Blog de Pierrot

Comment deux articles de Zinfos ont changé le cours du conflit à la Sicalait...

Dimanche 14 Décembre 2014 - 16:15

Comment deux articles de Zinfos ont changé le cours du conflit à la Sicalait...
Petit rappel des faits : Jeudi, la situation est bloquée. Les salariés grévistes de la Sicalait campent sur leurs positions. Ils réclament toujours le départ de leur directeur, Olivier Dekokère, dont ils décrivent le comportement comme étant à la limite de l'esclavagisme... C'est leur seule revendication. En face, le conseil d'administration fait bloc et maintient son soutien au directeur.

Jeudi après-midi, les administrateurs se réunissent et se quittent vers 17h après avoir pris la décision de refuser le licenciement d'Olivier Dekokère.

Les choses vont ensuite s'accélérer. Trois administrateurs, une fois la réunion terminée, prennent la route de la Plaine des Cafres pour aller à la rencontre des grévistes. Peu de temps après, Zinfos, sous la plume de Ludovic Grondin, publie un premier article intitulé "Le directeur de la Sicalait a laissé des traces en métropole ", duquel il ressort qu'Olivier Dekokère n'a pas laissé un très bon souvenir auprès de ses ex-collaborateurs en métropole. Ludovic Grondin a notamment interrogé l'ancien président d'un groupement agricole de métropole dans laquelle Dekokère travaillait avant de venir à la Réunion, et qui accuse ce dernier de "discrimination".

Ce témoignage ne peut que donner du crédit aux accusations des salariés grévistes. En quelques dizaines de minutes, plus d'un millier de lecteurs ont consulté l'article et sur place, à la Plaine des Cafres, tout le monde est au courant, grévistes comme administrateurs présents. Indiscutablement, le témoignage de l'ancien président a pesé lourd dans l'issue des négociations.

Mais deux heures plus tard, je publie sur mon Blog un autre article ("Et si le conflit de la Sicalait n'était qu'une énorme manipulation? ") qui va en sens totalement inverse et qui révèle les dessous de la grève. Je révèle entre autre qu'Olivier Dekokère avait découvert que son prédécesseur, Yves Evenat, avait habilement mis en place un système dans lequel la Sicalait prenait à son compte des sommes énormes normalement dues par une de ses filiales, Fermes et Jardins, de façon à permettre à cette dernière de dégager des bénéfices... et de verser des dividendes à Yves Evenat, qui en est actionnaire. Une fois le pot aux roses découvert, Yves Dekokère avait décidé d'y mettre fin et de virer en avril prochain Yves Evenat de son poste de directeur de Fermes et Jardins.  Voyant ses intérêts menacés, Yves Evenat décide de passer à l'offensive et, s'appuyant sur certains relais qu'il a conservés au sein de la Sicalait après les dizaines d'années qu'il a passées à sa tête, réussit à convaincre certains meneurs syndicalistes de déclencher une grève. Ces derniers acceptent, trop heureux qu'ils sont de se débarrasser du même coup d'un directeur qui avait remis certains au travail, avait dénoncé des primes touchées sans contreparties... et dont on dit qu'il avait également découvert quelques malversations qu'il s'apprêtait à dénoncer...

Si l'article de Ludovic Grondin avait donné du grain à moudre aux grévistes, l'article du Blog allait plutôt dans le sens du conseil d'administration.

C'est alors qu'à la surprise générale, on apprend le lendemain matin par voie de presse que le président de la Sicalait, Patrick Hoarau, présent la veille au soir à la Plaine des Cafres, avait décidé de donner satisfaction aux grévistes, que le directeur Dekokère était licencié et que la grève était finie...

Surprise des administrateurs ! Ils se demandent comment une telle décision a pu être prise, alors que la veille, ils s'étaient quittés sur une décision officielle de conserver le directeur et de tenir tête aux grévistes. D'autant qu'entre-temps, ils ont eux aussi lu l'article du Blog et découvert avec stupéfaction des éléments qu'ils ignoraient eux mêmes, notamment sur les manipulations comptables de l'ancien directeur et sur les intérêts qu'il en avait retirés. Les sommes en jeu sont considérables et on parle de plusieurs millions d'euros. Certains avancent même beaucoup plus...

Ils décident donc de demander des comptes à leur président. Zinfos continue son travail et cherche à les contacter, d'autant que nous apprenons que ces "dissidents" seraient majoritaires au sein du conseil. Ce n'est que l'après-midi que deux d'entre eux acceptent de parler à Ludovic Grondin. Il ressort de leurs propos qu'ils conservent leur soutien à leur président Patrick Hoarau (pour le moment, pour ceux qui savent lire entre les lignes...), mais qu'ils exigent des explications. Ils veulent à tout prix comprendre sur quelles bases, au vu de quels éléments qu'ils ignoreraient, Patrick Hoarau a décidé de transgresser une décision officielle qu'ils avaient prise quelques heures plus tôt en conseil d'administration, sans que mandat ne lui en soit donné...

Pour bien comprendre les rapports de force, il faut savoir que le président n'est que l'élu du conseil d'administration et que les administrateurs ne sont que les élus, les représentants des éleveurs. Or, ces derniers ont tout lieu de se réjouir de la gestion d'Olivier Dekokère car, depuis son arrivée, ce dernier a remis de l'ordre dans la coopérative et dégagera cette année un bénéfice de près de 900.000 euros, somme que les éleveurs se partageront. Et on n'en est qu'au début, le ménage ne faisant que commencer... Donc, les éleveurs souhaitent garder ce directeur qui leur rapporte des sous, et ils l'ont bien fait comprendre aux administrateurs, qui l'ont fait comprendre au président...

Si chaque partie campe sur ses positions, on pourrait assister dans les jours qui viennent à un conflit opposant cette fois brutalement les éleveurs, véritables propriétaires de la Sicalait, qui souhaitent le maintien d'Olivier Dekokère, face aux employés qui ont arrêté leur grève mais qui pourraient bien la reprendre si décision était prise de ne plus licencier leur directeur...
Pierrot Dupuy
Lu 1984 fois



1.Posté par Fabien le 14/12/2014 18:31

Ça promet un lundi agité du côté de la Plaine des Cafres :-)

2.Posté par mic974 le 14/12/2014 19:19

Du n'importe quoi, il a sue dégagé des bénéfice grace au éleveur et a eux seul, mais dans ton article tu parle pas de ces dizaine de milliers d'euros d'engrais acheté et il y a au moin pour 10 ans et tout cela le conseil ne le sais pas en plus la centrale de ferme et jardin n'ait même pas autorisé a gardé autant d'engrais et tout cela de la faute d'un directeur pitoyable, vaut il mieux dégagé un directeur général que une gréve paralysant toute une filiére et risque des centaine d'emploi? Cherché l'erreur...

3.Posté par Alon Alon le 14/12/2014 19:21

il y a des étranges coïncidences entre les coop dans lesquels Dekokere est passé.
D'une part, tout le monde parle d'un problème de comportement humain, d'autre part, d'un problème de gestion.
Sur les CV de Dekokere, on peut voir soit disant des mots comme fédérateur, commerçant, gestionnaire, management des hommes !!!!!!!!!!!!
Il ne fédère rien, il divise.
Il ne fait pas de management, il impose sans concilier.
Il n'est pas gestionnaire car comme dans les autres coop, il a pris des décisions qui sont à l'encontre du bon sens et des intérêts des coop.
Il suffit de chercher sur le net pour les éleveurs de Challand et Delavaud et de faire la relation entre le moment où Dekokere était en place a des postes stratégiques et voir ce qui c'est passé. Il procède à des achats conséquents au delà de ce que les coop peuvent écouler, deux coop ont déposé le bilan après son départ.
A la Sicalait, ce schéma s'est reproduit. Et par hasard qui prend la défense de Dekokere un fournisseur.
Alors oui, peut être qu'il y a des dessous qui échappent aux salariés que l'on dit manipulé, peut être que certaines personnes ont des intérêts mais il n'en demeure pas moins que les salariés Sicalait avaient leurs raisons, les salariés de Fermes et jardins les leurs, les éleveurs dit dissidents aussi mais qu'au final, une seule et même volonté : le départ de M Dekokere.
il n'y a pas de fumée sans feu. Mais dans tout cela, on ne s'est jamais demandé si M Dekokere n'en a pas tiré, lui non plus, certains avantages !!!!!!!!!!!!

4.Posté par procureur le 14/12/2014 18:14

les salariés devraient écrire une lettre commune au Procureur de la République pour expliquer ce qu ils savent réellement. ..Cette fois ci certain I rentre la geôle. ...

5.Posté par ToXiNo le 14/12/2014 18:25

Alon.alon bien parler . En immobilisant des tonnes de marchandise . Pour des coup aussi élevée , pour moi ce si révèle d'une faute grave voir lourdes de gestion. Car pour le moment ce sont des milliers d'euros voir million d'euros qui sont immobiliser ce qui va sûrement porter préjudice financier à cette société car la trésorière dort , donc ceci va confirmé les propos de l'interview de Mr LUDOVIC GRONDIN (MAUVAIS GESTIONNAIRE) et ainsi vient confirmé la peur de certaine personne gréviste qui a mît l'accent sur ce sujet sensible (les finances). Ensuite vient toujours confirme encore l'interview de LG. le côté inhumains de Mr OD , la c'est sans constatation la principale revendication de chaque grévistes (MAUVAIS MANAGER)qui comme je voit est un sujet moins sensible au yeux du CA . Pourquoi moins sensible car il sont commencer à ce poser des question et fouiller dans le passer de ce bonhomme qu'après seulement que le sujet financier a été mit sur la table et non l'inverse . Mais ce n'est qu'après la mort que les regrets viennent. CONCLUSION : CELA PROUVE ENCORE QUE L'ARGENT DÉTIENT L'AMES DE L'HOMME.

6.Posté par Mamyocline le 15/12/2014 21:46

"Trois choses ne peuvent rester cachées bien longtemps :
Le soleil , la lune et la Vérité !"

7.Posté par QUI A DONC PRIS LA DECISON le 19/12/2014 22:37

QUI A DONC PRIS LA DECISION de révoquer le président de la sicalait par texto ?!
QUI A DONC PRIS LA DECISON d'élire un nouveau bureau sans présence du CE ?!
QUI A DONC PRIS LA DECISON de dire à la presse que le dg de la cilam n'y était pas présent? Pourquoi ce besoin de préciser ?
QUI A DONC PRIS LA DECISON a pris la décision de payer une boîte de com' 22K€ pour 4 jours de boulots dont 3 communiqués (un après la prise de décision de mise à pieds conservatoire) et 1 sortie presse pour DEKOKERE ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter