Faits-divers

Collège Jean Lafosse: "Les messages envoyés par le principal nous rassurent"


Collège Jean Lafosse: "Les messages envoyés par le principal nous rassurent"
Le calme est revenu devant le collège Jean Lafosse de Saint-Louis. Depuis lundi aucun "épisode de crise nerveuse" ou "cas de possession" n’a été signalisé. Ce mercredi, les parents d’élèves attendaient patiemment la sortie des classes, sans appréhension apparente, mais juste des questions sur ce qui s'est réellement passé il y a quelques jours.

Les récents phénomènes qui ont secoué l’établissement ces derniers jours les ont quelque peu interloqués voire inquiétés. C’est le cas de cette maman d’une élève de 3ème. Dès jeudi dernier, Christine a été interpellée par sa fille sur ce qui se passait dans le collège. "Elle avait vraiment peur et ne voulait plus retourner à l’école. Les messages envoyés par le principal nous rassurent", raconte-t-elle. 

Pour Christine, ces événements relèvent "un peu de la comédie" même si elle précise que sur l’île le mysticisme est très présent. 

Bernard, lui, y croit. "C’est une situation bizarre ! Tous ces élèves en transe dans un collège...", évoque, dubitatif, ce père de famille. Il ajoute qu’il n’est "pas pour autant nécessaire de fermer le collège pour 10 à 20 élèves seulement. Les enfants doivent aller à l’école". Tous espèrent que le calme s’installe pour de bon.
Collège Jean Lafosse: "Les messages envoyés par le principal nous rassurent"
Mercredi 17 Février 2016 - 18:20
Lu 2671 fois




1.Posté par Pamphlétaire le 18/02/2016 03:04
Il paraît que le numéro 2 de l’État à la Réunion a accompli en catimini des chants et des danses pour chasser le mauvais sort, les mauvais esprits et implorer le retour de la sérénité du ciel.

sérénité : nom féminin pris littéralement, rare. État serein (du ciel). 1. Serein. Sérénité du ciel.

Il était là seul avec lui-même, recueilli, paisible, adorant, comparant la sérénité de son cœur à la sérénité de l'éther, ému dans les ténèbres par les splendeurs visibles des constellations et les splendeurs invisibles de Dieu (…) Hugo, les Misérables, I, i, XIII.

2.Posté par Ghost le 18/02/2016 03:19
On ne sait plus quoi inventer pour ne pas aller à l'école. Heureusement que tous les parents ne sont pas crédules

3.Posté par mi dit sake mi pense le 18/02/2016 08:54
Puisqu'apparement ce sont des jeunes filles originaires de Mayote ou des Comores (nées peutêtre ici, mais leurs racines et "esprits sont là-bas)qu'elles y aillent là-bas faire leur scolarité!

4.Posté par Simandèf le 18/02/2016 13:40
Comme je l'avais dit dans un commentaire c'est probablement de la comédie certains enfants ne savent plus quoi inventer pour faire l'école buissonnière (bash lékol an kréol).

5.Posté par Le principal du collège a t-il utilisé son autorité publique pour libérer ses élèves ? (GS) le 18/02/2016 13:51
Un principal de collège qui rassure les parents d'élèves une fois le calme (sans doute précaire) revenu; mais a t-il employé son autorité publique et laïque pour expulser les choses immatérielles de ses élèves ?

6.Posté par AKOZ le 18/02/2016 14:04
Ces filles dont ont parelent, ne sont elles pas celles qui était sous l'emprise de ce gourou à St Louis même ? !

7.Posté par Caffreman le 18/02/2016 18:30
Si c`est vraiment de la comédie alors elles sont très bonne actrices

8.Posté par Une autorité se démontre par des résultats, y compris dans le domaine surnaturel (GS) le 18/02/2016 22:46
Je crois plutôt que les comédiens sont ceux qui auraient dû employer leur autorité publique et laïque pour expulser toutes les choses immatérielles et maléfiques des élèves, mais qui n'ont rien accomplis parce qu'ils en sont incapables.

9.Posté par zot i fait les tas le 18/02/2016 23:23
sa c des fille d'origine de mayotte qui sont de la sorcellerie. mais les reunionnais reagissait avant que la reunion devient l'ile de comores. MAYOTTE Lé français retourne la-BAS;

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales