont dépensé leur réserve parlementaire


Comment nos députés ont dépensé leur réserve parlementaire
C'est une première. L'Assemblée nationale a publié sur son site Internet, mercredi 29 janvier, la répartition de la réserve parlementaire pour l'année 2013. L'an dernier, c'est le ministère de l'Intérieur qui révélait ces données pour 2011 et 2012.

Le montant de l'enveloppe totale est de 90 millions d'euros, répartis "proportionnellement aux effectifs des groupes parlementaires afin d'établir pour la première fois une équité entre majorité et opposition parlementaires", rappelle le site. Au total, "81,6 millions d'euros de subventions [ont été dépensés], permettant la restitution de 8,4 millions d'euros au budget de l'État", poursuit le site. Chaque député dispose en moyenne d'une enveloppe de 130.000 euros.

Plus de 900.000 euros pour nos députés péi

Alors quels montants ont reçu nos sept députés et de quelle manière s'en sont-ils servis ? Au total, les députés réunionnais ont utilisé près de 904.000 euros, essentiellement distribués aux communes ou aux associations. En ces temps de vaches maigres pour les collectivités locales, on voit donc que les parlementaires se servent de leur réserve pour donner un coup de pouce au tissu associatif de leur circonscription ou à leur commune.

La députée (PS) de la 1ère circonscription, Ericka Bareigts, a reçu une enveloppe de 130.000 euros. Elle a versé 43.000 euros à la commune de Saint-Denis, le reste servant à financer diverses associations : 10.000 euros pour Association citoyenne des quartiers du bas de la rivière (ACQBLR), servant à financer des "échanges avec l'école de l'Ile Maurice" ; 10.000 euros pour l'association "Toot Ensemble", afin de financer des "sorties pédagogiques" ou encore 20.000 euros à destination de l'association "Femmes des Camélias", afin d'aider à mettre en place des "actions pour les familles défavorisées monoparentales". Enfin, le reste de l'enveloppe d'Ericka Bareigts (47.000 euros) a été reversé au Foyer socio-culturel du Moufia, à Saint-Denis, pour financer "des actions de proximité et de cohésion sociale".

Huguette Bello, la députée-maire de Saint-Paul (2ème circonscription), a choisi de répartir toute la somme de sa réserve parlementaire dans un projet unique. Ce sont donc 130.000 euros qui ont été versés pour financer la réhabilitation d'un local communal (à Saint-Paul) destiné à accueillir une banque alimentaire.

Comme ses autres collègues de l'Assemblée nationale, Jean-Jacques Vlody, député de la 3e circonscription, a disposé de 130.000 euros de réserve parlementaire en 2013, répartis dans trois projets. 80.000 euros ont ainsi servis à mettre en place deux micro-crèches au Tampon (le bénéficiaire de la subvention étant l'Association les Micro-Crèches du Tampon). 30.000 euros ont été distribués à l'Association Citoyenne du Tampon. Une somme destinée à financer un projet de Lutte antivectorielle. Enfin, 20.000 euros ont été versés à l'Association Crèche Poneys Calins, afin d'aider l'association dans "des dépenses de fonctionnement".

Le député de la 4ème circonscription, Patrick Lebreton, a utilisé 129.600 euros de sa réserve parlementaire de 2013, répartis de la façon suivante. Le député-maire de Saint-Joseph a distribué 63.600 euros dans sa commune afin de financer l'achat de nacelle et la sécurisation et la mise aux normes des réseaux d'éclairage public. Mais également une mise aux normes des bouches incendie pour conformité des bâtiments. 35.000 euros ont été distribués à la commune voisine de Petite-Ile, qui s'est servie de cette somme pour acheter un podium mobile pour l'animation dans les quartiers. Enfin, 15.000 euros ont été distribués à l'association AREA et 15.000 euros également pour Maison de l'emploi du grand sud Réunion, afin de financer "l'animation et la coordination de la politique de l'emploi sur le territoire grand sud".

Quant à Jean-Claude Fruteau, député de la 5e circonscription et par ailleurs maire de Saint-Benoît, a reçu 125.000 euros, répartis de la façon suivante :

50.000 euros pour la Commune de Saint-Benoît, subventionnant le réaménagement d’un local funéraire
30.000 euros pour l'Association Bénédictine pour le Développement de l’Economie Sociale Solidaire, pour l'achat de matériel divers.
15.000 euros pour Association Féminine de l’Est contre la tristesse, tyrannie, traumatisme (Matériel informatique et bureautique)
15.000 euros pour l'Association Théâtre Les Bambous (Matériel divers)
15.000 euros pour la Ligue contre le cancer Comité de la Réunion (Investissement)

Monique Orphé, député de la 6ème circonscription, a eu droit a une cagnotte similaire, 130.000 euros, répartie de la façon suivante :

- 65.000 euros pour la Commune de Saint-Denis, pour financer des "travaux d'intérêt local".
- 15.000 euros pour l'Association Collectif de La Bretagne afin de "développer et promouvoir les initiatives collectives"
- 20.000 euros pour Association de défense des intérêts des locataires de la Réunion (ADILSR), afin de "promouvoir et défendre les intérêts des locataires"
- 20.000 euros pou Lantant zenes kartie sintmari (LZK sintmari), afin de "mettre en place des activité dans le domaine de l'éducation populaire"
- 10.000 euros pour Run Action (Saint-Denis) qui serviront à "mettre en place des actions d'insertion en faveur des plus fragiles"

Le député-maire de Saint-Leu, Thierry Robert, a quant à lui, grâce à sa réserve parlementaire, financé un équipement sportif de proximité dans sa communauté, à savoir un terrain de football synthétique, pour un montant de 93.000 euros. Le reste étant distribué à des association pour leur donner un coup de pouce dans leur budget de fonctionnement. L'association Petit-Coeur (située à Saint-Paul) a reçu 25.000 euros, K'Di Le Coeur, 10.000 euros et le Volley Ball Club Chaloup les 2.000 euros restants. Au total, Thierry Robert a donc perçu 130.000 euros.

A noter que le montant et la répartition de la réserve parlementaire accordée aux sénateurs en 2013 seront dévoilés en avril-mai prochain.
Jeudi 30 Janvier 2014 - 15:15
Lu 2321 fois




1.Posté par babar run le 30/01/2014 16:12
Joli Mme BELLO !

2.Posté par noe le 30/01/2014 16:53
"Comment nos députés ont dépensé leur réserve parlementaire," ...en graissant les pattes de leurs ti copains , en allant faire la bringue dans les boîtes de nuit de Paris (réf. Congrès des Maires) , en gonflant les indemnités des copains des Associations bidon ...

Tout cela doit être proscrit , bien sûr !
Nos dépités doivent être poursuivis pour "graissage" de l'électorat !
On voit que nos députés -péi ont reçu et dépensé de grosses sommes mais tj pour graissage de pattes !

Peut-on contrôler si ces sommes ont été bien distribuées ? aux plus démunis par exemple ?

3.Posté par Zarboutan le 30/01/2014 19:53
Pour ce qui est du Tampon notre Dépité VLODY n'a encore rien fait pour les citoyens Tamponnais, il se voit déja Maire du Tampon pour grossir encore son capital mois... Au journal de ce soir Mr Lebon à bien que Mr VLODY se fou de la situation des stations, car il n'a jamais pris la peine de les appelés... Et la il veut s'occuper des Tamponnais mais c'est une" ineptie" comme aime bien utilisé ce Dépité....

4.Posté par ouais ... le 30/01/2014 20:28
c'est insuffisant, il conviendrait d'avoir le bilan de ce que les différentes associations ont réellement fait de ce qui leur a été versé avec justificatifs de dépenses à l'appui.

5.Posté par Oups ! le 30/01/2014 22:54
"momon papa lé la" la pas gagne rien ! ???? oté fruteau ?
zot lé nuls sur la répartition ...Et pourquoi i donne l'argent (108 000 €) la Mairie Sin Ni ??? lé pas clair du tout ... ! ça la MAFIA ça .....
90 millions au total : ahurissant et révoltant surtout par les temps qui courent et que tout barre en couille ... qd mi pense que na surement une partie de mes impôts la dans, mi lé dégouté !!!

6.Posté par xavier françois le 30/01/2014 23:42
Oté Zarboutan ! Ou byin ou ganye pa lir ; ou byin ou koz dann vid ; ou byin ou lé vréman "de mauvaise foi".

7.Posté par cedric le 31/01/2014 01:30
je trouve ça abérant , les députes sont élus dans une circonscription , alors pourquoi utiliser leurs réserves parlementaire uniquement dans leurs commune d'origine ? Que faites vous des autres communes de la circonscription ?

8.Posté par Mina le 31/01/2014 09:54


Quel gaspillage d'argent !

Après on augmente la mutuelle des personnes âgées et ont leur donne une retraite de M....

Qu'elle honte ce gouvernement (actuel et passé c'est kifkif bourrico)



9.Posté par CONSTAT D''''''''''''''''ECHEC..!! le 31/01/2014 10:46
et ce maire du tampon PAULET il donne quoi a ses adminitrés.?? coup de bois ...

10.Posté par rényon le 31/01/2014 11:31
Merci !!! À nos Députés de nous avoir oublié. Je reconnais que vous êtres plus soucieux pour vos mairies que pour nous. Car le grand soucis J-J. V. est de "comment faire sien la mairie du Tampon?". Continuer de vous souciez de nous…
J’aurais aimé voter pour tous, Vous Députés bidon que vous êtres ! Bravo !!!!!!!Bonne continuation.
Cordialement votre plus grand fan !

11.Posté par dépravation et abomination , valeurs socialistes le 01/02/2014 00:43
" La propriété c'est le vol " K Marx . Pourquoi , les ouvriers , les salariés ,et autres les travailleurs n'ont pas de réserves ? Et par quelle magie ces improductifs , félons au Peuple , lèche -bottes d'un despote illégitime car désapprouvé par les 3/4 du Peuple et dont la majorité sont en plus des mafieux aurait une réserve si ce n'est qu'elle a été volée au Peuple de travailleurs . Les députés et les sénateurs , en plus d'être 90 % de parasites sur le dos des travailleurs ( , et des félons au Peuple qu'ils sont censés représenter , sont des voleurs de la pire espèce !) .Et post 1 , certains ne redonnent qu' une partie de ce qu'ils ont volé !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales