Economie

Clubs de surf: "Des chiffres d'affaires qui frôlent le zéro"

Si les commerçants de Saint-Gilles ont été les premiers à se faire entendre de la municipalité saint-pauloise à la suite des fermetures de plages, les clubs de surf payent aujourd'hui l'addition la plus lourde. La confirmation vient des organismes en charge du suivi des dossiers des professionnels de la plage.


Clubs de surf: "Des chiffres d'affaires qui frôlent le zéro"
 
C'est une première étape "d'information" qui a débuté hier dans les locaux de la maison de l'entreprise de l'Ouest. Autour des agents de la CCIR, du SGAR et de Pôle Emploi, se trouvaient des présidents de ligue de surf ou de plongée mais aussi des professionnels de clubs.

"La situation est en effet plus critique pour les moniteurs de surf dont le chiffre d'affaires frôle pour certains le zéro", témoigne Walter Stirpe du Pôle Emploi de Saint-Paul. A ces professionnels en difficulté, l'organisme d'Etat est venu "proposer son panel de prestations".

"Deux cas de figures se présentent : nous avons des personnes qui savent dans quel secteur elles veulent se reconvertir, et les autres qui ne savent absolument pas", explique Walter Stirpe. Dans les deux cas, un bilan de compétences est proposé, de type VAE (validation des acquis de l'expérience). L'individu doit confirmer son projet professionnel d'où le fait qu'une évaluation des capacités et des compétences professionnelles (ECCP) ou une évaluation en milieu de travail (EMT) soient proposées.

De l'enseignement du surf à la plomberie

"C'est vraiment du cas par cas. Certains resteront dans des emplois proches de leur ancienne activité", poursuit l'agent de Pôle Emploi. Et pour que ces périodes de formation soient suivies assidument par les intéressés, des rémunérations ou des défraiements sont prévus (Aide aux déplacements quotidiens, hebdomadaires ou mensuels, Aide à la double résidence, Aide au déménagement éventuel,  Frais de déplacement, Frais de repas, Aides aux frais associés à la formation (AFAF)).

Parmi les moniteurs de clubs de surf, nombre d'entre eux avaient déjà devancé cette réunion d'information. Plomberie, plongeurs en eau profonde, installateur de chauffe-eau solaire font partie des premières possibilités de repli des intéressés qui espèrent simplement que ces activités ne seront que temporaires. "C'est l'objectif", reconnaît Walter Stirpe qui parle "d'alternatives à moyen terme".

"La situation de baisse d'activité s'est quelque peu tassée depuis la période de vacances scolaires", estime pour sa part Estelle Say-Liang-Fat, directrice de la Maison de l'entreprise Ouest. Sur les 57 dossiers en difficultés déposés sur le bureau de l'antenne de la Chambre de commerce, 38 proviennent de clubs. Le reste provient des commerces de plage.
Vendredi 20 Janvier 2012 - 15:34
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1446 fois




1.Posté par beati pauperes spiritu... le 20/01/2012 15:20
Dites 38...

Quoi? 38 clubs de surf? Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain, je terminerai la journée un peu moins con en apprenant qu'il y a(vait) autant de clubs de surf que ces salauds de requins mettent sur la paille...

2.Posté par brice de marla le 20/01/2012 16:42
Clubs de surf: "Des chiffres d'affaires qui frôlent le zéro"

je ne comprends pas:
la denomination "club" s'applique à une association 1901, sinon on dirait "ecole, etablissement" pour une SARL.

Les associations 1901 n'ont pas de "chiffre d'affaire"


3.Posté par noe2012 le 20/01/2012 19:06
C'est la faute à Mme Bello et à son équipe municipale qui interdisent la baignade lorsqu'un seul témoin dit avoir vu les requins ... (après avoir fumé quelques tikalités sûrement ... certains ont eu des visions d'attaques ....)

"On peut naître vieux, comme on peut mourir jeune" (Jean Cocteau)

4.Posté par Eon 2102 le 20/01/2012 22:43
"Il faut manger pour vivre et non vivre pour manger" Eon 2102

5.Posté par ta race 2 le 21/01/2012 08:35
ha mais non,maintenant apres avoirt fait chier les surfeurs en amenant 40 debutants pour pomper la poule aux oeufs d'or,les connnards de brevets d'etat veuelnt qu'on paye pour eux ? allez plutot vous faire VOIR a souris chaude le coin perdu ou vous avez eu vos plus belles annees.

6.Posté par David ASMODEE le 21/01/2012 09:26
Les associations 1901 n'ont pas de "chiffre d'affaire"

N'importe quoi...

7.Posté par fredo le 21/01/2012 13:25
de vrais grateurs de ki , on leurs propose des alternatives, des possibiltés,, des vae, des prises en charges et ils veulent rester dans l'eau ,bronzé, à l'air libre ,ils veulent quoi ? , une prise en charge totale de leurs avtivités,éffacement de leurs dettes avec ça une rémunération ? ce n'est pas la faute de l'état si il y a des requins qui gène leurs petits bizzness,les chomeurs courent derrière un emploi, les ex arrast galèrent , des activités autres que la votre sont plus à plaindre et vous faites un caca nerveux,c'est quoi ces trous du c.....allez prendre l'avion et faire votre bizzness ailleurs ,Mayotte, Comores,les antilles, ou les côtes françaises.Allez bon vent!

8.Posté par fleur de kann le 21/01/2012 15:33
Que de haine...........Pour ceux qui n'aime pas les BE surf grater ki.........allez passer une semaine de cours, je pense que vous allez vite repartir chercher un ti boulot sous la clim, il y en a qui parle sans savoir................... pour fredo : ya pas de surf a Mayotte ni aux commores quant aux antilles c'est tres peu et les cotes francaise interessé par le surf yen a qu'une et c'est pas grand............
Apres perdre son boulot et faire un caca nerveux , je crois que c'est la cas pour tous ceux a qui cela arrive
autre chose : tous ces be gratteur ki ont tous immédiatement repris du boulot, que cela soit gratter la cour, poser des panneaux, faire des trancher casser du moellon etc , fredo tu n'y connais pas grand chose a part tenir des propos injurieux et raciste..........pour info, le premier concerné par la mort de schiller, il s'appelle comment ??? il s'appelle hoareau......................tu penses qu'il a envie d'aller aux antilles ?????????????????????

9.Posté par fredo le 21/01/2012 21:34
il n'y rien de raciste dans mes propos, seulement dire tout haut ce que les gens pensent tout bas sur cette situation dans l'ouest, c'est fini les colonies car cetains pensent qu'ils se croient toujours en pays conquis;Dans ce cas, c'est toutes les entreprises l'ile qui devrait être prise en considération à la vue des pertes financières qu'elles subissent, pas celles de l'ouest car saint Gilles n'est pas la capitale de la Réunion, géographiquement je connais "mon pays" ;
salutations!

10.Posté par benevole le 21/01/2012 22:34
oui les association 1901 sont par définition à but non lucratif c'est écrit dans legifrance. L'article 6 dit que les cotisations ne peuvent excéder 16 euros.

11.Posté par ti pêcheur le 24/01/2012 19:46
oté ben kosa la fé !! toute do moun y arrête pas dit na point de risque requin ! solman toute le band zécole la po fermé !! grate zot ki don !! si navé aucun risque bana y sré a l'eau

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales