Société

Collectif zéro déchet dénonce une usine d'incinérateur qui ne dit pas son nom

Le 28 avril dernier le syndicat mixte de gestion des déchets, ILEVA, a organisé un séminaire sur le thème : "Gestion innovante des déchets" à l'IUT de Saint-Pierre. Le Collectif Zéro Déchet était représenté à ce séminaire. Leur réaction dans un communiqué:


Collectif zéro déchet dénonce une usine d'incinérateur qui ne dit pas son nom

"En fait d'innovation, il s'est agit pour ILEVA d'essayer, pendant deux heures, de faire passer l'idée du traitement des déchets par des incinérateurs, à l'auditoire attentif venu s'informer de ce vers quoi s'orientent les élus en terme de gestion.

Aucune innovation

C'est ainsi que le Cabinet d'Étude (accompagné des vices-présidents d'ILEVA, Michel Fontaine, Joseph Sinimalé et Vanessa Miranville) chargé de présenter une prétendue "solution innovante" n'a fait que tenter d'embrouiller le concitoyen, en sortant de sous son chapeau la  Centrale CSR .

Mais là-dedans, aucune innovation, il s'agit bien de gérer les déchets en les brûlant dans des fours ! Avec les risques sur la santé et l'environnement que cela comporte. Après l'incinérateur, terme abandonné car trop connoté négativement, après l'Unité de Valorisation Energétique, expression abandonnée aussi car trop greenwashing, voilà donc la centrale CSR.

Les réponses apportées aux questions posées sur les risques restent floues

D'abord sur la question des résidus, un incinérateur produit, à partir de déchets non dangereux, des déchets hautement toxiques, les Refiom et les mâchefers. Ces déchets hautement toxiques sont amenés à être enfouis dans des CET (centres d'enfouissement technique) de niveau 3. Or il n'y en a pas à la Réunion. Ils transiteront donc sur des milliers de kilomètres pour être stockés ailleurs et attendront que les générations futures trouvent une solution pour les traiter !

Concernant les mâchefers plus précisément, le bureau d'étude prévoit d'écouler les 450 kg de mâchefers produits par tonne de déchets brûlés dans la maintenance des routes. Or, de son propre aveu il n'y a pas à la Réunion un réseau routier suffisamment étendu pour écouler autant de mâchefer...

Transporter les déchets par voie maritime pour nourrir les incinérateurs

Que se passera-t-il en cas de vide de four, c'est à dire s'il n'y a pas suffisamment de déchets pour faire fonctionner les incinérateurs ? Réponse : il pourrait être envisagé de capter les déchets de certains pays de la zone Océan Indien, de les transporter par voie maritime pour nourrir les incinérateurs ici. Voilà un traitement écologique des déchets ! Voilà qui est très Cop 21 !

Mais bien entendu, le bureau d'étude n'a pas cru intéressant de développer la partie réduction à la base, tri et recyclage, qui est pourtant une composante du scénario multifilière retenu. Évidemment ça n'a aucun intérêt, une fois qu'on aura les incinérateurs, le problème des déchets ne sera plus d'en avoir trop, mais le risque qu'il n'y en ait pas assez pour nourrir les usines!

Toute la présentation a tourné donc autour de la mise en œuvre technique de ces incinérateurs, avec la question en suspens à la fin : en faut-il un ou deux?

Pour ce qui est des projets concrets de réduction à la source et de recyclage, ça n'était apparemment pas encore le moment de nous présenter le plan d'actions. En fait, jusqu'ici, ça n'a jamais été le moment…

Une mascarade démocratique

Par ailleurs, l'année passée avait eu lieu le même genre d’événement, avec des ateliers thématiques qui permettaient de recueillir les avis et propositions des entreprises, et associations; de là étaient ressortis 21 points concrets de solutions à mettre en œuvre dans les plus brefs délais (ceux-ci concernaient principalement la réduction, le réemploi, ainsi que le recyclage), le syndicat mixte a décidé contre toute attente d'engager toutes ses études dans l'incinération. Le Collectif dénonce une fois de plus une mascarade démocratique, profitant toujours et encore aux groupes multinationaux, qui ne voient dans les déchets qu'une source de bénéfice potentiel, quitte à minimiser les problèmes de santé publique auxquels les générations futures auront à faire face.

Le Collectif zéro Déchet réaffirme son opposition à l'installation sur l'île d'usines d'incinérateurs, il appelle les politiques à agir sans plus tarder pour une réduction des déchets à la source, pour une politique volontariste de tri et de recyclage, pour une large campagne d'appropriation de la problématique par la population. "

Samedi 7 Mai 2016 - 15:54
Lu 2035 fois




1.Posté par li le 07/05/2016 17:06
Noon! O n va récupérer les déchets des Maldives et de Maurice ?

2.Posté par Choupette le 07/05/2016 17:59
Purée, Zinfos c'est vraiment pénible le week-end ... !

Je découvre à peine le titre "déchêt" avec un accent circonflexe maintenant.

M. Dupuy, ce n'est pas possible !

Déchet - déchetterie.

3.Posté par ALEXANDRA le 07/05/2016 19:02
ALORS QU'IL EXISTE UN AUTRE PROCEDE

4.Posté par marie annik le 07/05/2016 19:42
Nous sommes vraiment une poubelle et les cochons (les elus) nous ferons payer la note de leurs idees de grandeur a la con ! Parait que l'Europe leur a donne tout pouvoir (selon eux) de continuer leur pillage des deniers publics et de la Reunion heho y a quelqu'un pour zrreter ces ver..... ?????

5.Posté par Renard le 07/05/2016 19:55 (depuis mobile)
En 2018, on ira faire l''enfouissement chez le collectif zéro déchets ... Je crois le tous enfouissement est obsolète, il est plus polluant que la centrale CSR, faut bien trouver une solution à ce problème.

6.Posté par L'Ardéchoise le 07/05/2016 20:05
C'est quoi, une "usine d'incinérateur" ?
Choupette, si ce n'était que le WE...
Dans un autre article, on a un très joli "renouvèle", signalé mais non corrigé, comme le "déchêt".

7.Posté par La Rényon Nout Péi le 07/05/2016 21:05
Mi compren pa mi compren pi...a nou créole toute façon nou lé habitué brule déchets dan la kour....ousa y sorte collectif la? kisa y cachiette derrière sa? Zot y oubli nout tradition créole ? depi lontemps la fini di que la décharge à ciel ouvert c le dernier des deniers des solutions....alors plutot que entrepose band déchets la à l'air libre pou chagrine mon narine, moin mi préfer y fou le peu dans le centrale CSR...et si en plus le déchet y transforme en électricité en passant par le centrale, bin c pas recyclage meme sa?

8.Posté par ma Tante lala le 07/05/2016 22:18
@ 7 la rényon pa ou tou sèl!!
Brûle déchè vert dan zardin po sèt nana oui!! mi propose i met in incinérateur à côté out kaz!! out va rocycl out l'espass vital en proton po gro kolon lizin! en gros donne ton secteur pour qu 'ileva, puisse faire une étude implantation dans ton secteur!! en souhaitant que vous vivez assez longtemps pour témoigner du bien fait d'un incinérateur des OM !! espérons que vous n'avez pas de gosses!

9.Posté par Mme Ségolène le 07/05/2016 22:25
Ils ont rien compris ces "zéro déchet"! Relisez ma loi pour la transition énergétique et la croissance verte....relisez les comptes-rendus de la COP 21....Produire du CSR, ce n'est pas faire un incinérateur! Le CSR est une méthode innovante de traitement des déchets. La loi introduite par mon ministère de l'environnement reconnait le CSR comme étant distinct de l'incinération, mais comme faisant partie intégrante de notre arsenal de méthodes favorisant la prévention, le réemploi et le recyclage...L'énergie obtenue à partir d'une centrale CSR est même considérée comme une énergie alternative au fossile, renouvelable,...
Bref, avant de prendre des positions dogmatiques, il faut se renseigner sur les avancées des recherches comme de la loi....Je veux plus de centrales CSR, y compris à La Réunion et je vais même donner des sous à ceux qui de droite ou de gauche veulent construire une centrale CSR....L'appel à projet que j'ai lancé en ce sens est même géré par l'ADEME qui n'est autre que l'agence de l'Etat en charge de la prévention....

10.Posté par GIRONDIN le 07/05/2016 22:43
6 L'Ardéchoise

"usine d'incinérateur"

c'est une usine qui fabrique des incinérateurs et c'est pour cela qu'il ne dit pas son nom! lol

11.Posté par Louis Pariot le 08/05/2016 00:19
Ah la la... évidemment zéro déchets crie.... mais laisse nous don zot adresse qu'on amène tous nos déchets pou trier et enfouir dans zot jardin....
On voit bien ke les ayatollah verts continuent de raconter n'importe kwé et jouent èk la peur...
Sérieux : à Monaco oui À MONACO IL Y A EN PLEIN CENTRE VILLE un incinérateur et crois-moi s'il y avait quoique ce soit sont suffisamment riches que pour prendre un bon avocat et faire un procès... et... rien... Ben... rien néna rien à dire en fait.
Alors vos histoires de tris etc.... faut arrêter èk sa na poin tri na toujours des bann koshon qui jette dans ravine et n'importe où.

12.Posté par Réveillez vous le 08/05/2016 09:00
c est bien de critiquer...

Mais concrètement on a quoi comme solution pour les déchets non recyclable?
- soit on enfouis
- soit on brûle

les déchets proviennent de notre consommation a TOUS...nous sommes donc TOUS responsable.

Bien que on pourrait déjà limité l'emballage a la base...ca serais déjà une bonne chose
interdit polystyrène, et plastique cellophane, et compagnie...

si par exemple tous le monde avais chez soit une machine a filtrer l eau ...plus besoin ( ou très peu )
daller chercher des packs de bouteille...( qui sont produite, transporté, vendu, transporter, bu, transporter.....)

on peux faire mais ....aucun industrielle n'a "envie", ni dirigeant

13.Posté par et vous? le 08/05/2016 09:53 (depuis mobile)
La critique est facile...vs proposez quoi collectif zero dechet??? Une solution svp??? Sinon ferme zot bouche!!!! Trouv un maniere et revien kozer apres!

14.Posté par bandedecon le 08/05/2016 10:56
y a un collectif...les pauvres y vont etre dingue ici vue le nombre de cochons degueux qyu grouillent

15.Posté par goute le 08/05/2016 11:44 (depuis mobile)
Collectif de zoreils .... Aller de zot nuit deboute arrête fe dormi a Nou ... Retourne en France si zot y veut pas...

16.Posté par Choupette le 08/05/2016 15:45
6.Posté par L'Ardéchoise

Oui, je l'avais remarqué aussi ... .


17.Posté par Choupette le 08/05/2016 15:58
12.Posté par Réveillez vous

" ... déjà limité l'emballage a la base ... polystyrène, et plastique cellophane, et compagnie... "

Effectivement.

Ici, je ne parle pas de ce gros incinérateur mais des bacs incinérateurs de jardin en vente et qu'on ne peut pas utiliser ? C'est très pratique et les cendres des déchets végétaux sont dispersées dans le jardin. D'où un apport de sels minéraux pour les plantes.

En plus, en cette période de dengue et autre zika, la fumigation empêche la prolifération de moustiques. Et ça, vous y avez pensé ?

C'est quoi cette histoire de tout mettre dans des sacs-plastique comme en Métropole ? Si on a 2-3 pieds d'mangue dans le jardin, ça en fait des sacs à acheter pour finir dans le ventre du gros incinérateur.

Ils marchent sur la tête.

18.Posté par Déchets : avant tout les limiter, les trier, les recycler le 08/05/2016 17:08
12.Posté par Réveillez vous le 08/05/2016 09:00

Tout à fait d'accord avec votre commentaire.

Car OUI, on est tous responsables.

Quand je lis les posts genre n °15 « laissez nous les cochons péi consommer et produire des tonnes de déchets, fichez nous la paix... »; je ne parle pas l'aspect raciste, tout à fait minable et montrant qu'il n'y a aucun argument à opposer et la personnalité de son "auteur"), je me dis qu'il y a un travail collectif énorme à faire pour lutter contre les montagnes de déchets que nous produisons tous (les industriels, un peu plus...).

Je souhaite que le post 15 habite à côté d'une décharge ou d'un incinérateur: après, il pourra mieux apprécier la teneur de ses propos ...

Qu'il aille en tous cas voir les décharges avec enfouissement (ex: côté Saint-Pierre), c'est impressionnant. Nous créons TOUS des montagnes de déchets récupérables ou non.

Bien sûr, c'est facile de critiquer et dire que cela concerne les administrations ou les zécolos: En réalité, cela nous concerne tous et nous en sommes tous responsables.

Mais comme ;le sujet est moins "fun" que de la politique ou du sport ou du "pipole", et en plus est peu ragoutant, et non porteur électoralement, c'est l'omerta et la démission collective.

Il est donc utile qu'il y en ait qui s'inquiètent à ce sujet

Toutefois, il faudrait que cette association explique mieux les choses pour les "benêts" que nous sommes (ce que ne fait pas bien ce collectif).

Ainsi: CSR = combustibles solides de récupération.

Si j'ai bien compris, ce sont les produits qu'on peut utiliser (énergie) après incinération des déchets non recyclables ou non recyclés, non triés.

Mais cela suppose d'abord, théoriquement, et ne pratique, un vrai tri de TOUT LE MONDE, et pas seulement des filières dédiées.

Quant à l'incinération, elle n'est pas une panacée et a des effets négatifs:

Extrait d'un site plutôt réservé sur les incinérateurs:

http://www.cniid.org/Les-risques-environnementaux-et-sanitaires,16://

"i[Pour certains polluants, comme les dioxines, plusieurs scientifiques insistent sur le fait que ce n’est pas "la dose qui fait le poison", mais la durée de l’exposition. Ainsi, les normes, si strictes soient-elles, sont certes nécessaires mais très loin d’être suffisantes. L’InVS a publié en 2008 les résultats d’une vaste étude épidémiologique [1] qui montrent qu’autour des usines ayant fonctionné dans les années 1980 et 1990, l’incidence de certains types de cancers dépassent de 7 à 23% la valeur de référence. Pourtant, à cette époque, les industriels laissaient entendre que seule de la « vapeur d’eau » sortait des cheminées, discours encore très largement utilisé aujourd’hui. L’InVS insiste également sur le fait que, pour mesurer les effets des incinérateurs fonctionnant aux normes d’aujourd’hui, il faudra attendre la fin d’une période de latence de 5 à 10 ans. Les risques ne sont donc pas écartés, et le renforcement progressif des normes montre qu’il est impossible de garantir l’innocuité d’un processus comme l’incinération, dès lors qu’il implique de multiples réactions chimiques.]i"

A rapprocher du discours plus rassurant (ou lénifiant) gouvernemental (site peut-être pas vraiment actualisé et qui en tous cas n'exclut pas tout danger..):

http://www.developpement-durable.gouv.fr/L-impact-sanitaire-des.html://

Quoi qu'il en soit, comme post 12, il me semble que le bon sens veut de toute façon qu'on limite au maximum à la source les déchets (emballages, ..) et qu'on (industriels, particuliers) les trie avant de les jeter, afin de les recycler (exemple: les cartons). Etant rappelé que les déchets alimentaires ou végétaux ou animaux, c'est de la biomasse pouvant créer de l'énergie (méthanisation).

Alors plutôt que de faire dans la facilité (on brûle), on ferait mieux de développer davantage ou créer de vraies filières de traitements des déchets industriels, du bâtiment, et domestiques, pouvant créer des emplois, non?

Et d'instaurer au plan national, régional, local une politique stricte et contraignante de limitation des déchets (emballages,...).

Afin qu'il reste un minimum non compressible de déchets destinés à l'enfouissement, voire au pire, à l'incinération,dans des centrales aux normes strictes limitant au maximum les rejets toxiques.

Tout ceci est loin d'être "entré" même un peu dans les process économiques, politiques et dans les mentalités, vu la quantité de cochons péi en liberté, et vu les posts de certains ...

19.Posté par Socialo le 08/05/2016 17:41 (depuis mobile)
Fo bien q le zoreil y montre ou pas jeté tout kk partout....noot Pei bah ou na point respect pou être degueulasse comme sa...bah une fierté?en plus pour ceux qui ont sécher les cours la réunion c' est français et pas que le 5 du mois gars

20.Posté par reveillez vous le 08/05/2016 20:58
Moi une chose qui me choque...

lorsqu on parle de trie avec juste nos 2 poubelles
jaune et verte dans l est ..ou d ailleurs la verte n est pas pour le VERRE, ni végétal mais...ordure ménagère....(logique quand tu nous tiens...pourtant y a obligation d’harmoniser les couleurs depuis l'année dernière il me semble...mais la lois n est pas appliqué)

Bref, déjà juste 2 bacs + le verre..les gens RÂLE pour trier.... !!!!

ils ont cas aller dans certain pays qui proposent jusqu à 9 BAC de trie différents....(genre le bouchon de la bouteille d eau à séparer de la bouteille....)

sinon AMENDE... et dans les immeubles si c est mal trié le concierge renverse les poubelles à l'entrée de l'immeuble !!!

les mêmes qui crient dés qu'une plage est submergé de bouteille plastique...alors qu'il ouvre grand leur carreau de voiture pour jeter leur papier de bonbon ou détritus ( ben ...C pas grand chose voyons...) c est sur...mais multiplier par 800 000 habitants.....


cela dis je remercie également le plan vigie-pirate qui a détruit tous les efforts d'éduquer les personnes ici ou métropole pour mettre en poubelle les déchets..puisqu il y a a plus de poubelle sur les lieux publique....

21.Posté par goute le 08/05/2016 21:29 (depuis mobile)
En fait, mi voulais dire au lieu critiquer, proposez des solutions viables bann zoreil, sinon aller combatt contre les CSR de france...zot t veut donne des leçons propreté...mdr

22.Posté par et vous? le 08/05/2016 22:40
en fait le collectif est comme les elus zot i di pa toute!! zot i di jamais tte d'ailleurs
la pa di i enleve le bac recyclable MAIS i recupere sak i pe recuperer dans le bac vert...alor fo bien explique les gens avt de partir dans ts les sens hein!!!
bref mwin mi continu fait mon tri tant bien que mal et comme mi peut....propose DES solutions et non pas UNE mais fo arreter de critiquer et travail ensemb

23.Posté par Louis Pariot le 09/05/2016 02:36
L'incinérateur de Monaco a + de 10 ans et toujours pas de souci. Sinon avec tous les riches, ils auraient déjà payé un avocat haut de gamme pour envoyer les exploitants en justice.
Arrêtez avec vos articles truqués, vos soi-disant experts CNIID ont GAIA pour partenaires !!!! Ah ah ah ils sont indépendants et justes ? Aou fé rire mon bouche
Encore des ayatollah verts qui viennent èk propagande.
Tir' un feuille don et va nettoyer les ravines

24.Posté par Bruno Bourgeon, président d''''AID le 09/05/2016 16:49
Réponse à Louis Pariot, qui, au-delà de l'absence totale d'arguments pour les incinérateurs, bave ses invectives contre les "ayatollahs verts".

L'incinérateur de Fontvieille, à Monaco, est en fin de vie, né en 1980. Il a fait l'objet d'une rénovation en 2006 suite aux nouvelles normes européennes. Il est depuis représenté comme la vitrine des pro-incinérateurs. Cependant aucune étude sanitaire n'a été réalisée sur les émissions de ses Gaz à effet de serre (34% de la pollution en GES monégasque). Pour une production en électricité, du fait de la rénovation, essentiellement consommée par l'usine elle-même. La restructuration de 2006 nécessite un approvisionnement constant en déchets pour éviter les vides de four, donc de requérir les productions de déchets du voisinage.
Or 80% des déchets peuvent faire l'objet d'une revalorisation matière, pour peu qu'on s'en donne la force : le meilleur déchet est celui qui n'est pas produit, le tri à la source doit être promu, les ressourceries et le recyclage soutenus. C'est la seule méthode, non polluante, compatible avec la réduction des GES et l'économie circulaire. On le voit, les solutions sont en amont. Monaco va-t-elle résister aux lobbyistes qui cherchent à mettre dans leur « vitrine de référence » un nouvel incinérateur, baptisé UVET, pour conforter leurs arguments de vente ? En décembre 2015, le prince Albert s'exprimait ainsi : « l’incinération n’est peut-être pas la meilleure solution ».
Alors, Monsieur Pariot, voilà quelques arguments qui devraient faire taire vos propos fielleux.b[u[

25.Posté par Louis Pariot le 01/08/2016 03:25
@Post 24 : Blabla bla bla bla... allez don ma laisse aou dernier mot... vas-y èk ta valorisation, va voir les bann koshons ceux qui jetent dans ravine le matin tôt èk soir tard.. vas les voir et parle de ta valorisation des déchets ah ah ah ah mi vé voir sa !

26.Posté par Bruno Bourgeon, président d''''AID le 01/08/2016 10:41
Post 25 : aucun argument, M. Pariot... Oui il y a des band'cochons à La Réunion, et alors? Le tri-recyclage-réduction à la source marche ailleurs (San Francisco, Flandre, de plus en plus de régions françaises). Nou lé pas plus, nou lé pas moins. Pourquoi ne pourrait-on y arriver? La Réunion n'est tout de même pas un enfer, la poubelle du monde... Si? Cela prendra du temps, mais d'autres l'ont fait. Il s'agit d'en faire prendre conscience à la majorité de la population. Ce n'est pas impossible. Ce genre d'articles très lu sert aussi à en prendre conscience.

27.Posté par Louis Pariot le 02/08/2016 10:13
C'est bien ça vos conversations : des argumentations, des blablas... Sérieusement le tri fonctionne très bien parce qu'il y a une chose qui fonctionne très bien en même temps : la verbalisation des porcs.... Vous rêvez de conscience etc... mais là-bas les gens évitent de se faire verbaliser ... ils ne sont pas spécialement conscients de la nécessité du tri ... eh oui c'est très différent et moins sexy mais je vous laisse dans vos idéaux de pensées... À la réunion vous ne prêchez qu'aux convaincus les autres ne connaissent même pas votre existence. Allez, bon vent

28.Posté par Bruno Bourgeon, président d''''AID le 02/08/2016 10:48
Oui, ils évitent la verbalisation. mais si c'est un moyen de prendre conscience, pourquoi pas? Et je ne prêche pas qu'aux convaincus, la preuve, vous nous lisez. Maintenant, prêcher ne veut pas dire convaincre, mais c'est aussi un moyen. Qui ne fait rien n'obtiendra rien.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales