Société

Clément, policier en métropole, "prend son mal en patience" depuis 11 ans

Il y aura 20 postes de fonctionnaires de police supplémentaires à La Réunion. C'est ce qu'a annoncé Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, en juin suite à sa visite sur l'île. L'augmentation de la dotation initiale de 32 postes pour passer 52 avait satisfait les syndicats de police, le Crefom, GPX 974 et le député Patrick Lebreton, qui soutiennent le retour des policiers ultramarins. Mais c'est avec un goût amer qu'ils ont appris que sur les 20 postes, seuls trois ont été assignés à des Réunionnais. Interview de Clément, 30 ans, policier de la brigade du roulement près de Paris, en métropole depuis 2003, et qui voit son rêve s'envoler...


Clément, policier en métropole, "prend son mal en patience" depuis 11 ans
Zinfos974: Cela fait combien de temps que vous travaillez en métropole?

Clément: J'ai passé mon concours de police en 2003, à l'âge de 19 ans, à Nîmes. Ca fait 11 ans que je suis en métropole. J'étais moi-même fils de fonctionnaire et j'avais vécu toute ma vie à La Réunion. Lorsque l'on part, on s'attend à rester trois ans, obligatoirement, après le concours. Mais près de 10 ans de plus, je ne m'y étais pas préparé.

Quelles ont été vos démarches pour rentrer à La Réunion?

J'ai déjà effectué plusieurs demandes de mutation qui n'ont rien donné. Depuis que le système de mutation basé sur l'ancienneté de la demande est devenu un système basé sur l'ancienneté administrative, je n'ai aucune chance avec seulement 11 ans derrière moi. Certains peuvent rentrer pour des raisons de maladie ou de rapprochement familial, et même avec ça, il faut des dossiers et des pièces justificatives qui prennent du temps.

Que pensez-vous des critères de sélection pour les mutations?

L'ancien système était très bien. Ça permettait de déterminer qui était vraiment volontaire. Il s'agissait même parfois de métropolitains, qui demandaient cette mutation depuis si longtemps, que c'était une preuve qu'ils la voulaient vraiment. Aujourd'hui, on peut attendre plus de 20 ans, et quelqu'un passe devant, sous prétexte qu'il a travaillé plus longtemps.

Pourquoi voulez-vous rentrer à La Réunion?

On ne peut pas prendre le train et passer un week-end en famille. Ma femme est Réunionnaise et ne peut pas voir la sienne non plus. Nos enfants ne connaissent pas leurs grands-parents. Mon grand-père est décédé l'année dernière, et je n'ai pas pu lui dire au revoir. On est de là-bas, notre vie est à La Réunion et nous on est seuls, bloqués ici.

Après l'annonce des 20 postes supplémentaires, dont seulement trois ont été assignés à des Réunionnais, que vous reste-t-il à faire?

A prendre mon mal en patience. Administrativement, il n'y a rien de plus à faire. J'essaye de participer aux réunions des collectifs, comme le GPX Outre mer, afin de faire bouger les choses, avec d'autres Réunionnais. Il faut que la particularité des Doms soit prise en compte, d'un point de vue moral et matériel. Il faut que les fonctionnaires et leurs familles se mobilisent pour pas qu'on se sente seuls au monde.
Mercredi 2 Juillet 2014 - 18:09
SH
Lu 1514 fois




1.Posté par justedubonsens le 02/07/2014 19:29
Il faut reconnaître que ça fout les boules d'entendre dire qu'il y aura 20 postes supplémentaires pour ne voir que quelques postes attribués aux Réunionnais de souche. Je suis métro mais je comprends qu'après tous les effets d'annonce en arriver là ressemble à du foutage de gueule. Maintenant il faut voir sur l'ensemble des postes offerts combien sont réservés à des Réunionnais si l'on atteint ou dépasse 50%, on peut admettre que les quotas sont bons (n'en déplaise à ceux qui veulent 100%). car les renforts accordés par le ministre ne sont pas liés à cette problématique.

2.Posté par David Asmodee le 02/07/2014 19:59
J'avoue que j'ai pleuré.

lol

3.Posté par Yab Léo le 02/07/2014 21:20
Et les agents des autres fonctions publiques ???..............Il y a...............3.......fonctions publiques!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! et on ne parle que des policiers!!!!!!Y'en a mare!!!!!!

4.Posté par Titi or not Titi le 02/07/2014 22:18
Sniffff !!!
je n'ai plus de mouchoir !!!

3 Groupes Nationnalistes :
Gpx974, Dockers , Ajfer

D'ou logiquement : 3 policiers Péi

Mhouhahaha !!!

Nartrouv !!

5.Posté par môvélang le 02/07/2014 22:47
je suis pour que ces postes soient attribués à 100 % à des réunionnais normal, préférences régionale d'abord, et je suis pour que ces postes soient attribués à 100 % à des français car les réunionnais, une fois installé, vont baiser leurs frères réunionnais parce qu'ils se croiront se comporteront en supérieurs

6.Posté par noe le 03/07/2014 08:20
A quoi ça sert de revenir à la Réunion quand on est installé en Métropole ?
La vie en France est bien meilleure ...Ici il fait trop chaud ou trop froid et puis il y a les cyclones et la Souris Chaude !
Pas bien !

7.Posté par Laurent le 03/07/2014 09:04
Tiens bon mon ami , ton tour viendra ou tu seras muté !

8.Posté par justedubonsens le 03/07/2014 09:10
Je confirme @ justedubonsens. Il était évident que c'était une opération de com, pour faire la populace locale prendre les vessies pour des lanternes. La presse se prêtant allègrement à ce petit jeu pour des intérêts de part de marché.
Le pire c'est que cela marche.
La question est maintenant de se poser, quel est le véritable rôle des médias et de la presse dans les îles françaises? Crétiniser la masse locale?
Il me semble que cette culture de dominant dominé a trouvé une nouvelle forme d'action moderne ...
Mais qu'en dit noe?

9.Posté par Nono le 03/07/2014 09:40
Clément, si vous nous lisez, la question qui fâche:

"Seriez vous prêts à rentrer à la Réunion sans toucher la fameuse prime de vie chère?"

Comme je pense que vous répondrez oui sans hésiter car vous reviendriez pour des raisons familiales et personnelles, autrement plus légitimes que des raisons bassement pécuniaires, j'encourage vos collectifs à abonder dans ce sens...

10.Posté par @post5 le 03/07/2014 09:43
Ok, d'accord avec toi :on attribue TOUS les postes à des Réunionnais, dans tous les secteurs. et... on fait jouer la préférence régionale pour tout le territoire national (normal : principe d'égalité). Autrement dit : plus un réunionnais qui va piquer le poste d'un breton, d'un chti ou d'un marseillais ! Éventuellement, on pourra laisser le place les formations en métropole, par le système Erasmus, à condition qu'une fois le diplôme obtenu, le jeune retourne à la Réunion, évidemment... Chiche ?

11.Posté par polo974 le 03/07/2014 13:37
Une analyse réalisée en septembre 2012 établit que 85 % environ des fonctionnaires du corps d'encadrement et d'application actuellement en poste à La Réunion, en Guadeloupe et en Martinique en sont originaires.

La moyenne d'âge des fonctionnaires du corps d'encadrement et d'application affectés dans les trois départements d'outre-mer concernés par le système de mutation par tableau de classement est en effet de 43 ans, alors que la moyenne nationale est de 38 ans.
(http://questions.assemblee-nationale.fr/q14/14-4170QE.htm)

Bref, un concours national débouche sur une affectation au niveau national...

Fallait lire les lignes en petit du contrat...

12.Posté par Titi or not Titi le 03/07/2014 15:30
Merci Polo974 !!!

Cette Note , je la met de cotés !!
Elle pourrait toujours resservir !!

13.Posté par Yvann le 03/07/2014 23:17
Euh... je suis pas contre un retour des expatriés ..

Mais quand je me fais arrêter par un policier créole ... c'est pire que tout ... et je dirai même mieux, si c'est une berline.

Bon courage.




Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales