Faits-divers

Club de foot, coopérative agricole, argent fugitif : Mauvais comptes aux Avirons


De 2008 à 2011, Joël Murat fut président du FCA (football club des Avirons) et directeur de la Coopérative agricole dans cette même commune. Un mélange des genres qui n’est pas suspect a priori… quand l’argent ne s’en mêle pas.

Joël Murat a, selon toutes apparences, fait vivre certains membres du FCA, dirigeants, joueurs, administrateurs, éducateurs sur un grand pied, multipliant à loisir les invitations, repas… Arriva ce qui devait arriver, les caisses furent vides et il fallut que le président du FCA trouve de l’argent "pour rembourser les fonds personnels que j’avais mis dans le Club", dit-il pour expliquer les curieux manèges qui vont alors s’ensuivre.

Joël Murat, président du FCA, demande à son meilleur ami, Joël Murat, directeur de la coopérative, d’intercéder auprès du président de cette même coopérative, Jean-François Rivière, aux fins d’injecter de l’argent dans le Club. Ce que cette coopérative, au demeurant, a toujours fait, étant le plus gros employeur de la commune et principal donateur du foot avironnais. Vous suivez toujours ?

Ce sont quelques 150.000 euros qui vont passer des caisses de la coopérative à celles du club de foot, avec intérêts assez surprenants "destinés à garantir le remboursement", prétend Jean-François Rivière.

L’argutie juridico-bancaire en a laissé plus d’un sur les fesses : comment des intérêts, aussi élevés soient-ils, peuvent-ils garantir le remboursement d’une dette en cas de non-résolution ? Faudra que je pose la question à ma banquière.

Joël Murat et Jean-François Rivière ont été purement et simplement relaxés des faits d’abus de confiance qui leur étaient reprochés.

Joël Murat s’en sort mieux que bien : 1000 euros de dommages-intérêts à son club de foot. Quant aux agriculteurs, mutualistes au sein de la coopérative, les plus gros perdants de l’affaire, il ne leur reste que leurs yeux pour pleurer puisque selon leur avocate, Me Germand-Robert, "ils ne reverront jamais la couleur de leur argent".

Et que selon ceux de Joël Murat, "ce dernier devrait être félicité pour avoir voulu sauver son club !" 

Comprenne qui pourra !
Vendredi 28 Novembre 2014 - 10:15
Jules Bénard
Lu 1445 fois




1.Posté par Lilas le 28/11/2014 12:37
A vrai dire, statistiquement parlant, les emprunts avec les taux les plus élevés sont plus souvent remboursés. C'est une bizarrerie qui avait notamment été signalée par Esther Duflo.

2.Posté par Isabelle Cado le 28/11/2014 13:47
il y avait deux élus du maire dans le conseil d'administration à cette époque avec Murat.

3.Posté par a vous le 28/11/2014 17:19 (depuis mobile)
Je suis un contemplatif et admirateur de la beauté des équations.
Dans votre il manque un paramètre évité, mais nécessaire: petit m.M comme Mairie, m comme Maire. Votre équation n''aura jamais de sens sans ce paramètre... Ce silence est étourdissant

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:53 Le CROSS évacue un marin philippin par hélicoptère

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales