Société

"Comme une volonté d'étouffer les dossiers avec le limogeage du procureur Muller"

Contesté par les représentants des syndicats de la magistrature, adulé par des justiciables en manque de considération de la justice depuis des années, le procureur Philippe Muller a fait parler de son action durant 11 mois à La Réunion. A la manière du procureur Legras qui avait court-circuité de nombreuses malversations politiques dans les années 90, le procureur Muller donnait le sentiment aux associations de justiciables qu'il était prêt à donner un coup de pied dans la fourmilière. Interrogé sur cette mutation forcée - une mesure rarissime de la Chancellerie - Me Gilbert Collard se laisse séduire par cette idée :


"L'ensemble des responsables associatifs que j'ai pu rencontrer ont l'air de vivre ce limogeage comme un acte destiné à évincer un homme qui aurait voulu aller plus loin dans l'étude des dossiers, comme la volonté d'un homme qui ne jouait pas le jeu du Lions clubs, des loges (...)

Je suis un peu tenté de le croire mais je n'ai pas tous les éléments. D'un autre côté, la coalition syndicale de la part des magistrats me surprend aussi parce que c'est étonnant de voir que le droit du travail est mis au service d'un règlement de comptes entre magistrats. C'est bien de cela qu'il s'agit. Et comme toujours, il faut privilégier une forme de paix sociale qu'on achète peut-être par un limogeage."


-----
L'intégralité de l'interview en vidéo
Samedi 10 Mai 2014 - 08:48
LG
Lu 2228 fois




1.Posté par David Asmodee le 10/05/2014 10:03
Plus rien ne m'étonne avec la dictature socialiste. Le contraire serait même contre-nature.

2.Posté par cimendef le 10/05/2014 10:07
"adulé par les justiciables" ah bon !! je ne pense pas que les quelques membres d'une certaine associations soient les justiciables. Par ailleurs, jusqu'à preuve du contraire ce procureur s'est uniquement fait connaître par ses problèmes de management avec ses subordonnés et non pour les affaires politico-financières qu'il aurait mis à jour. Je ne vois donc pas le rapport avec le procureur Gras.

3.Posté par noe le 10/05/2014 10:18
ça c'est la "justice" à la sauce PS dont la vieille Taubira s'en délecte !

On veut étouffer certaines affaires sensibles de la Réunion ....

4.Posté par G. Blard le 10/05/2014 12:18
"adulé par des justiciables en manque de considération de la justice depuis des années " !!! Cet adjectif est méprisant pour des justiciables qui ne demandent que d'avoir accès à une justice impartiale.
Si la presse avait fait aussi son boulot d'investigation, on ne serait pas arrivé à cette situation désastreuse.

5.Posté par Amoin le 10/05/2014 13:19 (depuis mobile)
Noe et asmodee sont vraiment de fins politologues... Arrêtez d'inonder ce site de vos conneries, Messieurs, s'il vous plait.

6.Posté par LOR-HEIN le 10/05/2014 13:33
Il y a encore que dans les Départements d'Outre Mer que l'Etat peut se comporter ainsi.
Les Infos venant de ces Départements sont réduites et même inexistantes pour les Métropolitains, la censure existe encore;
VIVE ZINFOS.

7.Posté par SEVERIN le 10/05/2014 13:33
Heureusement le superman Maître Collard du F N est venu a la Réunion mettre un terme sur la diabolisation de la justice Réunionnaises.Je suis jaloux,je fais partie des petits Réunionnais incognito qui ramassent pleins les fesses en Métropole.Alors Superman Collard a votre retour a Paris?je souhaiterais vous soumettre un dossier demandant justice a U M P S-P S-U D F Centriste.In yab des Yvelines

8.Posté par quisyfrottesypique le 10/05/2014 14:15
Le commun des mortels doit être informé des règles de fonctionnement du tribunal de Saint-Denis qui créé des turbulences au 5 avenue André Malraux.

Quand un juge a rendu une ordonnance sur un dossier. Si la personne lésée fait appel, elle sera sanctionnée doublement par le juge suivant en dépit des preuves irréfutables qui peuvent être émises. Il s'agit de ne pas décrédibiliser le collègue précédent. Vous insistez encore, le juge suivant , vous brisera pour avoir voulu déstabiliser la crédibilité de deux collègues. La solidarité opère.

Remettre en question ce mode de fonctionnement cocotier remettrait en cause la crédibilité de toute cette sphère.

Monsieur Muller fait donc peur pour son professionnalisme.
Ce chef a contre lui une armée de ceux qui n'ont pas ce professionnalisme d'où une étrange épidémie qui sévit au 5 avenue André Malraux.

9.Posté par Oser le 10/05/2014 16:22
le procureur Muller donnait le sentiment aux associations de justiciables qu'il était prêt à donner un coup de pied dans la fourmilière. voila le résultat

10.Posté par Eveilcitoyen 974 le 10/05/2014 18:22
Eveil Citoyen et les autres associations donnent déjà un nouveau rendez-vous devant le TGI de Saint-Denis. Mardi 13 mai dès 8h30. "Nous irons au TGI avec tous nos dossiers pour demander qu'est-ce qu'ils vont devenir maintenant ?"

11.Posté par ALEXANDRA le 10/05/2014 18:49
Bernard GRAS est actuellement Procureur à Montpellier.
Lui et son homologue de Nimes dénoncent le manque de moyens à tel point que les médecins refusent de venir consulter car ils ne sont pas payés ....ce qui provoque des attentes aux urgences, .....au point que certaines sociétés qui n'ont pas été payées réfléchissent à porter plainte contre la Cour d'Appel ....
C'est idem en cassation, pas d'argent pour renvoyer en Appel !!!

12.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 10/05/2014 19:08
*Il s'agit du Procureur de la République Bernard LEGRAS - et non pas "GRAS" !

*Il a exercé à la Réunion de 1992 à 1998.

13.Posté par Fran M le 10/05/2014 22:13
Le plus grand mal, à part l'injustice, serait que l'auteur de l'injustice ne paie pas la peine de sa faute. »
de Platon

14.Posté par Roland le 11/05/2014 09:38
Comme d’habitude, Me Gilbert Collard, ne sait rien mais il dira tout.

15.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 11/05/2014 12:08

*Si un avocat - venu d'"ailleurs" - veut mettre ses pieds dans le cloaque réunionnais, pourquoi pas?

16.Posté par marie le 11/05/2014 16:27
Il faut bouger un peu cette justice à la Réunion, car elle est souvent à deux vitesses.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales